• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

jcbouthemy

bouthemy jean claude demeurant en bretagne
C'est de la France d'en bas que je vous écris. Situé à un niveau différent, j'ai forcément un point de vue différent...Un point de vue qui ne trouve guère à s'exprimer.
Il est vrai que dans l'agora antique, les esclaves n'avaient pas le droit à la parole. J'attends d'Agoravox qu'il ne pratique pas la même ségrégation.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 85 350
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 18 10 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Articles de cet auteur

Classer les articles par : Chronologie Les plus lus Les plus commentés

Derniers commentaires

  • Par jcbouthemy (---.---.41.68) 22 juillet 2011 10:46
    jcbouthemy

    Ptitludo

    Savez-vous ce qu’écrivait en 1850 ce teuton manichéen bouffeur de bourgeois ?(il s’agissait de Marx) « Dans le premier projet de Constitution, on rencontrait encore le droit au travail, première formule confuse où se résumaient les revendications révolutionnaires du prolétariat. Il fût transformé en droit à l’assistance. Et quel est donc l’État moderne qui ne nourrit pas ses pauvres sous une forme ou sous une autre ? 

    Pour répondre à ton article et cette idée récurrente d’un revenu universel que l’on trouve aussi bien à droite qu’à gauche mais qui empêche de remédier à cette question du chomage, je n’ai pas trouvé mieux que de faire appel à un grand classique dont j’ai trouvé la citation appropriée.
    Pourquoi ne pas chercher à mettre enfin en application ce droit constitutionnel d’obtenir un emploi institué par le CNR ?
    Ce ne serait pas plus compliqué que d’essayer de sauver l’Euro et cela ferait moins de dégats auprès des populations...

    jcbouthemy

  • Par jcbouthemy (---.---.41.68) 22 juillet 2011 10:18
    jcbouthemy

    Les 8 millions de français qui sont sous le seuil de pauvreté ne sont pas gentils. Ils empêchent les nantis de dormir sur leurs deux oreilles.

    Si il était exact que les riches soient culpabilisés par la pauvreté ambiante, ce serait un début de solution mais je n’en crois pas un mot.
    Que les nantis se réservent des vacances entre gens de même compagnie n’est pas nouveau. Autrefois c’était deauville ou la cote d’azur...
    Ce qu’ils fuient c’est la masse, pas la pauvreté...Cela ne les gêne pas de cotoyer au quotidien des domestiques et autres femmes de chambre qui ont du mal à faire vivre leurs familles. Se souvenir du Sofitel et de la femme de chambre.

    Faire croire que seuls les riches seraient responsables de la pauvreté de nos contemporains est réducteur. Il m’apparait plus exact d’affirmer que c’est lorsque l’ensemble de la société qui veut vivre comme les riches, avec domestique, femme de ménage, nounou et aide soignante à domicile, que la société répond à cette demande en instituant les temps partiels et autres dérogations au code du travail avec en prime les avantages fiscaux afférents.
    Lorsque la majorité de la population profite directement ou indirectement (cantine, services sociaux, faibles salaires...) d’une catégorie de personnes réduites à la pauvreté, il devient très difficile de changer cet état de fait. Ce fut le cas pour l’esclavage. On retrouve une situation identique avec ceux qui sont rangés dans la catégorie des pauvres.
    Pour preuve de cette absence de volonté de modifier la situation, la réaction de l’ensemble des élus, soucieux de l’opinion de leurs électeurs, concernant le droit constitutionnel d’obtenir un emploi.
    Ils préfèrent violer délibérément la Constitution plutot que de rendre effectif ce droit qui résoudrait en grande partie le problème de la pauvreté.
    Cela en devient grotesque lorsque le Conseil Constitutionnel considère comme normal que ce droit ne soit effectif que « pour le plus grand nombre ». Cela s’appelle un privilège qui devient accessible à de moins en moins de personnes.

  • Par jcbouthemy (---.---.41.68) 21 juillet 2011 14:46
    jcbouthemy

    Il est toujours intéressant de savoir comment fonctionnent ceux qui se considérent comme nos élites et imposent leur point de vue « expert ».

    J’ai le souvenir d’avoir voulu joindre Serge Paugam, spécialiste de la pauvreté...un sujet que je connais assez bien pour le cotoyer tous les jours.
    Bien entendu je n’ai jamais réussi à joindre ce grand ponte.
    Ce qui m’avait surpris, c’est qu’à l’intérieur même des locaux, pour accéder aux différents services, il faut disposer du passe adéquat.
    C’est dire combien ces gens sont fermés au monde extérieur. Ils vivent entre eux, en se protégeant du monde qu’ils considérent, à priori, comme hostile...
    Heureusement que l’ENS traite de sciences humaines.

    Bravo cependant aux étudiants qui ont su réagir et ne sont pas encore fermé au monde extérieur tel qu’il n’existe pas dans leurs bouquins, séminaires ou colloques.

  • Par jcbouthemy (---.---.35.25) 13 juillet 2011 10:23
    jcbouthemy

    A partir du moment où une société encadre la liberté de création de l’auteur, on peut craindre pour cette société. cf hitler, staline..
    On ne sait jamais où la censure s’arrêtera !!
    Ce qui ne veut pas qu’il suffirait d’une totale liberté de création pour considérer que tout va pour le mieux...Mais au moins il reste aux artistes et citoyens la possibilité d’exprimer leur opinion ou désaccord.
    Et l’on peut espérer que cela apporte quelques touches de couleur dans le gris de la vie.

  • Par jcbouthemy (---.---.218.73) 3 juin 2011 10:52
    jcbouthemy

    Défendre le peuple, c’est lui donner le moyen de vivre décemment.

    Parmi ces moyens, il existe le droit constitutionnel d’obtenir un emploi, issu du CNR.
    Depuis plusieurs années, je me bats pour rendre effectif ce droit. Non seulement les partis de gauche ne m’apportent jamais leur soutien, (du coté de la droite, c’est du même ordre mais dans la logique de leur position politique), mais ils demandent à la justice de me condamner à des dommages et intérêts, espérant qu’avec l’ass comme seul revenu je me conduirai comme les pauvres qu’ils aiment : tendre la main pour obtenir les miettes des restos du coeur ou autres et dire merci, les laissant se vautrer dans leur situation de privilègiés.

    Il vous faudra faire beaucoup d’efforts pour être vraiment de gauche.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Citoyenneté Société Entreprises Emploi Société Transports Témoignage Haut-débit Justice Environnement
Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération