Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Jean-Luc Guilmot

Jean-Luc Guilmot

Bio-ingénieur, MBA, président de l'association sans but lucratif Teslabel (www.teslabel.be) qui lutte pour un environnement électromagnétique sain (Belgique). Gestionnaire du site www.vigli.org qui a offert au public en 2008 la traduction complète en 6 volumes (pdf) du site Patriotsquestion911 (plus de 750 déclarations publiques d'universitaires, ingénieurs, architectes, hauts fonctionnaires, pilotes, proches de victimes, etc.) dans le cadre de l'ouverture d'une véritable enquête (et à tout le moins des yeux du public) sur les évènements du 11-Septembre. Documents également publiés sur http://www.reopen911.info/temoignages.html

Tableau de bord

  • Premier article le 10/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 28 564
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0




Derniers commentaires

  • Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.227) 27 janvier 2012 10:01
    Jean-Luc Guilmot

    NB. dans la vidéo VIDEO version courte : 35 min,
    JP Biberian évoque les travaux de Rossi de 15:30 à 20:00, comparant sa méthode de travail par essais-erreurs à celle qui a permis à Edison de mettre au point ce que vous savez.

    JP Biberian est éditeur du : Journal of Condensed Matter Nuclear Science, publié depuis 2004

    disponible sur le site"The International Society for Condensed Matter Nuclear :  http://www.iscmns.org

  • Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.4) 26 janvier 2012 14:18
    Jean-Luc Guilmot

    Intéressant...

    Interview de M. Jean-Paul BIBERIAN, ingénieur en physique nucléaire, docteur es sciences, chercheur et maitre de conférence à l’université de Luminy (Marseille), sur le thème "la fusion froide" (Octobre 2011)

    VIDEO version courte : 35 min
    VIDEO version longue : 1h05

    http://www.knowledge-tv.com
    http://www.jeanpaulbiberian.net/

  • Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.4) 26 janvier 2012 09:25
    Jean-Luc Guilmot

    HORS SUJET. Et désolé de devoir faire cette digression face à des attaques tout en nuances d’un contradicteur omniscient.

    Bien sûr la publication en revue à comité de lecture est très importante. Voyez le site de l’association Teslabel dont je m’occupe bénévolement ou lisez cette revue de 70 publications référencées sur l’ionisation négative.

    Mais face aux limites des traitements conventionnels du cancer (dont les taux de réussite stagnent depuis des dizaines d’année et sont dans le cadre de la chimio globalement déplorables : cf. infra), l’approche originale de Simoncini (vous omettez de dire que la vidéo s’intitule l’hypothèse fongique) en tant que technique complémentaire peut être digne d’intérêt, sous contrôle médical. Informez-vous, des médecins suisses au-dessus de tout soupçon et ayant pignon sur rue la pratiquent de façon tout à fait ouverte. Et il existe bien sûr bien d’autres techniques alternatives. Notamment celle du Dr Rath dont j’ai également sous-titré cette série de vidéos sur le Mouvement pour la Vie, et qui, lui, publie abondamment.

    Lisez sur le taux de réussite de la chimiothérapie : « The contribution of Cytotoxic Chemotherapy to 5-year Survival in Adult Malignancies » http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15630849, une étude des données d’études cliniques avec chimiothérapie au cours des 20 dernières années en Australie et aux USA. Le résultat est tout simplement consternant.
    La contribution de la chimiothérapie au taux de survie à 5 ans était en Australie de 2,3 % des patients et aux USA de 2,1 %. Au total, ce sont les données de 72 964 patients en Australie et de 154 971 aux USA, tous traités par chimiothérapie, qui ont été étudiées. « As the 5-year relative survival rate for cancer in Australia is now over 60%, it is clear that cytotoxic chemotherapy only makes a minor contribution to cancer survival. »

    Deux pour cent (et 50.000 € au bas mot le traitement)... ça fait réfléchir, non ? Pas sûr que l’approche Simoncini contribue à faire beaucoup moins.

  • Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.44) 24 janvier 2012 14:05
    Jean-Luc Guilmot

    J’ajoute, ce que certains ne semblent pas avoir compris quand j’écrivais :

    "A titre de comparaison, le projet international de fusion (très) chaude ITER à Cadarache (France) dont on espère, à coup de dizaines de milliards d’euros d’argent public, pouvoir extraire les premiers kilowatts dans cinquante ans ou plus et dont on connaît mieux aujourd’hui le caractère hautement aléatoire et non raisonnable (voir l’article publié le 13/01/12 sur Mediapart : « Iter, le naufrage »), ... peut aller se rhabiller et surtout se réorienter vers un projet plus utile pour la société.’

    que je ne soutiens bien évidemment aucunement ITER, que du contraire (ce qui me semble assez clair). J’ai même beaucoup travaillé (bénévolement) sur ce dossier avec JPP et Michèle Rivasi.

  • Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.44) 24 janvier 2012 13:52
    Jean-Luc Guilmot

    Avec plaisir.

    Je ne sais si Rossi réussira ou non, ni même s’il dit vrai. Je l’espère bien évidemment. Tout comme le journaliste de l’interview Sterlin Allan qui est plutôt rodé et suit ce genre de dossier depuis DES années. 

    Les dernières nouvelles en date du 19 janvier sont ici (en anglais)
    http://pesn.com/2012/01/19/9602011_...

    Les garanties que donne Rossi sont encore fragiles. Il a néanmoins jusqu’ici respecté le timing qu’il avait annoncé vis à vis de sa démonstration du 28 octobre, même si, de façon bien compréhensible, elle n’a pas convaincu tout le monde. A suivre...

    Rossi me donne le sentiment d’être sincère et étant donné les enjeux, me semble mériter d’être soutenu.

    Ce sentiment n’est bien-sûr pas partagé par tous et c’est bien compréhensible aussi. Il n’y a aucun problème, ni raison de se lancer dans des diatribes ou attaques ad hominem.

    Une histoire à suivre de prêt (ce n’est pas la seule, mais elle est prometteuse, tout comme celle de son concurrent grec), ce que fait en partie la NASA (pour se rattraper ?, pour faire diversion ? ... on verra bien !) :

    La NASA admet le principe de LENR (Reaction Nucléaire de Basse Energie)

    A propos de Dr Zawodny (NASA)
    http://www.nasa.gov/centers/langley/news/researchernews/snapshot_jzawodny.h tml

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=mxeKeuh_2Bw
    12 janvier 2012

    Traduction rapide (extrait)

    Dr Zawodny : « Il y a une capacité démontrée de produire des quantités importantes d’énergie, proprement, sans rayonnements ionisants dangereux, sans production de déchets nuisibles."

    Narrateur : « .Cette forme d’énergie propre, c’est aussi du courant, capable de tout faire fonctionner depuis des systèmes de transport jusqu’aux infrastructures »

    Dr Zawodny : « La meilleure mise en œuvre serait pour la maison : vous avez une unité qui remplacerait votre chauffe-eau et vous auriez une sorte de cycle pour en tirer de l’énergie électrique. Et ensuite l’excès de chaleur serait déversé dans un circuit d’eau ou d’air. Ce serait donc un système dual : pour la production de chaleur ;. [et] vous pourriez en tirer de l’électricité  pour faire fonctionner vos appareils électroniques, l’électricité de la maison, du bâtiment, la lumière. Et la chaleur résiduelle serait utilisée pour le contrôle de l’environnement [par exemple pompe à chaleur / climatisation] et l’eau chaude. "







Palmarès



Agoravox.tv