• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jamel HENI

Jamel HENI, Psychologue et journaliste tunisien, correspondant de l’Expression de Tunisie à Paris

Tableau de bord

  • Premier article le 16/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 11 98
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Jamel HENI 25 décembre 2008 23:14

     A tous les parano qui par définition n’en sont pas conscients et qui le nieront comme prévu ; et dieu sait si ce forum en compte.
    La paranoä est un délire des grandeurs qui compense un syndrôme de persécution. Elle nécessite pour sa survie mythomanie et un déni total de la réalité. 

    Je rappelle rapidement cela à mes chers parano qui débitent (machinalement) leur délire des grandeurs sans nuances ni la moindre "cohérence" (mais c’est le propre d’un délire !!) sur la superiorité de l’homme et de la civilisation "blanche". Certes la civilisation que commande les USA de Bush a ses grandeurs actuelles, elle n’en a pas moins apporté Guantanmu, et pas plus tard qu’hier la Bosnie, mais surtout la Shoah, le Goulag , deux guerres mondiales, sans remonter jusqu’ à la traite des noirs et la colonisation, tout en passant sous silence La pentence de Galilée, l’inquisition, les croisades....

    Ce délire des grandeurs, fait figure sur un fond de persécution, un syndrôme qui tient l’occident dans un sentiment de peur d’être la cible de tout ce qui lui est différent : l’Islam, l’Afrique, mais aussi la banlieue, les étrangers...

    Or cette persécution qui engendre un délire des grandeurs, nécessite pour se justifier deux mécanismes qui sont la mythomanie et le déni de la réalité. Mais là encore nos paranos trouvent la parade : raconter n’importe quoi sur l’Islam par exemple, dont on ignore que la frange la plus ouverte a fini par accepter l’Imamat (la direction de la prière) des femmes (au Canada ) alors que l’ordination des femmes n’est toujours pas acceptée par le Vatican. Et dont on sait les avis favorables à la contraception, à l’avortement, encore tabous pour l’Eglise !!!!

    Le quatrième pilier n’est autre que le déni de la réalité et qui consiste justement en ceci : ce ne sont pas les Américains qui tuent en Irak, ni les Israéliens à Gaza. Que les enfants Tchadiens n’ont jamais été ravis à leurs parents, mais bien sauvés. Que jamais un slave n’a tué un Bosniaque. Que les français étaient des résistants contre les Allemends mais que les Algériens étaient une bande de terro....et que !!!! 

    Nos chers parano, ne le reconnîtront justement jamais parce que parano. Mais dans leur moments de lucidité, ils sauront se le dire la parano, n’a rien de noble ni de supérieur, c’est une psychose. Chers amis. Je ne répondrai à aucun commentaire parano. 

    Je vous laisse juste méditer ces quelques versets de la bible, réputée non violente contrairement au Coran : 
    « Quand tu t’approcheras d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix. Si elle accepte la paix et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi. Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veuille te faire la guerre, alors tu l’assiégeras. Et après que l’Éternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l’épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l’Éternel, ton Dieu, t’aura livrés. C’est ainsi que tu agiras à l’égard de toutes les villes qui sont très éloignées de toi, et qui ne font point partie des villes de ces nations-ci. Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire » (Deutéronome 20:10–17). 
    Enfin un brin des psaumes de DAvid : « Que ses fils deviennent orphelins et sa femme veuve ! Que ses fils soient vagabonds et qu’ils mendient, qu’ils soient expulsés de leurs ruines ! Qu’un créancier s’empare de tout ce qui est à lui… Que personne n’ait pitié de ses orphelins ! …Que sa postérité soit vouée à l’extermination ! » (Psaume de David, 109)

     Alors chers amis un mot sur cette violence, sur les Miliers de femmes de Salomon et sur le célibat des prêtres, sur la terre promise et le peuple élu ?? 
    Si quelqu’un a déjà répondu "mal décolonisé" de grace retirez-le ça ne ma fait plus rire. Tout sipmlement parce qu’on est toujours mal décolonisé, même nos décolonisés de service qui croient redevenir comme avant la douleur de la colonisation !!!




  • Jamel HENI 14 septembre 2008 14:12

    Je vous sais gré de m’avoir offert une belle idée d’article.
    Votre post à notre ami Franc : "Par contre, il est vrai, il y a une variété d’athéisme tout à fait "religieuse", même dans son dialogue avec "Dieu".". A moins que vous ne le reniez pour les besoins de la dé-monstre-a-tion....ce post est un excellent résumé de mon article. Mais venant d’un arabe, ça n’a pas le même charme ni la même "science" que dans la bouche d’un Français !!!!

