Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

javanabal

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/09/2011
  • Modérateur depuis le 06/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 50 83
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 0 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0






Derniers commentaires

  • Par javanabal (---.---.---.243) 13 août 2012 19:49

    En somme, quand l’OTAN envahit l’Afghanistan depuis plus de dix ans, quand elle détruit la Libye, quand les Etats-Unis conquièrent l’Irak, tout cela en massacrant des civils, sans parler des exactions qui vont avec, ce sont des erreurs, presque des fautes d’inattention...

    D’ailleurs, les pauvres -on parle quand même, rien que pour les Etats-Unis, de 50% du budget militaire de la planète (sans compter les mercenaires et autres CIA)-, ils sont tellement maladroits qu’il faut les excuser.

    Quand il faut quitter l’Afghanistan, on prétend y être embourbé. Mais quand il s’est agi de l’envahir, le problème logistique n’existait pas.

     

     

     

  • Par javanabal (---.---.---.243) 13 août 2012 19:20

    D’accord avec l’auteur. Je plussoie.

    Après la brute hongroise, le flan hollandais, pauvre France....

     

  • Par javanabal (---.---.---.243) 13 août 2012 18:44

    Position totalement naïve, qui reflète tout simplement une des deux écoles du droit international français, celle qui, malheureusement, est en train de nous emmener à la guerre en Syrie. Vous avez bien appris la moitié de votre leçon, mais seulement la moitié.

     

    « Résolution Acheson », joli modèle puisque c’est celle qui, du nom du Secrétaire d’Etat américain de l’époque, profitant de l’absence de l’URSS au Conseil de Sécurité (politique de la chaise vide) et donc de l’absence de droit de veto, a permis aux Américains d’entraîner l’ONU dans la guerre de Corée. Guerre qui a failli tourner au conflit nucléaire, jusqu’à ce que Truman, président des Etats-Unis ne revienne à la raison en limogeant le général Mac Arthur qui proposait d’atomiser les nord-coréens.

     

    S’il s’agit de préserver un semblant de paix mondiale, votre proposition est donc parfaitement caduque. S’il s’agit au contraire de permettre à l’ensemble de la planète de goûter aux plaisirs de l’empire americano-sioniste, après avoir survécu à ses bombardements de précision, elle est parfaitement fondée.

     

    Rappelons que nulle part dans la charte des Nations-Unies ne figure une quelconque mention de cette organisation à endosser le rôle de gendarme du Monde. Elle postule en revanche très clairement un principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats. Principe sur lequel nos chaleureuses démocraties ultra-libérales s’assoient dès lors qu’il ne satisfait plus aux intérêts de leurs élites militaro-financières.

     

    On rappellera enfin que, depuis maintenant une bonne vingtaine d’années, si ce n’est pas bien plus, le droit international positif, celui qui est écrit, pas celui qui ressort de l’imagination d’écrivaillons et autres humanitaires en mal de passages médiatiques, est systématiquement bafoué et détourné par la première puissance militaire de la planète (50% du budget militaire mondial, officiellement, sans compter les ressources annexes et autres entreprises de mercenaires), à savoir les Etats-Unis.

     

    On aimerait donc voir la même assemblée générale des Nations-Unies, après avoir condamné les exactions d’un Khadafi, d’un Gbagbo ou d’un Assad, s’en prendre avec autant de rectitude morale aux geôliers de Guantanamo, aux exécutions sommaires à coups de drones et autres brutalités de ce qui n’est plus, et depuis longtemps, la plus grande démocratie du monde, mais un Etat fascisant dont l’économie en faillite ne tient que via les pillages de son armée et de ses mercenaires. J’ai nommé les Etats-Unis d’Amérique, auxquels en effet il conviendrait de retirer leur droit de veto. De même pour leurs valets britanniques et français.

    Il est bienheureux en fait que cette Assemblée Générale ne dispose pas de plus de pouvoir.

  • Par javanabal (---.---.---.238) 24 juin 2012 15:54

    Prochaine étape : baisse surprise des taux d’intérêts sur les bons du trésor de tous les pays européens qui soutiendront l’intervention US en Syrie.

    Augmentation continue de l’endettement européen pour financer l’effort de guerre américain, augmentation des impôts et taxes, nécessaire mise au pas de la diplomatie allemande et de son peuple, tentés par une sortie de l’Euro pour éviter la catastrophe financière et pour s’adosser sur la Russie.

  • Par javanabal (---.---.---.50) 18 juin 2012 15:39

    Bien évidemment que les Etats-Unis n’ont pas intérêt à la disparition de l’Euro.

    En revanche, ils ont toujours intérêt à un Euro fragile, facile à manipuler, avec derrière l’Euro des pays européens encore riches de toute l’épargne de leurs citoyens à pomper vers le gouffre du déficit militaro-financier américain.

    Les Etats-Unis sont en faillite, dans une situation pire que celle de la Grèce mais « too big to fail », en attendant un faux-pas mortel qui, espérons-le arrivera le plus vite possible.

     







Palmarès



Agoravox.tv