• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Marie

Ingénieur, ex administrateur représentant le personnel au conseil d’administration, convaincu, d’expérience, que ce type de réprésentation, tel qu’il existe à ce jour, n’est qu’une forme d’alibi.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 13 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Jean-Marie 17 mai 2009 04:13

    La maçonnerie c’est l’inverse de la méritocratie, c’est la nomination à l’appartenance au lieu de la compétence. Tout le problème est là. Lorsqu’une boite tombe aux mains des maçons, on y décore les gratte papiers et on y laisse les talents au placard. A part ça, tout va bien.


  • Jean-Marie 6 avril 2009 06:03

    Il est évidemment plus utile de se lamenter sur la psychopatie des 20 du G que de réfléchir à des mesures de régulation d’un système qui, ne s’étant pas éffondré, s’aprète à perdurer et à nuire en toute quiétude.


  • Jean-Marie 5 avril 2009 05:09

    Non, l’Express et Le Point ne sont pas devenus fachos, le fait qu’ils dénoncent un phénomène qui avait été antérieurement exploité par Le Pen, ne retire rien à la réalité factuelle du dit phénomène et ne suffit pas à le réduire soudainement au rang de simple fantasme de l’extrème droite. Oui une quantité inadmissible d’entreprises, d’administrations et de cercles du pouvoir a été infiltrée par des groupes d’influence. Ce qui est choquant, révoltant même, ce n’est pas cette inclination naturelle des humains à s’agrèger en groupes, ni même que ces groupes influencent les décisions de communautés plus larges au sein desquelles ils s’inscrivent, ce qui est proprement insuportable c’est que, là ou ces groupes se sont implantés, la méritocratie est violemment bafouée, niée, abrogée ; les responsabilités ne sont plus attribuées qu’en fonction de l’appartenence, ou refusées en fonction de la non appartenence, des individus pressentis . Des boites dont les placards regorgent de talents orphelins tandis que la hiérarchie croule sous le poids de la bètise conjuguée d’inombrables "frères" bêlants tous le même crédo, il en existe beaucoup, beaucoup trop, elles constituent une faiblesse de première grandeur face à la menace de chômage et de desindustrialisation de nos contrées. Les maçons s’honnoreraient et, sans doute, se sauveraient s’ils entreprenaient enfin de corriger ce défaut majeur de leur comportement.


  • Jean-Marie 31 mars 2009 05:11

    Non, il est illusoire de croire que seules les mesures de relance peuvent rétablir la consomation, c’est la justice qui, seule, peut ramener la confiance.


  • Jean-Marie 29 mars 2009 01:26

    Oui, il y a un gouffre entre la petite et la grande entreprise, entre l’entreprise industrielle et l’entreprise financière, entre le créateur d’entreprise et le patron d’entreprise etc. Oui il y a arnaque lorsque le patronat revendique la "création d’emplois" alors qu’il en détruit plus qu’il n’en crée, du moins en ce moment, et que dans tous les cas ce n’est pas sa priorité. Oui il y a tromperie lorsque l’utilité publique de l’entreprise n’est plus invoquée que pour obtenir des subventions, des dégrèvements de charges ou autres aides publiques. Est ce une raison pour baisser les bras ou pour ne plus espèrer que l’implosion finale ?







Palmarès