• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jbdepradines

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jbdepradines 20 août 2007 13:23

    Vous êtes injurieux et à ce titre je ne vous parlerai plus.


  • jbdepradines 20 août 2007 10:40

    Vous jouez au naïf ou quoi ? On peut écrire sur une oeuvre, certes, mais pas écrire sur une toile. C’est ce qu’a fait au rouge à lèvre votre protégée qui aurait mieux fait de rester dans son anonymat régional. Je ne lui dénie nullement le droit à la création sauf si ce droit entend s’exercer aux dépens du droit de quiconque à crééer et à protéger sa création. Point. Qu’elle barbouille chez elle ou chez vous qui avez l’air d’aimer cela venant même d’une géniale enfant de 9 ans ( Picasso l’a supporté avant vous) pourquoi pas si la liberté de chacun est respectée. Vous évoquez pour vous scandaliser le prix des oeuvres de Twombly, mais vous savez sûrement qu’un artiste ne peut rien sur la cote de son oeuvre. Ce sont les acheteurs qui font le prix, pas les vendeurs. Il est injuste d’accuser CT de vendre ses toiles très cher. En gros il n’y est pour rien. Quant au triptyque, que j’avais vu à Avignon, avant le scandale, ce n’était pas UNE toile blanche, mais TROIS toiles mariées indisociablement par Twombly. Vous voulez parler de l’oeuvre de Twombly ? Chiche. ce serait sans doute plus utile et enrichissant que votre combat pour un geste mininable qui n’aurait du susciter que des excuses.


  • jbdepradines 20 août 2007 01:41

    Outre votre titre grossier dont vous devriez avoir honte, tout ce que vous pouvez écrire sur Cy Twombly, et tout ce que vous pourrez écrire, n’a aucune importance. Ces propos sont hors sujet. Et votre façon de voir est inappropriée. Sachez que les admirateurs de Twombly n’ont que faire des commentaires de personnes qui n’adhèrent pas à ses créations. Laissez Twombly à ceux qui aiment son travail. Et fichez leur la paix ! Cy Twombly n’a aucun besoin de publicité, contrairement aux affirmations de Béotiens, et il n’a cure de convaincre la multitude. Ceux de bonne foi, qui voudraient approcher sa peinture, ses dessins, ses sculptures...peuvent aisément aller dans les musées, les galeries...Et regarder. Et essayer d’apprécier. Ils y gagneront sûrement. Un jour, si nous avons le temps, il nous faudra peut être apporter ici quelques éclairages. Mais, ce n’est pas le moment. Il y a un fait grave : un de ses triptyques, exposé à Avignon, a été endommagé par une personne que nul ne connaissait avant son forfait et que nul ( en tous cas parmi mes amis ) n’a envie de connaître. De quel droit cette barbouilleuse de rouge à lèvre s’est elle réclamée pour briser une harmonie que l’artiste avait décidée ? Twombly avait voulu ce triptyque et personne n’a vocation à blesser cette intention. Que dirait-on si quelque maniaque venait truffer de mots déplacés un poème de Rimbaud, de Verlaine, de Paul Valéry ? Imaginez un peu, et pardon d’avance pour cet acte délébile que je vais commettre. Imaginez : «  »Ce toit tranquille de salades vertes, ou marchent les colombes vermifugées«  »« Entre les pins au chocolat, palpite, entre les tombes de palefreniers » (désolé) Un tel attentat est insupportable. Qui a dit ; « J’interdis que l’on vienne déposer de la musique sur mes vers » ? Réaction identique. Que penserait on si quelque illuminé/e trouvait joli d’écrire par exemple le mot « Amour » sur « le petit pan de mur jaune » de Vermeer ? Il est normal de condamner de tels actes. Et de condamner fortement pour que des vocations d’iconoclastes ne naissent pas de décisions de justice trop gentilles. Si la barbouilleuse veut barbouiller chez elle, sur ses toiles, dans sa salle de bain, grand bien lui fasse. Mais qu’elle ne s’en prenne pas aux oeuvres des artistes dont le droit à la création est absolu et inaliénable.







Palmarès