    Je ne suis pas adepte de Faucoult, encore moins de Lacan ( La psychanalyse étant une métaphore et strictement associée au contexte thérapeutique. En gros il n’y a pas d’inconscient individuel et syncrétique en dehors de la situation transférentielle, cela se trouve dans les cours de Roland Gori à Aix, pour toute inquisition bibliographique, si vous voulez !!!).

    Vivre dans la langue, c’est ne pas avoir de feed back correctifs, des miroirs logiques qui renvoient les contradictions, approximations, paradoxes.... Et comme vous vivez dans l’arbitraire des associations verbales, même pas encore linguistiques, vous m’aviez prêté des idées lacaniennes, une herméneutique faucaldienne, un brin d’Husserl pour étaler votre méconnaissance philosophique ( qu’est-ce que la phénoménologie peut avoir là-dedans), vous ne pouvez pas me prêter toutes ces références et crier à la facture journalistique de ma construction ?!! ET ce ne sont âs les nécessités linguistiques, du genre "mal assimilée..." qui vont atténuer la présence de ses références puisque vous les aviez bien reconnues !!!

    Deuxième lacune pour reprendre vote formule, vous prenez la sémiologie pour de l’interprétation, des fois même pour la sémantique, je vous renvoie simplement aux cours de linguistique générale, (ce sont toujours des occidentaux, n’ayez peur, pas des chinois ni des arabes, qui l’enseignent).

    Journalisme dites-vous ? Et croyez-vous que le journalisme est une discipline purement rhétorique ou mineure, non cher Kabyle d’Espagne, s’il en est, le journalisme est une modalité de communication efficace dans tous les domaines. De brillants philosophes y ont recours pour communiquer plus clairement leurs idées, on parle d’un journalisme philosophique, littéraire, sportif... Le journalisme tout court n’existe que dans les luttes syndicales...Alors je suis fier d’avoir fait du journalisme, sur un medias où l’on fait du journalisme, du bon, et non des messes ou des cours de solfèges....

    Maintenant, votre concession gentillette à notre ami Franc "
    Par contre, il est vrai, il y a une variété d’athéisme tout à fait "religieuse", même dans son dialogue avec "Dieu", alors que vous vous êtes controrsionné une nuit durant à me la refuser, tout bêtement parce que je suis un mal décolonisé, cette concession m’offre l’occasion d’écrire sur l’impossible condition narcissique d’un colonisé de service, donc son inexistence psychologique !!! 

    De grâce ne citez plus des auteurs, ils risquent de se retourner dans leur tombe....Foucault, dont vous semblez lointain lecteur, défendait bec et ongle Khomeini et sa révolution, il a même manifesté à Paris, presque seul, en 1979...Etait-il un Chiite qui s’ignore ????
    Enfin une anecdote : un cher ami Kabyle me disait l’autr jour : je détestes les Arabes, je parle que Français en Algérie

    - Pourquoi

    - ce sont des colons

    - et les Français ?!!!!



  • Jamel HENI 13 septembre 2008 15:24

    Ne vous attardez surtout pas. Les lecteurs l’auront souhaité. Des mots comme crasse, ignorance, et autre incompétences à la maîtrise de soi, ne relèvent absolument pas de la théorie ni des opérations mentales les plus élémentaires. C’est une suite de décharges affectives violentes torrentielles et incontrôlées. Cela arrive souvent quand on est blessé. Or être blessé par l’épi-événement d’une différence d’analyse, est une rigidité mentale propre aux religieux fussent-ils athées ?

    A toi et à notre athée en chef de Lyon : il arrive souvent que l’on produise plus de synonymats, d’associations linguistiques instantanées et sémantiquement faibles ou inarticulées, que des arguments logiques. Que l’on vive plus dans la langue que par elle. Les règles linguistiques étant plus arbitraires que logiques, les idées ne peuvent s’y réduire, c’est-à-dire se réduire à des règles arbitraires, il y a l’élément logique presque mathématique qui les organise et qui fasse qu’elles soient linguistiquement neutres...
    Alors pour qu’une idée en soit une, elle doit d’abord se libérer de l’arbitraire linguistique, le réorganiser selon des règles logiques....

