Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

jack mandon

Travaux de psychologie des profondeurs et graphologie judiciaire, Institut jungien, A. Teillard, Paris
Diagnostic expérimental des pulsions selon Szondi, recherches, applications, conseil et orientation.
Diplômé en psychologie, j'ai présenté 6 mémoires dont voici l'énoncé :
La roue de médecine : Théâtre de nos archétypes, fondement ancestral,
La mythologie personnelle : Activation de notre histoire contemporaine,
La rencontre avec l'ombre : Le miroir et la rencontre avec nous même,
Le pardon : Acte libérateur vers la métamorphose,
Les mémoires du corps : Empreintes du temps dans notre chair,
Transpersonnelle au quotidien : Alchimie de la réalité et de l'imaginaire.
Dans l'exercice de mon métier, j'ai cultivé et utilisé les outils suivants :
Analyse transactionnelle, transpersonnelle, P.N.L., rêve éveillé, visualisation, éducation des choix, hypnose, sophrologie, graphologie, symbolisme zodiacal.
Dans les secteurs relatifs à l'intime, le confidentiel, le matrimonial, le professionnel, le social, la réinsertion, l'enseignement, le culturel.
La rédaction d'un article me ramène toujours à l'humain, à la poésie, au culturel, je n'apprécie pas"l'esprit de critique" toujours entaché de problèmes bien subjectifs projetés à tout va sur tout ce qui bouge. En revanche, l'esprit critique,dans la nuance, plus pédagogique retient mon attention, car il s'adresse à la partie adulte de notre psyché et incline à la réflexion, voir, à la méditation.
Dans cette période de ma vie, je privilégie l'exercice physique varié et soutenu en partage avec des échanges de qualité, mon intérêt pour la nature est grandissant.
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2008
  • Modérateur depuis le 18/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 102 3963 8388
1 mois 0 18 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 108 81 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par jack mandon (---.---.---.178) 28 mai 13:17
    jack mandon

    Tiens, la totalisation arithmétique de 3150, l’ermite. la lame 9
    C’est toujours un passage obligé mais la vie continue...
    3151...bien entendu la roue de la fortune suivra.

  • Par jack mandon (---.---.---.178) 28 mai 13:11
    jack mandon
    Entre archaïsme et modernité, nos racines communes Des rives du lac de Zurich, (Bollingen) à celles des grands lacs amérindiens,des courants de pensée intemporelles d’une belle proximité, qui l’eût cru ?
    Pendant quatre années d’introspection et d’écriture, il vainquit sa dépression,suite à la fracture intellectuelle d’avec son ancien maître, S. Freud.
    Il se nommait C.G.Jung. Je vous invite à découvrir un enseignement archaïque qui inspira ses recherches sur les quatre fonctions psychologiques.
    Sentiment, Pensée, Intuition, Sensation épousent les quatre mythes amérindiens, le Soigneur, l’Enseigneur, le Chaman et le guerrier.(la roue de médecine)
    Subtile mélange de rationnel et d’irrationnel pour éclairer notre passage.
    Quand on a la chance de vivre l’événement, on met en adéquation un grand livre et un beau film personnalisés. L’histoire d’une vie, la vôtre...par exemple.
     
  • Par jack mandon (---.---.---.178) 28 mai 13:06
    jack mandon

    A la une, à la deux,

    Toute expression reflète l’âme de son auteur.

    Par des techniques d’investigations graphologiques et psychologiques, il se produit un ancrage affectif de la pensée...c’est à dire ? Un fil conducteur s’insinue entre le graphisme, l’écriture, les affects et les préoccupations pratiques qui l’ont engendrées. La graphologie, comme l’astrologie d’ailleurs, sont reliées aux émotions, aux sentiments. Il s’agit de sciences empiriques. La graphologie prend toute sa force dans l’observation et l’expérience humaine. Cette démarche réside dans une sensibilité et un intérêt à la vie qui orientent la pensée. Le philosophe Jean-Jacques Rousseau est empirique. C’est une démarche intellectuelle subtile empreint de romantisme et de féminité.
    J’ai pour référence l’affrontement de ces deux géniaux philosophes français des années 50, l’un, J.P. Sartre, intellectuel pensée sensation, l’autre A. Camus, Sensation sentiment. Le premier, bourgeois parisien, famille d’illustres intellectuels, l’autre algérois prolétaire et footballeur, né d’une merveilleuse maman riche de coeur et simple d’esprit, orphelin de père mort à la première guerre. Une grand-mère magistrale et impressionnante
    qui fera naitre chez lui ce réflexe de séducteur, addict comme Sartre au tabac, lui tuberculeux, suicidaire (impénitent scorpion)...un Sisyphe naturel sur les crêtes abruptes de la vie.
    En attendant il ne se trompera pas Albert, sur la brutalité inutile et l’illusion du communisme stalinien...lui le sentiment de l’esprit.
    La valeur d’un homme ne se réduit pas à une classification. 
  • Par jack mandon (---.---.---.178) 28 mai 12:12
    jack mandon

    Au vide salutaire (pas sanitaire, quoi que ) qui libère la créativité.

    Mon objectif eut été d’approfondir et d’élargir le débat, ce ne fut pas possible.

    Par exemple :

    Pour tout humaniste en devenir, balade entre symbole, métaphore et vision.

    Pourquoi Albert Einstein quitta l’Allemagne nazie, son violon sous le bras ?
    Pourquoi Mozart et Beethoven composèrent-ils entre autisme et génie ?
    Pourquoi la rencontre entre Camille Claudel et Rodin fut elle fusionnelle et créative ? Pourquoi les hallucinations de Van Gogh inspirèrent-elles profondément ses œuvres ? Quant à la théorie de la gravitation de Newton elle s’accommode mieux d’un trouble bipolaire qu’à la chute d’une pomme.« Il n’y a pas de génie sans un grain de folie » (Aristote) 

    Sur des thèmes pédagogiques nous eûmes mêlé science et fantaisie, à la recherche de nos talents cachés. Einstein affirme que nous n’utilisons que 10% de notre cerveau. Ma proposition eut évolué entre synthèse et analyse, nature et culture, ne serait-ce que pour défier Albert Einstein.

    En revanche, je poursuis en solitaire cette investigation.

  • Par jack mandon (---.---.---.178) 28 mai 11:56
    jack mandon

    Il est important d’être avant tout en accord avec soi-même et avec l’Alter ego qui émane de notre alchimie intérieure.

    Je suis parfaitement en accord avec le très catatonique et anal, le poète et pamphlétaire Paul Léautaud, non pas parce que j’ai des points communs avec lui, mais parce qu’il est un critique d’une belle intelligence caustique, un voltairien en plus sombre. un tendre hivernal glacial poussiéreux et terriblement solitaire.
    Je me sens plus rousselien mais adore l’humour également décapant de Voltaire, le brillant penseur railleur.
    Paul Léautaud disait : « Il n’y a qu’une chose qui compte, c’est ce qu’on a ou ce qu’on a pas dans la tête...j’ai dans la tête la plus intéressante compagnie. »







Palmarès



Agoravox.tv