• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Paul Chapon

 Fin de collaboration :-(

Tableau de bord

  • Premier article le 12/04/2005
  • Modérateur depuis le 28/05/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 20 97
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 83 67 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • je quitte agoravox 8 juillet 2006 10:05

    Même agressivité pour moi sur un sujet qui n’avait rien avoir. Aussi j’ai décidé de quitter Agoravox. Le climat y est devenu trop mauvais.

    Profitant de la notoriété du site, certains faute d’être capable d’exprimer les idées qu’ils pourraient avoir, détruisent le travail des autres et transforment une initiative intéressante en forum pitoyable pour exprimer sans risque leurs frustrations et leur nullité.


  • Jean-Paul Chapon 7 juillet 2006 08:28

    >Pauvre Jojo2, j’ai peur que dans vos certitudes rigides, vous ne soyez pas capable de parcourir un texte sans y voir ce que vous avez envie d’y lire... Loin de moi d’attaquer le 93. Relisez et vous comprendez, peut-être.

    Depuis plus de deux ans, j’écris un blogue qui s’appelle « Paris est sa banlieue ». Cette petite note en est tirée, elle répondait à un échange à propos du MacVal, que d’autres amis blogueurs avaient à leur tour présenté. En dehors d’Agoravox, il existe d’autres blogosphères dans lesquelles les rapports sont ouverts et humains, heureusement.

    « Paris est sa banlieue » est entièrement consacré à la banlieue et ses rapports avec Paris, à ces départements que j’essaie de connaître, que j’aime et que j’habite (94), et s’il y a un département qui en prend un peu plus pour son grade dans « Paris est sa banlieue », ce n’est pas celui que vous citez.

    Mais cette fois j’arrête de polémiquer inutilement et laisse la place à des « vrais rédacteurs sur l’art » ou sur tout ce qui vous plaira.


  • Jean-Paul Chapon 6 juillet 2006 14:19

    > Jojo2, cet articulet aura au moins eu le mérite de vous faire mettre en valeur, faute de mieux. Le mépris condescendant dont vous faite preuve ne vous honore pas. Si vous trouvez que je ne suis pas à ma place ici, libre à vous, et pour être honnête je suis plutôt d’accord avec vous. Depuis qu’Agoravox existe et m’a proposé de devenir rédacteur, je n’ai proposé qu’une seule note, qui a d’ailleurs été refusée. Je préfère « note » à « article » car je ne crois pas au concept du journaliste citoyen. La presse est un métier que je respecte et cotoye quotidiennement.

    Toutes mes notes que vous pouvez lire (mais vraiment, je ne vous invite pas, ce n’est pas à votre niveau) sur ce site ont été sélectionnées par l’équipe d’Agoravox, sans que je les propose. J’ai plusieurs fois fait remarquer qu’en dehors du contexte de mon blogue, elle perdait beaucoup de leur sens, mais je laissais faire.

    Votre réaction me confirme plus que jamais que je n’ai rien à faire parmi de si beaux esprits comme vous Jojo 2, et que ce sera la fin de ma présence sur Agoravox.


  • Jean-Paul Chapon 5 juillet 2006 19:20

    A l’« Internaute » anonyme. Je n’ai pas écrit « démytifier » mais « démythifier » avec un « h ».

    Démystifier et démythifier existent.

    Reportez vous à votre petit Larousse pour en lire les définitions. Il se trouve que j’ai choisi « démythifier : ôter son caractère mythique à... » parce que ce verbe représente vraiment le sens que je voulais donner à ma note, faire sortir l’art contemporain de son aspect mythique. Je n’ai pas voulu dire « démystifier : 1 - Détromper qqn qui a été l’objet d’une mystification, 2 - Priver de son mystère, banaliser qqchose en montrant sa véritable nature ». Le petit Larousse ajoute que démythifier est parfois utilisé à la place de démystifier, bien que ce dernier emploi soit critiqué. Mais telle n’était pas mon intention, je ne tiens pas à « banaliser » l’art contemporain, mais à témoigner sur un musée qui fait sortir l’art contemporain des lieux « mythiques » où il serait réservé à une petite élite de connaisseurs.

    Maintenant, je conseille aux autres critiques mal embouchés de relire la note sur les trolls :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11190


  • Jean-Paul Chapon 15 avril 2006 10:46

    Pusique vous aimez les dates exactes, relisez bien le témoignage de notre boulanger : étant né en 1947 et ayant commencé à travailler à 13 ans et 11 mois, cela nous donne 1961 en début d’activité et au moins 14 ans de « glorieuses » (jusqu’à 1975) pour s’y développer...

    Quant à « nos » enfants gâtés, peut-être les vôtres, mais certainement pas tous les enfants de France aujourd’hui. Le nombre d’enfants vivant aujourd’hui en France sous le seuil de pauvreté ne doit pas laisser indifférent.







Palmarès