• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jay

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 140 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jay 15 décembre 2010 16:58

    Bonjour Zadig,

    votre fraicheur est charmante, et votre pseudo bien trouvé.
    Mais dans le vrai monde, un gêneur de classe mondiale est d’abord menacé, puis, s’il ne recule pas, tué. Il faudrait demander au Dr David Kelly ce qu’il en pense. Ha mais non, on ne peut pas, il est mort.

    bien cordialement


  • jay 15 décembre 2010 12:24

    " nouveau Robin des bois, véritable cheval blanc de la vérité, opposé aux gouvernants hypocrites. C’est réellement un combat entre le tiers état mondial et les privilégiés.« 

    en tant que chercheur en histoire médiévale tu as du apprendre a mettre des faits dans un contexte historique non ? sans même aller plusieurs siècles en arrière si tu as fait quelque recherche sur ton sujet tu dois savoir que le fameux Robin des bois était un hacker militant dans sa jeunesse et qu’il s’est fait prendre finalement vers la vingtaine, mais évite la tôle. (il s’attaquait à de gros morceaux en Amérique du Nord tout de même). La question ici est moins de savoir s’il a été recruté ou pas à l’époque que de savoir si cela te parais crédible que ses activités n’aient pas été surveillées ?

    Puis quand il commence son projet (et ça fait plusieurs années pas quelques mois) personne ne tilte ni ne tique. c’est la aussi très crédible. surtout quand dans l’advisory board (qui n’apparait plus sur le site aujourd’hui) on a pu voir des noms qui remontaient à Soros.

    Je résume, un ancien hacker, flagué, en contacte avec un milliardaire, (c’est bien connu les miliardaires ne sont jamais surveillés !) monte un projet tel que celui ci et les »privilégiés« de ton article attendent que la planète en parle pour réagir ? Et quelle réaction ! des accusations qui même s’il est condamné lui couteront moins cher qu’un Ipad, et pas de prison.

    Mais c’est sur que les »gouvernants hypocrites« tremblent devant lui ; avec les révélations de ouf de wikileaks le monde ne sera plus jamais le même:rend toi compte, la Russie est corrompue, les emirs du Quatar rêvent de voir l’Iran se faire calmer, Sarkozy est hystérique !!!

    A l’Iris, ton cursus c’était géostratégie des bisounours option barbe-à-papa ?

    Ou peut-être ton message est plus subtil, subliminal presque : »cheval blanc de la vérité", chevalier blanc, ou cheval de Troie ?...


  • jay 21 avril 2009 12:18

    Deux arguments pour te répondre :

    Le premier c’est que le « peuple juif » a une spécificité, c’est à la fois une religion et une nation. On dit parfois qu’il est l’un des rares peuples à avoir survécu à l’antiquité. On peut le voir comme un anachronisme aujourd’hui, il n’en reste pas moins que c’est une réalité ; il s’est formé avant le concept d’état-nation, à une époque ou un peuple était souvent synonyme d’une religion. Un Empire , L’Egypte par ex, ou Rome plus tardivement sont de bons exemples : une entité ou la majorité des gens qui y vivaient n’étaient ni romains ni egyptiens.

    Vouloir aujourd’hui un Etat juif parait donc raciste notament si on est élevé dans une culture française ou américaine, ou le concept « à l’ancienne » de peuple a été remplacé depuis longtemps par une « communauté de valeurs » .... mais si cette voie, la française par ex, est valable, il ne nous appartient pas d’affirmer, ce serait particulièrement intolérant, qu’un autre un choix n’est pas valable lui aussi.

    Si l’on est d’accord sur ce principe, reste la politique extérieure et intérieure del’Etat d’Israel. En terme de politique extérieure, il ne s’agit pas de racisme mais de guerre. une guerre territoriale essentiellement. que la religion et les préjugés racistes s’en mêlent parait inévitable. Mais c’est une guerre, pas du racisme.

    En interne, et rappele toi que nous parlons d’un pays en guerre, il faut différencier la politique de l’etat et les attitudes des individus.

    au niveau individuel il y a évidement des racistes, juifs arabes, marocains russes, chrétiens catholiques contres chrétiens orthodoxes, juifs othodoxes hassids contre juifs othodoxes sionistes....racismes, intolérances religieuses, idéologiques...et j’en passe. Globalement un pays comme les autres, juste très petit avec un foisonement de cultures de religions et de modes de vies différents.

    au niveau de l’Etat, les israéliens qui ne sont pas juifs ont les mêmes droits que les autres : partis politiques, droits de manifestations, droits à la justice, à la sécurité sociale. Pour avoir passé du temps dans ce pays et pour avoirs parlé avec des arabes isréliens, mais aussi avec des palestiniens de Jérusalem, je peux t’ assurer qu’ils préfèrent pour beaucoup avoir affaire à la police ou la justice isrélienne qu’à leur équivalentes palestiniennes.

