• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Isaac Abraham

Technologue formé initialement en physique des solides (MSc, UK) puis en automation (MSc, USA) ; ayant bifurqué par la suite vers le management industriel (PhD, USA) et la sociologie d’intervention dans les organisations (MA, USA).
Consultant intervenant et formateur en management des organisations en activité et résidence au Maghreb 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 16 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Isaac Abraham 3 février 2010 08:30

    La création de l’Etat d’Israel sur une terre à population connue et reconnue depuis des lustres, à savoir les palestiniens a été appelée, de par l’immensité du préjudice historique, non pas la nakba , mais la grande nakba.

    Les historiens arabes utilisent pour ce fait immonde la dénomination ENNAKBA ELKOBRA, et non simplement nakba qui est d’ailleurs un mot d’usage courant.

    Ainsi, ils considèrent la signature par le pouvoir égyptien sous la présidence d’anouar EsSadate des accords de camp David en 1977 comme une nakba.
    Les actuels juifs israéliens ne peuvent vivre dignement leur vie que s’ils se défont de l’idéologie sioniste basée sur la discrimination raciale et l’injustice la plus flagrante envers les palestiniens.

    Palestine d’antan pour un et uniquement un seul Etat démocratique laique où toutes les communautés auront le droit égal de vivre dignement.
    Il n’y’a pas d’autre solution viable à ce problème à part celle-ci.


  • Isaac Abraham 23 décembre 2009 12:49

    Décidément , la france n’a pas de chance.
    En ce nouveau cycle civilisationnel qui s’annonce, on met à sa tête un saltimbanque doublé d’un dandy plein de perversité qui agit en véritable parvenu.
    Aucune maturité ou élévation d’esprit , aucun sens de l’humilité et de la modestie, aucun regard lointain sur la destinée de ce pays, et j’en passe.
    C’est beaucoup plus un porte-drapeau de l’idéologie de l’illusion et du vide existentiel.


  • Isaac Abraham 23 décembre 2009 09:52

    Beaucoup de gens pour faire vite à faire avaler leur vérité à autrui font des raccourcis injustes.
    Pour évacuer toute équivoque, je ne partage en aucun cas les envolées à contenu idéologique des thèses de fukuyama.
    N’empêche que dans ce fatras d’écrits, il y’a du bon quant au contenu traitant de l’histoire des formes d’exercice du pouvoir politique, à savoir l’histoire des institutions politiques.
    l’architecture organisationnelle véritablement démocratique, du moins dans son versant conceptuel d’une société régie par les délibérations à la majorité du corps électoral composé égalitairement d’une personne en âge requis/une pleine voix, est un plein aboutissement au point de vue d’usage de la raison (dans un sens kantien) dans la prise en mains par la société de ses affaires publiques.D’ailleurs, c’était en quelque sorte le noyau de la thèse de hegel dans son ouvrage ; la raison dans l’histoire où il entrevoit une dynamique irrépressible de la société vers plus de libéralisation avec l’essor du capitalisme pour arriver à une ultime architecture organisationnelle de participation démocratique aux affaires publiques.
    La conception est une bonne chose mais sa concrétisation réelle est une affaire d’histoire de lutte de tous les membres sans distinction de la société vers cette aspiration d’une véritable prise en mains par la société de son destin.
    On voit bien que l’histoire tout court n’est pas finie ; bien au contraire, c’est aujourd’hui qu’elle se déroule sous nos yeux à travers toutes les luttes d’émancipation de toutes les franges de la société.
    On peut considérer l’expression de fukuyama, fin de l’histoire comme à connotation fausse s’agissant de l’histoire générale.
    Elle a un semblant de vérité s’agissant de l’histoire d’architecture institutionnelle du pouvoir, qui au moins conceptuellement dans la véritable démocratie est un pouvoir exercé par la société tout entière via son corps électoral ; donc pour l’instant l’ultime déstination dans ce registre et en accord avec la raison d’aujourd’hui.
    Cette situation est ouverte à toute advenue d’innovation institutionnelle qu’aujourd’hui nous n’en avons aucune idée. 


