Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Jean

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2857 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Jean (---.---.---.254) 17 novembre 2014 01:19

    Pour en revenir à l’ article qui fait dans l’ émotionnel avec la grandeur inimaginable de l’ espace ou le nombre incommensurable des étoiles etc. ; en comparaison de la petitesse de nos vies ; il est préférable de garder la tête froide.

    L’ émotion n’ est pas mauvaise du tout mais il faut la passer. Le qualitatif donc est à prendre en compte au moins autant que le quantitatif. La Conscience et la vie sont statistiquement très très hautement improbables et pourtant... . Et on a mieux à faire que du masochisme intellectuel.

    (mais je n’ ai rien contre commencer par l’ émotion : après tout s’ il n’ y avait le déluge (eaux = vie émotive ; penser à Narcisse ou au baptême) l’ arche de Noé ne saurait parvenir au sommet de la montagne (intersection du « Ciel » et de la « Terre », du spirituel et du matériel), vers l’ élévation de la Conscience.

  • Jean (---.---.---.254) 17 novembre 2014 01:04

    Il n’ y a aucune difficulté avec la causalité pour la Science moderne, sauf qu’ un effet peut être antérieur à sa cause, car le temps n’ existe pas (voir lien ci-dessus, avec hypothèse également de retro-causalité ; on peut faire de l’ humour en disant qu’ un « effet » va créer dans le passé ou dans le futur la cause qui va le créer atemporellement : boutade (?) mais on n’ est plus à ça près avec la Physique moderne).

    http://www.youtube.com/watch?v=Crw9pvaZKCM

    (en trois vidéos ; Pauli et Jung tentaient de conceptualiser une réalité Psycho-Physique)

    On va vers du trop subtil et dans la casuistique, et on va causer sans en finir : faire l’ expérience de l’ espace sans matière est un faux problème car il n’ y aurait pas de pensée et alors ce serait l’ impossible néant (par définition du néant qui n’ est pas) ; aussi l’ idée d’ espace est intimement liée à la pensée, donc à la matière qui se pense et qui est pensée (perçue et même auto-perçue).

    Notamment...

    à la question de Philippe Guillemand sur « quoi/qui » conçoit la Conscience (stimuli qui créent, ou la Conscience qui crée la réalité) je nie toute dualité ; dans les EMI les expérienceurs se perçoivent (comme « ici-bas ») et s’ identifient aussi au décor et aux autres (empathie absolue) : il n’ y a plus de différence entre Soi et « Ce qui est » (on revient à la Psychologie -état de conscience modifiée- ou aux propos du « Buisson ardent »). C’ est l’ Histoire de la poule et de l’ œuf ; qui crée l’ autre ? les deux mon Général, dans l’ atemporalité ; comme alpha et omega ou dans nos perceptions les pôles + et - sans quoi il n’ y a pas de champ.

    La raison de l’ ego qui est incluse dans le créé est « larguée ».

    Alpha et omega ou « Père » et « Fils », origine et aboutissement.... atemporels.

    Je vous laisse aux propos profonds de la Physique modernes (Philippe Guillemand), ses aspects spéculatifs parfois et à vos réflexions, après c’ est perso.

    Bonne semaine @toutes et Tous.

  • Jean (---.---.---.254) 16 novembre 2014 12:59

    Pour une perspective bien meilleure que la survie, un reportage qui me semble équilibré, bref qui me plait assez ; forcément il recoupe ma propre pensée : l’ unicité des religions (sauf islam, le dévoiement de la « masse »).

    https://www.youtube.com/watch?v=TRpXsY8FpCA

  • Jean (---.---.---.254) 16 novembre 2014 12:00

    Bonjour Jack et Toutes et Tous,

    Je n’ ai aucun mérite, il suffit d’ écouter celles et ceux qui sont diabolisés par les bien-pensants, ou qu’ on essaie de faire passer pour fous. Quelques bons articles sur Agoravox, plus sélectifs sur métamag http://www.metamag.fr/

    Bon dimanche en cours.

    (quand à l’ Apocalypse, surtout penser que l’ extérieur est le reflet de l’ intérieur, c’ est l’ essentiel et surtout une lapalissade)

  • Jean (---.---.---.47) 15 novembre 2014 15:12

    Le centre de gravité de l’ Europe, mais alors : gravité, c’ est Washington et ses poulets à l’ eau de javel sans compter le reste.

    J’ ai plutôt l’ impression que tout se délite, les politiques d’ Europe qui rampent face aux USA, et les grands bourgeois qui s’ interrogent sur les pertes de marché avec la Russie, qui s’ oriente du coup vers l’ Asie et le BRICS.

    La confusion règne, au détriment de ceux qui la provoquent ; pourvu que ça dure, dans ces conditions. Jusqu’ à ce qu’ au pire on retrouve en Europe de nouveaux De Gaulle (car après : "les p’tits bras à nouveau), ou au mieux de véritables démocraties.

    Parfois la fuite n’ est plus possible, alors il reste les émeutes ou la guerre.

    Un bon WE @Tous.







Palmarès