    Une des différences majeures est à l’armée. les arabes israéliens ne sont pas obligés de faire un service, mais ils le peuvent s’ils le désirent. c’es évidemment une précaution de sécurité, mais aussi pour ne pas les mettre dans une position de dilemme qui pourait facilement devenir intolérable.

    Alors oui Israel est un pays compliqué, oui tout n’est pas facile, pour aucun de ses citoyens, mais ce n’est pas un Etat raciste, ou un état d’apartheid. Il faut aller sur place et voir des associations de rabbins (des othodoxes) qui vont faire (bénévolement) la récoltes des oliviers avec des arabes isréleins ou des palestiniens. Il faut voir les manifestations d’utranationaliste tendance facho contenus et puis finalement interdites (pour raison des sécurité -pays en guerre ... ils préfèrent éviter les provocations inutiles...) par la police.

    Va sur place, fait toi ton idée, au delà des propagandes de n’importe quel bord. Et surtout , méfie toi des slogans, ils ne reflètent jamaisqu’un agenda politique, pas une réalité.

    Cordialement. 


  • jay 26 février 2009 19:44

    @John Eastwood

    "Ton problème, à toi et tes copains, c’est d’imaginer qu’un missile V2 et une roquette Qasam peuvent être comparés."

    Non, c’est pas ça leur problème... c’est plutôt le problème de ceux qui nous parlent à longueur d’article de "proportion".

    "
    Si en effet Israel se prennait ce genre de missiles dans la gueule, nous les abrutis qui font de la propagande sur internet comme tu dois le penser, on pourrait comprendre l’utilisation du mot "riposte"

    Ça c’est le problème de ceux qui on lu Sun Tzu, mais pas en entier, et surtout qui n’ont rien lu d’autres

    "Ta riposte, c’est une démonstration de force, peut-être même décidée dans le cadre d’une stratégie de communication"

    evidemment ! mais pas seulement envers la population israélienne ; envers d’autres agresseurs potentiels et même des alliés : parceque tu vois, c’est triste, mais démontrer
    que l’on n’hésite pas à utiliser sa puissance de feu, ça restaure la crédilibité. Ce qui est l’un des bien les plus précieux qu’un Etat puisse avoir (faut lire Clausewitz aussi).

    La proportionnalité en terme militaire ça ne veut rien dire, c’est contre productif et abérant. (je ne parle ni d’un point de vue politique ni d’un point de vue moral, juste militaire). L’idée, quand la décision politique de faire la guerre a été prise (et c’est peut-être une mauvaise décision ce n’est pas le pb ici), c’est de la gagner. donc les militaires utilisent les armes à leur disposition dans le but d’atteindre les objectifs définis politiquement tout en minimisant les pertes de leurs soldats. C’est en tout cas ce que fait une armée conventionnelle, puisqu’ une armée de guérilla implantée dans la population n’a pas ce souci pour des raisons évidentes de recrutement et de relation publique.

    On peut discuter du bien fondé ou non de l’opération à Gaza, on peut déplorer les morts et les blessés, mais c’est un non sens de reprocher à l’armée israélienne de bien faire son job.

    De plus, et là je ne m’adresse pas particulièrement à toi, il faut arrêter les amalgames entre crimes de guerre, bavures et dérapages. Les deux derniers sont inhérents à un conflit armé, (et pour une armée d’occupation Tsahal se distingue plutôt par le peu de dérapages a son actif si on compare avec n’importe quelle autre armée d’occupation, surtout sur une aussi longue période). Un crime de guerre c’est bien autre chose.




  • jay 26 février 2009 16:54

    Les gazaouis n’étaient pas sous blocus avant l’arrivée au pouvoir du Hamas. Ils bossaient en Israël, souvent plus qu’en Egypte. C’est au moment ou le hamas a été démocratiquement élu que ce blocus a commencé. Suivi par les Egyptiens aussi. Ce n’est pas simplement Israël qui a fermé Gaza. Après, les mecs au pouvoir refusaient de reconaitre Israël et donc ne reconnaissent aucuns des accords pris par les précédents gouvernements.

    C’est évident que le jour ou les gazaouis (dont la moitié de la population à moins de 18 ans) pourront jouer à WOW et faire la misère à leur parents parcequ’ils n’ont pas eu le dernier Ipod nano ils seront moins intéressés par la vrai guerre (pouquoi se contenter d’un RPG quand on peut lancer des boules de feu magiques depuis son clavier ?).

    Mais les israéliens peuvent difficilement ouvrir leur frontière à un enemi déclaré. faut pas déconner non plus.







Palmarès