  • Isaac Abraham 1er décembre 2009 12:20

    Je constate une grande fébrilité à commenter l’évènement par son côté court.

    C’est vrai qu’il y’a parmi les votants suisses certains ayant agi par pur racisme, mais je ne pense pas que çà soit le cas pour la grande majorité des 57% de non.

     Primo, le minaret et l’appel à la prière n’est pas une obligation religieuse et même cultuelle.

    Le prophète mohamed en a fait usage faute de mieux de par le niveau technologique de l’époque dépourvue d’horloges et donc de fixation d’alarme. D’ailleurs, les historiens musulmans rappellent que le prophète avait évoqué dans un premier temps l’usage d’un analogue d’appel à la prière chrétienne.

    Secundo, à l’époque, le muezzin faisait l’appel par uniquement sa voix naturelle et l’édification des minarets répondait au souci d’élargir un tant soit peu l’écho spatial de cette émission sonore. Seul l’appel à la prière était permis à une émission vers le public se trouvant en dehors de l’enceinte de la mosquée.

    La récitation du coran, les discours liturgiques de l’imam ainsi que l’éventuel séminaire ou échange avec les imams ou les autres docteurs et connaisseurs de la foi se faisaient strictement en intra-muros avec une sonorité juste pour que les gens y assistant puissent bien entendre.

     Il existe d’après les historiens musulmans des situations où le prophète faisait des remarques sur la sonorité élevée de certains prêcheurs pouvant créer des nuisances aux voisins.

    Même en terre de religion islamique prépondérante, beaucoup de gens se disent indisposés eux et leurs enfants ainsi qu’éventuellement leurs patients de par l’usage du haut parleur via les minarets, et c’est une réalité.

     

    On commence surtout les vendredis à émettre de la récitation du coran gravée sur support électronique via les hauts parleurs du minaret, suivie ensuite par le DARSSE (cours épistolaire) et conclue par les 2 discours liturgiques et enfin la prière.

    Le matin la prière du FADJR avant l’aube est appelée par un muezzin toujours via les hauts parleurs et parfois avec un débit maladif d’inconscient.

     Je pense que c’est pour prévenir de telles nuisances réelles d’ailleurs que beaucoup de suisses ont voté non aux minarets.

     Il fallait pour la communauté musulmane de Suisse et les autochtones suisses de bonne volonté axer leur campagne sur l’engagement pris par ladite communauté d’interdire l’utilisation de ces minarets à la survenue de nuisances sonores ou autres, aux voisins de la mosquée, et en prohibant l’usage de haut parleurs à l’appel du muezzin, seule émission autorisée cultuellement en direction du public externe de la mosquée. 


  • Isaac Abraham 25 août 2009 12:42

    Venant d’israel, ce genre d’actes et de trafic n’étonne que ceux qui ne veulent pas voir la réalité de cette immonde créature.

    Israel est une affaire de commerce en plus qu’il soit un composant important dans la configuration géostratégique des usa et de l’occident en général.
    Un politologue américain l’a appelé le dollar éphémère dans un livre publié dans les années 1960.
    Configuration dont l’objectif ultime est d’encanailler les arabes sous le slogan de la démocratisation à la carte, et permettre ainsi une insertion de l’enfant prothèse artificielle qu’est l’entité sioniste israel dans un terroir naturel qui lui complètement étranger, mais qui est géopolitiquement le centre du monde et économiquement une grande réserve de ressources naturelles.

    Les sionistes sont capables de tous les forfaits et de tous les crimes et ne s’embarrassent guère de scrupules moraux dans leurs relations avec autrui leur paraissant moins puissants qu’eux.

    Leurs accointances historiques avec l’idéologie nazie n’est plus un secret.

    http://www.affection.org/forum-precedent_51690.htm

    http://www.adecaf.com/geno/pales/pales/Sionisme%20et%20fascisme.pdf, et j’en passe sur d’autres documents académiques d’historiens juifs irréprochables sur la question dont j’ai perdu les liens internet.







Palmarès



Agoravox.tv