• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JBL

Né en Côtes d’armor en 1930. J’ai occupé successivement des fonctions dans l’enseignement et la vulgarisation agricole et le commerce.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 23 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • JBL 12 mai 2007 11:08

    ... et de Staline (le petit père des peuples), de Pol Pot, de Kim Jong-il, Pinochet, etc. qui en leur temps prônèrent la fraternité des peuples et un avenir radieux pour l’humanité. Souvenez-vous en !


  • JBL 12 mai 2007 10:53

    Assez de blabla ! Il est venu le temps de passer aux actes.

    Créez votre entreprise, embauchez et rémunérez largement vos salariés, distribuez vos bénéfices aux oeuvres caritatives, employez-vous durant vos congés à soulager les malheureux et les malades abandonnés dans les hôpitaux par leurs familles, secouez vous pour sortir de l’assistanat car certains plus malheureux que vous en ont absolument besoin, donnez de votre temps pour aider ceux qui souffrent plus que vous, etc.

    L’humanisme et la fraternité ne sont ni de droite, ni de gauche.Personne n’en a le monopole.Mais franchement assez de discours moralisateurs. Ce qu’il nous faut, ce sont des actes en prenant soin de les mettre en conformité avec les paroles et les écrits.

    Généralement, les véritables humanistes, j’en connais dans mon entourage, ne passent générelament pas leur temps à faire des discours où l’on sent poindre le parti pris (politique) et sourde un dénigrement systématique.


  • JBL 11 mai 2007 16:50

    Et çà continue ... Procès d’intention à longueur de pages... accusations sans preuve... Avec de tels arguments outranciers et un tel aveuglement on ne va pas tarder à rebâtir le « mur ».

    Ici, au fil des lignes, on construit le mur de la haine et de l’intolérance en le fondant sur la diabolisation et le mensonge.

    C’est écoeurant.


  • JBL 11 mai 2007 15:55

    Un long blabla inutile sinon pour attiser la haine. Une haine transpirant, suintant, coulant pernicieusement au fil de l’article.

    Pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant de haine envers la France toute entière et plus précisément les 18.983.138 électrices et électrices qui ont élu Nicolas SARKOSY président de la République ?

    Vous écrivez vouloir suivre SARKOSY sur le chemin de l’espérance. Allons donc, même serait-il capable du meilleur, votre sens critique est probablement tellement borné que vous ne sauriez pas le reconnaître. Cette conclusion n’a sans doute comme but que mieux « l’assassiner » demain.

    Nous connaissons vos discours. En d’autres temps, des extrémistes vous ressemblant ont jeté l’anathème sur des hommes tels que De Gaulle, Frederik De KLERK et Menahem BEGIN qui subirent les mêmes sarcasmes et les même cris d’épouvante au fil des défilés sur le thème « le fascisme ne passera pas ».

    De toute façon cela ne changera pas grand chose : les chiens aboient, la caravane passe... Pauvre France !


  • JBL 10 mai 2007 16:36

    Plutôt que de palabrer sur les malheurs et bonheurs du couple ROYAL/HOLLANDE [Vraiment nul et débile ce débat !!!!] vous gagneriez à réfléchir sur la compétitivité de l’économie de la France placée au 28e rang selon un classement de l’institut suisse IMD, car votre niveau de vie en dépend.

    Source : http://fr.biz.yahoo.com/09052007/202/competitivite-la-france-seulement-28e-selon-un-classement-de-l.html

    GENEVE (AFP) - Plombée par sa fiscalité et ses charges sociales, une faible croissance et sa législation du travail, la France n’émarge qu’à la 28e place du classement de 55 pays du monde pour la compétitivité de son économie, publié jeudi par l’institut suisse IMD.

    S’il regagne deux places par rapport au classement 2006, l’Hexagone se retrouve derrière la plupart de ses voisins européens et juste après l’Inde, selon ce classement établi sur la base de 323 critères variés (dont un tiers à partir d’une étude d’opinion auprès de chefs d’entreprises français et étrangers).

    La faible croissance française de l’an dernier n’a pas aidé : le pays se retrouve ainsi à la 53e place du classement, et son taux de chômage lui vaut la 43e place.

    « Pour la première fois depuis que nous faisons ce classement, aucun pays n’a été en récession l’an dernier et la moyenne des 55 pays dépasse 5% », observe Stéphane Garelli, principal auteur du rapport. « Or la France est dans le peloton de queue », derrière des pays européens comme la Suède (4,4%) ou la Finlande (5,5%).

    Si les Français ne s’en sortent pas trop mal pour leurs infrastructures (18e rang) et la performance économique (19e), ils tombent en revanche à la 42e place tant pour l’efficacité des entreprises que pour celle de l’Etat.

    En cause : la politique budgétaire, pour laquelle Paris arrive dernier de la liste (55e), comme pour le niveau des cotisations sociales des entrepreneurs. Les Français sont derniers également pour le nombre d’heures travaillées par an et pour « la flexibilité et l’adaptabilité des gens confrontés à de nouveaux défis ».

    Les relations du travail sont à peine mieux notées (53e), de même que l’attitude générale face à la mondialisation (54e).

    « C’est ainsi que la France est perçue par les chefs d’entreprise », relève M. Garelli. « A entendre le nouveau président, je ne suis pas sûr que ce soit totalement faux », ajoute-t-il, en référence aux attaques de Nicolas Sarkozy contre l’Organisation mondiale du commerce (OMC) durant sa campagne.

    A la question de savoir si les indemnités incitent les chômeurs à chercher du travail, la France est 53e, de même que pour la compréhension de la nécessité des réformes économiques et sociales.

    Mauvaise note aussi en langues étrangères (45e), en économie (41e). La France se classe 20e pour son système éducatif.

    Elle est sauvée par les flux d’investissement à l’étranger (1ère) et les entrées d’investissements (3e).

    Voyons... un peu de sérieux s’il vous plaît et évidemment si vous en êtes capables !







Palmarès