    Etant sûr que vous êtes sous l’empire de la langue, je m’attends à ce que vous apostrophiez un type comme Hegel : Espèce d’ignare !!!! vous êtes , par pur automatisme incontrôlé, dans le bonheur de l’arbitraire linguistique, au service du narcissisme le plus sommaire. Mais ce ne sont pas des idées qui en naissent. Ce serait trop facile.

    Votre prosélytisme athée risque de ne pas prendre parce que vous ne voulez pas convaincre mais vaincre tout le monde. Par simple insulte et arbitraire linguistique souverain.
    Vos insultes seront les bienvenues si vous proposez un article soutenu, général, même avec thèse anti thèse et synthèse.
    J’attends impatiemment vos articles, vos posts n’en sortiront que grandis.
    Adieux les barbus



  • Jamel HENI 13 septembre 2008 01:55

    Raté encore. Pourquoi ? Parce que le livre de Arendt sur le totalitarisme, définit bien l’athéisme avec des mots peu flatteurs pour vous. Arendt voue une hostilité théorique à toute démagogie athée ( de la preuve de l’inexistence à la guerre contre les religions).
    Bien que j’ai jamais parlé de prosélytisme laïc, qui serait bienvenu et qui voudrait dire : Tout le monde peut croire ce qu’il veut du moment qu’il ne soumet pas les autres à sa foi, bien que j’ai parlé plutôt de prosélytisme athée, vous aviez commis le même glissement entre les deux concepts. Ce qui donne une énième raison d’être à mon article, qui ne plaira absolument pas à un barbu de l’incroyance, bien totalitaire ’le mot totalitarisme est fondamentalement, historiquement et philosophiquement occidental. L’islamisme bête et criminel binarise les hommes selon leur foi, il n’en a cure des formes d’organisations de la cités, qui ne reproduisent l’originelle cité mohamedienne. Votre mensonge sur la triade islamiste, m’aurait plutôt arrangé, ces cancres de la classe religieuse auraient donc appris à distinguer d’autres formes de gouvernance que la leur, autrement que par l’épée et les châtiments !! Vous leur prêtez ce que vous auriez aimé qu’ils aient. MAis ce n’est absolument pas la vérité. Ni Belhadj ni Hattab, ni Zouabri ne comprennent votre triade, qui tient plus de la projection qu’autre chose.
    J’ai enfin une question : un vrai athée combat-il une chimère : Dieu... ??? Son athéisme aurait-il un sens ?
    Et une question sérieuse. Pouvez-vous citer ne serait-ce qu’un seul philosophe qui puisse étayer votre superposition de l’athéisme collectif et obligatoire à la laïcité ? Pour ne pas faire de l’impro puérile sur des questions graves, citez-moi une seule proposition philosophique sérieuse qui fait de la laïcité un synonyme d’athéisme. Mais vraiment une seule. 
    Après cela vous pouvez casser les mosquées, synaguogues et églises...



  • Jamel HENI 12 septembre 2008 21:50
    Désolé pour l’ortographe, voici ma réponse propre

    j’aurais volontiers accepté ce mélange des genres paternaliste, condescendant et presque parano, si vous aviez mis la main sur la confusion. Mais ayant réussi quand même à sortir quelque chose de votre magma superficialo psychologico coloniso hautain, je constate que vous laissez libre cours au derniers souvenirs livresques qui s’imposent dans toutes les discussions que vous menez (déni de la réalité), au lieu de répondre à mon article que vous n’aviez absolument pas lu. Et comment si vous êtes capable de lire ma psychologie (étant moi même psychologue, il faut beaucoup de temps et de moyens objectifs pour esquisser un profil) au travers des commentaires sur mon article.
    Pour terminer, je répète : les intégrismes religieux et athées se valent. Ils prêchent tous les deux une vérité absolue, définitve et immuable, ce sont des dogmes anti-laïcs puisqu’ils instaurent des totalitarismes : Staline et Molla Oma, c’est du pareil au même, nul n’est démocrate, tous deux criminels.
    Mais que voulez vous ? Certains Français croivent que le syndrôme du colonisé est une obligation. Ceci est une réponse générale à tous les coqs de l’athéisme, qui ne voient pas plus loin que le poulailler parisien. Regardez un peu le monde : l"Allemagne, le Paraguay, le monde quoi.
    Enfin monsieur, la psychologie, même celle que vous pratiquez sur interne suppose un peu de lecture, sinon de modestie, mais ça n’est pas le plus facile pour avoir toujours raison






Palmarès