Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

jean-jacques rousseau

Citoyen francais

Tableau de bord

  • Premier article le 19/04/2007
  • Modérateur depuis le 05/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 217 565
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 6 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • jean-jacques rousseau (---.---.---.51) 6 septembre 2013 13:27

    Votre raisonnement me semble tout a fait absurde. Si vous dites : " exit ce pseudo « droit international » qui n’est que de l’enfumage pour drag queens en quête de notoriété« , il n’y a alors plus aucune limite pour l’agression sans fin et dramatique de quelques pays par quelques autres au profit de marchands de mort... Tout indique que les horreurs des derniers conflits mondiaux ne vous ont apporté aucune leçon. On n’ose plus mesurer l’humanisme de vos propos...
    Pour ma part je reste sur cette position d’une nécessité de »relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes".
    Si des intérêts économiques sont en jeu l’article 55 de la Charte des Nations unies indique la voie de bon sens d’une solution des problèmes internationaux dans les domaines économique, social, de la santé publique et autres par le moyen d’une coopération internationale.

  • jean-jacques rousseau (---.---.---.51) 6 septembre 2013 11:35

    Le titre complet est : « Agression de la France contre la Syrie : Un crime contre la Paix et l’Humanité »
    Je démontre dans cet article que l’ingérence et la menace d’agression sont des actes strictement interdits par la Charte des Nations-unies selon une jurisprudence constante depuis le procès de Nuremberg. Le crime contre la Paix est constitué par « la direction, la préparation, le déclenchement ou la poursuite d’une guerre d’agression, ou d’une guerre en violation des traités, assurances ou accords internationaux« .
    Vous semblez contester ces termes et indiquer qu’il est possible »d’intervenir« militairement sous prétexte de défendre une cause humaniste...
    Le problème de l’ingérence c’est qu’elle court-circuite à la fois les efforts de l’ONU de trouver une solution pacifique et négociée du conflit interne de la Syrie, mais aussi qu’elle aggrave la situation - et donc le nombre de victimes- non seulement par le soutien manifeste de pays tiers (France, USA, R-U, Quatar, Arabie Saoudite, etc.) par la livraison d’arme à la rébellion et l’entraînement de troupes par des instructeurs occidentaux mais par une escalade par une »intervention militaire" hors du cadre du droit international pour en faire un conflit mondial.
    Il s’agit d’une surenchère criminelle qui pose le risque -direct et indirect- évident de multiplier le nombre des victimes et des deuils.
    Est-ce la ce que vous souhaitez ? Pouvez-vous nous donner le nombre de victimes de la guerre en Irak déclenchée contre l’avis du Conseil de Sécurité ?
    Qu’en pensez-vous ? Quelle est vraiment pour vous la valeur de la vie humaine ?
    Est-ce le meilleur moyen d’établir la paix et le bonheur de l’humanité d’attaquer au hasard des circonstances -de façon secrète par l’envoi de terroristes ou a grand renfort de missiles- tous les gouvernements qui n’ont pas l’heur de trouver grâce à vos propres yeux ou ceux de vos amis ?

  • jean-jacques rousseau (---.---.---.11) 20 août 2013 00:25

    Merci pour le compliment.
    J’admets qu’il puisse y avoir débat sur la culture de Cernavoda mais de là à dire : "[qu’elle] engendra les civilisations Helladiques, Cycladiques , Minoennes et Anatoliennes ( Hittites et Lydiens entre autres ) que l’auteur nomme Pélagiques telles qu’elles sont nommées dans l’Odyssée, on y rajoutera les Etrusques« ... je crois qu’il y a un pas que je me garderai de franchir.
    Oui il y aurait bien filliation entre Cerdanova et Hittites mais il ne faut pas y réduire la civilisation anatolienne. D’ailleurs on dit que les Hittites occupent l’Anatolie centrale et faiblement son pourtour égéen. Sur les cartes de l’occupation Hittite l’ouest anatolien est rarement désigné, même à l’apogée de l’Empire la ville de Troie n’est jamais comprise dans la zone de domination.[1]
    Les datations ne coïncident pas non plus avec l’expansion de la culture Pelasge. Celle-ci s’étale des 5000 av. JC sur la frange sud et ouest de l’Anatolie [2] 
    Cependant il y a bien coexistence entre Hattis et Hittites mais il est imprudent de les confondre : »Les sources sur l’histoire hittite en ont révélé le caractère composite. La dénomination de civilisation hittite est trompeuse dans la mesure où l’Anatolie du IIe millénaire av. J.-C. était une mosaïque ethnique et culturelle dans laquelle coexistaient plusieurs peuples : certains parlant des langues indo-européennes comme les Hittites et les Louvites, d’autres étant locuteurs de langues non indo-européennes comme les Hattis et les Hourrites.« [3]
    Il ne semble pas y avoir parenté entre Cerdanova et Pélasges diminiens ( Helladiques, Cycladiques , Minoennes) ni même avec les Etrusques qui seraient plutot rattachés aux impresso-cardiaux et/ou aux Seskliens.[4]
    Les chercheurs relient d’avantage Cerdanova »à la branche anatolienne des langues indo-européennes« [5] Et »quelques linguistes estiment qu’elle ne serait pas issue du proto-indo-européen, mais que les deux familles anatolienne et indo-européenne auraient divergé d’un ancêtre commun, appelé parfois indo-hittite[6]
    ---
    [1] voir la carte La situation géopolitique du Moyen-Orient après les conquêtes hittites
    de Suppiluliuma IerMursili II et Muwatalli II, vers 1275. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hittites
    [2] Cartes du Proche-Orient néolithique http://atil.pagesperso-orange.fr/atil/xxx.htm
    [3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Hittites
    [4] http://atil.pagesperso-orange.fr/atil/yyy.htm
    [5] http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_de_Cernavod%C4%83
    [6] http://fr.wikipedia.org/wiki/Hittite_(langue)

  • jean-jacques rousseau (---.---.---.11) 19 août 2013 19:24

    Oui il est intéressant de vérifier le rôle central de la Crête dans la cosmogonie grecque. Cela reflète bien la force de l’influence culturelle et le rôle actif de la civilisation minoenne dans l’imaginaire antique et occidental. Je souhaite y faire a nouveau allusion dans une description du modèle culturel de la Grèce classique entre héritage égéen et indo-européen...
    Merci pour vos appréciations et encouragements







Palmarès