• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Luc Michel

Professeur d’université en communication

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jean-Luc Michel 6 juin 2007 14:56

    Bravo « Tonton » et merci pour signaler mon site.

    J’en profite pour affirmer ici que le président Mitterrand soutenait le projet initial qu’on ne peut réduire au seul choix technique pour le macintosh d’Apple, car il y avait des finalités, de la vision et du contenu, (cf. mon site, la thèse et les travaux de Bernard DIMET). Ce qui a fait capoter l’opération IPT, c’est la conjonction de plusieurs faits que je vous résume :

    1. Le souci d’image de Fabius (qui ne voulait pas attacher son nom à une opération où on aurait acheter des ordinateurs américains. Je précise qu’en fait, on aurait construit un partenariat Apple avec une grande société française, Alcatel était la meilleure (pour tout ceci, cf. le site).

    2. L’alliance très forte entre Chevènement (ministre de l’Education nationale à l’époque) et Alain Gomez, pdg de Thomson, tous deux cofondateurs du CERES ! ça aide bien pour promouvoir des mauvais produits.

    3. Les articles successifs du Canard enchaîné et du Monde qui ont diffusé de FAUSSES informations. C’est là que j’ai compris, avant le bouquin de Cohen et Péan, le fonctionnement du « quotidien de référence ».

    Les enseignants étaient enthousiastes à l’époque (j’en ai des centaines de témoignages) : 200 000 demande de stages !! Malheureusement, plutôt que d’apprendre immédiatement des usages pédagogiques (comme le mac le permettait), le manuel des stages leur parlait de bits et d’octets dès la page 4. Quant au fonctionnement du réseau, n’en parlons pas, un désastre. D’où la décrédibilisation peut-être définitive des NT dans l’enseignement (pour une analyse plus serrée, voir le site).

    Aujourd’hui, si je lance ce projet Education 21, c’est parce qu’à mon avis, on a une fenêtre de tir que n’offraient pas les deux dernières présidentielles.

    Sarkozy veut changer : allons y ! L’éducation reste notre principale chance dans la compétition mondiale (regardez l’Inde...). On pourrait à la fois rendre les profs plus heureux, les payer (un peu) plus, diminuer leur nombre en les rendant plus utiles à la société, en leur redonnant le beau rôle d’éveilleurs de l’intelligence en n’étant plus des machines à faire des interros ou des contrôles et à rabacher cent fois les mêmes règles sans intérêt.

    Si on rate encore ce coup ci, il n’y aura pas de troisième chance. Les autres pays s’y engagent. Si vous y croyez, ne serait ce qu’un peu, soutenez Education 21 !

    Merci.



  • Jean-Luc Michel 6 juin 2007 14:17

    Désolé de contredire la version de la « rencontre » de Jobs et Mitterrand. Pour avoir été un des acteurs principaux de cette affaire (je le raconte sur mon site), je peux dire :

    1. Jobs à l’époque s’habillant en costume cravate cf. les photos).

    2. Mitterrand a rencontré Jobs en Californie et c’est là qu’il a dit que « cet homme (Jobs) était un génie ». J’y fait aussi allusion dans ma narration d’IPT.

    3. Ce n’est pas Mitterrand qui a fait capoter le projet, au contraire. C’est la conjonction de Fabius qui voulait soigner son image en n’achetant pas de produits américains et du tandem Chevènement (ministre de l’Education nationale) et Alain Gomez, pdg de Thomson et cofondateur du CERES avec Chevènement.

    4. Le projet que je défendais a vraiment failli se faire, il s’en est fallu d’un cheveu (que je raconte), essentiellement du au Canard enchaîné et au Monde qui ont présenté leur version de la négociation, totalement fausse.

    Apple offrait - déjà à l’époque - la meilleure interface, mais comme pour d’autres « grands projets » on a fait le plus mauvais choix, le contribuable a payé et les ordinateurs sont allés dans les placards. C’est pourquoi, je propose un nouveau projet (lien dans la signature).

    C’était juste pour rectifier les choses. Tout est raconté là : http://web.mac.com/jean.luc.michel/iWeb/Passion-Apple/Le%20plan%20IPT.html



  • Jean-Luc Michel 24 mai 2007 17:04

    Bonjour, J’ai travaillé sur le plan Informatique pour tous en 1984 auquel un contributeur a fait allusion. Je relance aujourd’hui l’idée d’un grand projet informatique pour la France des années 2000. Il est décrit à l’adresse ci dessous : http://web.mac.com/jean.luc.michel/iWeb/Passion-Apple/Education%2021.html

    A l’époque IPT, on avait déjà fabriqué ce type d’ordinateur au Centre mondial pour l’informatique et la ressource humaine de Jean-jacques Servan-Schreiber (cf. son Défi mondial de 1981 où tous ces thèmes sont traités, y compris celui de la solvabilité des citoyens des pays pauvres). Comme IPT, l’ordinateur pour le Tiers Monde de JJSS fut un échec total. Les systèmes éducatif ?s sont incroyablement réfractaires à toute innovation, en France comme ailleurs, quelles que soient les (bonnes) raisons du type fracture numérique. Dans un texte de 1982 (vous avez bien lu !) je décrivais les avantages de l’ordinateur à l’école, mais sans volonté politique soutenue, rien ne se fera. Le conservatisme empêchera toute évolution, on créera des postes et les résultats seront toujours plus médiocres. Or, c’est le moment de tenter de s’insérer dans les technologies de la connaissance, sinon nous perdrons notre niveau économique et le fossé se creusera avec les pays pauvres. C’est dans ce sens que j’ai soumis le projet Education 21 au gouvernement en essayant de montrer comment il pourrait à la fois réduire le budget de l’Education nationale, améliorer son efficacité globale et mieux rémunérer les profs ! Bien cordialement. RV sur les sites indiqués.







Palmarès