• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jaborde

Jaborde

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 18:27

    Vous essayez de défendre votre loisir obscure avec bien des maladresses. Si vous prospectez en dehors des chemins (même en plein labours !)il y a de forte probabilité que vous tombiez sur un site archéologique. En France métropolitaine il y a près de 500 000 sites répertoriés pour un total de plus de 2 000 000 estimés. Théoriquement plus de 8 millions d’hectares recèlent des vestiges archéologique. Avouez que ce serait une chance que de passer entre deux sites ! Jarry a raison, il y a dans certaines région un site tous les 500 mètres.

    Les détectoristes achètent souvent leur premier détecteur en toute méconnaissance et de la législation et des méthodes scientifiques relatives à la prospection archéologique. Tous, qu’ils soient pilleurs avérés ou petits pilleurs inconscients comme monsieur, prélèvent des données archéologiques non renouvelables et cruciales pour la compréhension de notre passé. C’est un acte de pillage (donc délibéré) et un acte extrêmement grave.

    Dommage que le détectoriste lambda ne veuille pas admettre que son loisir est hautement préjudiciable pour les ressources archéologiques et que sa passion stupide contribue à « la grande catastrophe culturelle » qu’est le pillage du patrimoine de l’humanité.



  • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 18:12

    HAhaha ! Vous êtes très mal renseigné ! Vous prétendez que 80% des sites connus ont été décelés par des détectoristes, ce qui est complétemnt faux. Une grande partie des sites archéologiques repertoriés à ce jour l’ont été par des archéologues amateurs. Une toute petite part seulement a été signalée par une très petite minorité de détectoristes responsables et souvent pourvus d’une autorisation administrative. Ne racontez pas n’importe quoi. SVP.

    Vous prônez un devoir de mémoire ? alors cessez de piller les données archéologiques avec votre détecteur. Les artefacts que vous prélevez ne servent qu’à assouvir vos fantasmes, parfois morbides, et votre passion stupide. Vous privez la science de données cruciales par vos prélévements aussi vulgaires qu’inutiles. smiley



  • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 17:04

    «  »«  »«  »«  »par jajarrriveeee (IP:xxx.x97.43.9) le 15 novembre 2007 à 16H08

    Ah brave Jaborde !!! Qui pour lutter contre son ennemi intime le détectoriste de loisir n’hésite pas a raccoler la moindre info les mettants en cause... L’Humain dans tout ses états... Magnifique forum où dans chaque intervention on sent le patriotisme haletant de ce brave Jarry (alias Jaborde)... Ne surtout pas s’y tromper, ça a le gout de l’humain, ça à la couleur de l’humain, mais ce n’est que du jaborde ! «  »«  »«  »«  »«  »

    Et non ! raté ! Jaborde n’est pas Jarry. je viens d’arriver.



  • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 17:00

    Bonjour,

    Bravo Jarry pour votre article ! Il illustre parfaitement l’un des aspects nuisibles de ce loisir idiot.

    Plusieurs dizaines de milliers de personnes en France s’adonnent à la « détection loisir » cad la « Chasse au trésors ». Comme si piller pouvait être un loisir ! Le braconnage existe et ce n’est pas pour cela que l’on en a fait un loisir !

    Les détectoristes recherchent avant tout des objets pouvant intéresser l’histoire et l’archéologie ! Beaucoup d’entre eux font des recherches sur des sites archéologiques et parfois même sans le savoir puisque ces sites sont souvent très discrets. Or les lois qui sont censées protéger notre patrimoine archéologique et historique sont formelles ! Nul ne peut faire de recherches d’objets pouvant intéresser l’histoire et l’archéologie sans autorisation administrative.

    Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. smiley

    Les pertes pour notre patrimoine culturel et scientifique sont énormes. Les sites archéologiques sont fragiles et les données archéologiques ne sont pas renouvelables.







Palmarès