• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Krakowiecki

Jean Krakowiecki

 
C’est lors d’une conférence en 1993 que j’ai créé avec le Professeur Laborit, l’Institut de Recherche sur le Stress.
Depuis, j’apporte mon expérience et mon expertise dans ce domaine, notamment au sein de la CRAMIF où je suis consultant externe, pour des organismes publics ou privés.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/04/2007
  • Modérateur depuis le 07/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 18 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 13 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Jean Krakowiecki Jean Krakowiecki 22 janvier 2014 13:37

    Nous avons assuré la scolarisation de notre fille jusqu’en 6ème.
    nous ne le regrettons pas, même si cela a présenté des sacrifices.
    Depuis qu’elle est à l’école officielle, je vois que le niveau demandé aux élèves est lamentablement bas ...

    Je me demande si c’est fait exprès ?

    En empêchant un individu de réfléchir, construire sa pensée, vérifier les sources, etc ... on fabrique des crétins faciles à manipuler.
    si on y ajoute la TV, les médicaments ou autres drogues, les jeux vidéos, on s’assure un pouvoir fait pour durer longtemps...



  • Jean Krakowiecki Jean Krakowiecki 19 mars 2010 20:16

    Pour illustrer la réalité dans une grande « entreprise publique » : une fiche de poste où il est demandé « une bonne résistance au stress » !!!
    De fait le salarié stressé est clairement perçu comme un « faible ».
    le stress une tare....
    Le pire est qu’il s’agit d’un établissement de « Santé » ...
    Je crois que cet exemple donne une idée de la perception faussée du problème de stress.

    Pour ce qui est du stress des cadres, ceux ci sont de plus en plus soumis à des exigences de procédures, et perdent de plus en plus leur liberté d’action.
    De ce fait, ils tombent de plus en plus dans ce « job strain » décrit dans l’article.
    Je me permets de mettre en lien cet article où je posais la question provocatrice : les patrons sont ils des assassins.
    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/stress-et-travail-les-patrons-sont-37103
    J’y décrivais d’ailleurs la soumission à l’autorité.

    Pour terminer, pourquoi ne pas lire Laborit ?
    Et se poser la question de l’intérêt personnel de monter dans la pyramide sociale ?
    De longues heures de réflexion en perspective ....



  • Jean Krakowiecki Jean Krakowiecki 15 juillet 2008 10:32

    "Le stress auquel sont soumis les travailleurs est l’un des grands défis que devront relever les gouvernements, les employeurs et les syndicats au cours des années à venir - dans certains pays, l’incidence du stress a au-moins doublé en dix ans."
    Extrait du rapport du Bureau International du Travail : « Le travail dans le monde »
    Mars 1993 - « Chapitre 5 : Le stress dans le monde du travail »
    Visible sur :
    http://www.gestiondustress.net/drh/dossier/dossier_drh.html
    voir à la fin, le texte de conclusion.


    Ce texte a été pondu en mars 1993 (!) par le bureau international du travail.

    Avec des personnes comme Patrick Légeron, et beaucoup d’autres moins connus, nous avons fait un véritable forcing pour intéresser les gouvernements successifs, entreprises et ... syndicats !

    En 15 ans, quel syndicat s’est réellement intéressé au stress des travailleurs ?
    Si Xavier Bertrand n’avait pas eu le courage de prendre ce sujet au sérieux, quel serait l’impact ?

    Les syndicats fonctionnent selon la mode du moment et cherchent à surfer sur l’impact médiatique... bien loin de leur mission première ... (c’est mon avis et je le partage absolument).

    Le nombre de suicides imputés au travail serait de 300 à 400 par an...

    Aujourd’hui, ce serait bien d’entendre un syndicat faire son mea culpa de n’avoir pas pris ce sujet au sérieux dès le départ, nous aurions peut être gagné des vies humaines ?

    Un seul syndicat : cfe-cgc a pris sérieusement ce problème en compte, en dehors de la mode médiatique.
    C’est bien de leur part, mais pour l’ensemble des syndicats, c’est triste....



  • Jean Krakowiecki Jean Krakowiecki 1er avril 2008 10:08

    Bonjour

    Bien sûr, vous avez tout à fait raison : quand il s’agit d’êtres pervers, sadiques, quoique l’on fasse, ils seront toujours dans cette recherche (plus ou moins consciente) de faire du mal à autrui !

    De même, concernant le stress, ce n’est pas parce que l’on fait de la gestion du stress que celui-ci disparaît ! (J’ai l’air d’enfoncer des portes ouvertes, mais cette idée est plus largement répandue que l’on croit !)

    Ici, l’idée de cet article était d’atirer l’attention sur une expérience de psychologie qui établit statistiquement que nous sommes des assassins en puissance ! Et surtout si nous avons du "Pouvoir" !

    Et que la connaissance de notre fonctionnement, de "qui nous sommes", nous permet d’accéder à un CHOIX , choix qui n’est possible qu’une fois la prise de conscience effectuée.

    Libre à chacun ensuite, de suivre des valeurs morales ou non !

    En ce qui concerne votre dernière proposition, le dernier rapport remis au Ministre du Travail, préconise un recensement des suicides, ainsi qu’ une analyse psychosociale de ces suicides.

     



  • Jean Krakowiecki Jean Krakowiecki 27 mars 2008 14:23

     

    Bonjour
     
     
     
    Lors d’un précédent article sur le sujet, www.agoravox.fr/article.php3
     
    Vous m’avez allumé lapidairement en disant « que quand on ne connaissait pas le monde de l’entreprise, il est préférable de ne pas donner de conseils » !
    Votre répartie a d’ailleurs fait réagir un intervenant sur « la nécessité d’apprendre à communiquer », de façon moins violente car « la communication verbale est l’un des principaux générateurs de stress au travail »….
    Et là, je vois dans cet article-ci que vous donnez votre avis sur le management, alors que dans un simple forum comme Agoravox, vous n’arrivez pas à communiquer de manière constructive et non-conflictuelle !!!
     
    Alors la tentation est grande pour moi de réagir et d’attirer l’attention sur le fait que « l’enfer est pavé de bonnes intentions ».
    Entre dire et faire, il y a un « monde »
     
     
    Sinon, je trouve que votre article est intéressant et fort bien fait !






Palmarès