Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

jack mandon

jack mandon

Travaux de psychologie des profondeurs et graphologie judiciaire, Institut jungien, A. Teillard, Paris
Diagnostic expérimental des pulsions selon Szondi, recherches, applications, conseil et orientation.
Diplômé en psychologie, j'ai présenté 6 mémoires dont voici l'énoncé :
La roue de médecine : Théâtre de nos archétypes, fondement ancestral,
La mythologie personnelle : Activation de notre histoire contemporaine,
La rencontre avec l'ombre : Le miroir et la rencontre avec nous même,
Le pardon : Acte libérateur vers la métamorphose,
Les mémoires du corps : Empreintes du temps dans notre chair,
Transpersonnelle au quotidien : Alchimie de la réalité et de l'imaginaire.
Dans l'exercice de mon métier, j'ai cultivé et utilisé les outils suivants :
Analyse transactionnelle, transpersonnelle, P.N.L., rêve éveillé, visualisation, éducation des choix, hypnose, sophrologie, graphologie, symbolisme zodiacal.
Dans les secteurs relatifs à l'intime, le confidentiel, le matrimonial, le professionnel, le social, la réinsertion, l'enseignement, le culturel.
La rédaction d'un article me ramène toujours à l'humain, à la poésie, au culturel, je n'apprécie pas"l'esprit de critique" toujours entaché de problèmes bien subjectifs projetés à tout va sur tout ce qui bouge. En revanche, l'esprit critique,dans la nuance, plus pédagogique retient mon attention, car il s'adresse à la partie adulte de notre psyché et incline à la réflexion, voir, à la méditation.
Dans cette période de ma vie, je privilégie l'exercice physique varié et soutenu en partage avec des échanges de qualité, mon intérêt pour la nature est grandissant.
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2008
  • Modérateur depuis le 18/04/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 108 4446 8787
1 mois 1 6 20
5 jours 1 6 20
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 119 87 32
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • jack mandon (---.---.---.3) 21 janvier 23:41
    jack mandon

    @alinea

    Intéressant la projection que tu fais.

    Au fond notre monde intérieur est sentencieux, mais après analyse tout s’éclaire.

    Bonne nuit à vous deux.

  • jack mandon (---.---.---.3) 21 janvier 23:34
    jack mandon

    @Passante

    Monde post-apocalyptique à deux doigts de la fin du monde. Étonnantes images à l’américaine

    Mon univers est plus humain, de chair et de sang mais bizarrement abstrait.

  • jack mandon (---.---.---.3) 21 janvier 17:57
    jack mandon

    @alinea

    Je ne suis guère egocentrée pourtant... mais j’ai péché !

    Va et désormais ne pêche plus !

    Je n’avais pas compris cela !
    J’avais compris que tu t’en tenais aux fondamentaux pour garder un équilibre, une santé, légitimes,

    Tu avais parfaitement compris !

    Seulement c’’est de mon isolement que je te parle aussi. Certes cela fait 3/4 de siècle que je partage ma solitude avec moi même, mais de temps en temps je tente le diable et la communication...mais je suis toujours en modération et connais maintenant par coeur les égouts de la capitale. Serais tu hermétique à mon sens de la métaphore ?

    Au fond tu lis trop et rédiges de même, alors tu négliges la famille des gastéropodes de l’écriture auquel j’appartiens.

    Comme Balzac, nuit et jour je t’imagine à la chandelle, en compagnie de ta fidèle Rossinante, ta célèbre monture rompue aux longues soirées d’écriture, toi juchée au sommet de manuscrits épars, elle te dévorant de ses grands yeux chevalins.

    Ce n’est certes pas avec ces imageries rocambolesques que ton oreille décryptera aisément et pourtant je fais un effort de scribe consciencieux.
     

  • jack mandon (---.---.---.3) 21 janvier 13:58
    jack mandon

    @alinea

    Une bise amicale n’est jamais désagréable !!

    Je t’ai expliqué que je vivais dans les égouts, t’embrasser m’est devenu impossible.

    Pour moi, c’est le contraire, je n’arrive pas à me défaire de cette souffrance partout, cette violence, et puis les mensonges, la mauvaise foi, et aussi la haine distillée ici et là au gré des commentaires.

    Donc tu préfères le radeau de la Méduse aux promenades hippiques ? Tu sais ce que tu risques ?
    sur cette embarcation damnée, les plus tendres furent mangés. Tel est ton choix ?
     Parle à ton cheval, il te conduira vers le salut en pleine lumière.

    Je ne combats pas, je me débats ; personne ne sait où combattre sauf à se focaliser sur un point, mais ils le font à plusieurs et bornent leur esprit à leur cause. Je ne suis pas capable de cela.

    C’est bien ce que je redoutais, tu feras un excellent dessert, je suis tenté de dériver vers cette embarcation faustienne, tu me mets en appétit. Abandonnons le romantisme hugolien pour le romantisme effervescent et homophage de Géricault ...peut être restera-t-il quelque chose de toi, les temps sont tellement durs et les mets savoureux si rares ?

    A bientôt petite soeur.

  • jack mandon (---.---.---.3) 21 janvier 11:41
    jack mandon

    Alinea,

    Je voulais te dire aussi que je ne peux plus entrer dans l’univers où tu livres combat. Cela m’épuise. Aussi, je tente de revenir aux fondamentaux artistiques et philosophiques auprès desquels je me ressource. A chaque âge ses moyens de vie et d’expression. Chacun fait ce qu’il peut.
    Pour cette raison j’erre en pénitent dans le labyrinthe de la modération, comme Jean Valjean dans les égouts. Quant il m’arrive de me promener en surface, la puanteur m’est au moins aussi désagréable. Je reviens donc tenir compagnie aux rats d’infortune. Ces voisins de l’ombre et du rejet me conduisent néanmoins vers la lumière, ce que le genre humain ne fait plus.

    Je ne t’embrasse pas pour l’instant, ce ne serait pas agréable pour toi. 



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. La Terreur du Mystère et le père Hugo,
  2. La Genèse de l’Europe,




Palmarès