Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

jack mandon

jack mandon

Travaux de psychologie des profondeurs et graphologie judiciaire, Institut jungien, A. Teillard, Paris
Diagnostic expérimental des pulsions selon Szondi, recherches, applications, conseil et orientation.
Diplômé en psychologie, j'ai présenté 6 mémoires dont voici l'énoncé :
La roue de médecine : Théâtre de nos archétypes, fondement ancestral,
La mythologie personnelle : Activation de notre histoire contemporaine,
La rencontre avec l'ombre : Le miroir et la rencontre avec nous même,
Le pardon : Acte libérateur vers la métamorphose,
Les mémoires du corps : Empreintes du temps dans notre chair,
Transpersonnelle au quotidien : Alchimie de la réalité et de l'imaginaire.
Dans l'exercice de mon métier, j'ai cultivé et utilisé les outils suivants :
Analyse transactionnelle, transpersonnelle, P.N.L., rêve éveillé, visualisation, éducation des choix, hypnose, sophrologie, graphologie, symbolisme zodiacal.
Dans les secteurs relatifs à l'intime, le confidentiel, le matrimonial, le professionnel, le social, la réinsertion, l'enseignement, le culturel.
La rédaction d'un article me ramène toujours à l'humain, à la poésie, au culturel, je n'apprécie pas"l'esprit de critique" toujours entaché de problèmes bien subjectifs projetés à tout va sur tout ce qui bouge. En revanche, l'esprit critique,dans la nuance, plus pédagogique retient mon attention, car il s'adresse à la partie adulte de notre psyché et incline à la réflexion, voir, à la méditation.
Dans cette période de ma vie, je privilégie l'exercice physique varié et soutenu en partage avec des échanges de qualité, mon intérêt pour la nature est grandissant.
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2008
  • Modérateur depuis le 18/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 107 4475 8767
1 mois 0 55 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 119 87 32
1 mois 7 3 4
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • jack mandon (---.---.---.3) 20 janvier 11:04
    jack mandon


    Beau récit qui me replonge dans la Sologne du Grand Meaulnes.
    Partir à la découverte d’aventures qui nous propulsent dans la nostalgie du passé. Tout émerge sous l’emprise d’un bonheur douloureux. L’appel de l’enfance dans le miroir troublant du souvenir, scruté par le regard frénétique de l’adolescence. Le sentiment d’éternité qui peut être fatal puisque Alain Alban Fournier fut tué aux Éparges dans les premières heures de la grande guerre. Comme si son destin était scellé par une mort romanesque, Seule issue de l’amitié ou l’amour impossible.

    Amour et amitié dans l’effervescence d’un temps essentiel entre enfance et adolescence qui laisse une empreinte indélébile et alimente toute la vie le goût de la poésie dans son acception la plus vaste.

    Merci du moment suggéré.

  • jack mandon (---.---.---.3) 20 janvier 09:57
    jack mandon

    @philouie

    Les monstruosités d’où qu’elles viennent doivent être dénoncées.

    En politique, mon modèle est Jaurès, c’était un homme de paix qui en son temps était contesté par des intellectuels chrétiens, il faut croire que la religion et la politique font mauvais ménage.

  • jack mandon (---.---.---.3) 20 janvier 00:40
    jack mandon

    La mesure en question illustre le fossé qui se creuse entre le monde des valeurs républicaines et celles d’un autre temps. Des hommes de bonne foi croient que la mort de l’autre qui d’ailleurs entraîne leur destruction propre est la volonté de leur Dieu. C’est au nom de Dieu que des jeunes gens arrivent à ce qui pour nous est une extrémité innommable.
    Bizarrement, les occidentaux pour la plupart, ne savent plus que l’autre, pour un chrétien, pour un humaniste et pour un patricien psychologue est un autre nous même, notre alter ego, notre miroir agissant et que nuire à sa vie, c’est nuire à notre propre vie. De quoi faire sourire les niais et les consciences endormies. Le monde coranique n’est pas celui des évangiles, pas d’avantage de tous ceux qui ont l’amour de la sagesse et bien sur le respect de l’humain. Pour ces derniers il est heureux de les rencontrer sous toutes les latitudes et dans toutes les directions de la rose des vents. La sagesse transcende tous les clivages, toutes les ethnies et toutes les religions.

  • jack mandon (---.---.---.3) 19 janvier 20:37
    jack mandon

    Le problème ne vient pas du progrès mais de ce que l’on en fait et comment nous le partageons. Or, seul le progrès lui-même nous aidera à régler ces problèmes que la complexité du monde connaît.

    Bien entendu, alors que manque-t-il ?

    De la spiritualité et de la sagesse au gouvernement avec le dosage adéquat de techniciens de la politique. Quant aux Amish cités au-dessus, se sont des serviteurs de Jésus qui font mauvais ménage avec les courtisans de Cythère, les artistes et originaux et plus encore avec les Crésus rutilants qui pourraient faire des investisseurs (au mieux)...rien est parfait dans la nature humaine qui doit sans cesse se remettre en question.
    L’ambivalence est notre fonctionnement, dans un équilibre à repenser sans cesse.

  • jack mandon (---.---.---.3) 19 janvier 20:02
    jack mandon

    Dans le monde à saveur humaine, l’homme doit trouver sa position verticale qui consiste à dire se qu’il fait et faire ce qu’il dit. Cela pourrait être la justice, le vrai, le réel, la sincérité.
    Cela se nome le positionnement du guerrier intérieur, notre épine dorsale psychique.
    Regardez dans ce journal...tout le monde ou presque avance masqué. C’est assez mal engagé pour l’ouverture et la sincérité de la communication. La peur sans doute.
    Le rapport des amérindiens à la nature tendait à cette vie philosophique. Quand on voit ce qu’ils sont devenus, on peut s’interroger sur la nature du monde qui naquit de ce contre sens. Monde finalement assez profondément nihiliste et dangereux.
    Il n’est pas question de montrer du doigt l’Amérique ou son gouvernement, mais l’humanité dans sa totalité sans oublier ceux qui veulent révolutionner le monde par le meurtre plus ou moins issu de la croyance religieuse archaïque.
    Cherchons les causes en première analyse.
    Je sais que votre article sous-tend d’autres pistes, j’ai choisi celle qui me parlait le mieux.
    Au fond l’intérêt d’un article est de susciter des réflexions.

    Merci
     







Palmarès



Agoravox.tv