Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

jeanclaude

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 839 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • jeanclaude (---.---.---.102) 23 décembre 2015 14:04

    Je dois préciser :
    « il m’a précédé » est traduit littéralement par Tresmontant par « il est passé devant moi ».

  • jeanclaude (---.---.---.102) 23 décembre 2015 13:58

    Selon Claude Tresmontant, les textes grecs des évangiles étaient précédés de fragments en hébreu.

    Dans ce cas « il est passé devant moi » pouvait autant avoir un sens spatial que chronologique (double sens du mot hébreu original : lephanim).

    dans ce cas ce passage est très prosaïque et n’a rien à voir avec « l’être et le temps ». Il veut juste dire que Jean Baptiste reconnaît que le Christ, s’il a commencé son activité de « militant religieux » chronologiquement après le sien, est, dans l’ordre d’importance (religieuse, eu égard aux concepts hébraïques) plus grande que la sienne. Ce que dit le Maître Jésus a la primauté sur ce qu’il a pu prêcher., lui, Jean le Baptiste.
    Tout ceci étant bien évidemment une méditation, un approfondissement de faits historiques rapportées par l’évangéliste.

    Dès lors toutes les interprétation moins triviales relèvent du gnosticisme et sont étrangères à la fois au christianisme et à l’athéïsme.

    Il en est de même de réflexions mettant l’évangile de Jean et l’Apocalypse sur le même plan. On rappelera que l’Eglise officielle a mis des décennies avant d’admettre l’Apocalypse dans le corpus du Nouveau testament. C’est bien la preuve qu’il en faisait une lecture différente.

  • jeanclaude (---.---.---.115) 15 décembre 2015 18:19

    On peut comprendre les Indiens. C’est une décision pour une bonne part politique.

    Peut-être y a-t-il aussi plus de proximité culturelle entre ces deux pays asiatiques, ce qui a pu jouer aussi.

    Pas besoin de mettre systématiquement un grain d’antiaméricanisme dans l’argumentaire. Vaudrait mieux des vraies infos factuelles (c’est sûr que cela prend plus de temps).

  • jeanclaude (---.---.---.247) 5 décembre 2015 17:24

    Je ne vais pas expliciter. Mais le choix initial de généraliser pour « toutes les religions » ne peut qu’aboutir à des généralités qui n’ont que peu de liens exacts avec la réalité.

    Parle-t-on de l’idéologie ? de ce qui relève de l’histoire ? de l’état des religions actuelles, en 2015 ?

    De doctrines, de comportements individuels, collectifs ? D’un tel , (individu, sous-groupe,...).

    C’est sûr qu’on peut en parler de manière générale sans avoir passé son temps à examiner les différentes situations, passées et présentes. Ce n’est pas très cartésien cela, lui qui demande de diviser les difficultés pour mieux les résoudre...

  • jeanclaude (---.---.---.247) 4 décembre 2015 18:40

    Le premier intervenant n’est probablement pas habitué à « perdre son temps » s’il lit un texte qu’il ne trouve pas « familier » au sens de compréhensible, au moins suffisamment pour qu’une première lecture soit « rentable ».
    Or les grands textes philosophiques, nous préférons dire de penseurs qui en tant qu’individus apportent vraiment quelque chose de différent, d’imprévu, de contrevenu, ne peuvent qu’être difficiles.
    Ils ne peuvent que nous obliger à les relire plus d’une fois pour en comprendre le sens intrinsèque qu’a voulu leur donner leur auteur.
    Ensuite seulement, notre liberté nous autorise, nous oblige à prendre la distance : suis-je d’accord, en désaccord, en quelle proportion ?

    C’est bien un des effets néfastes de nos sociétés pseudo hyper communicantes, à travers des artefacts techniques, que de ne plus être à l’aise vis à vis d’un texte difficile, inattendu, inhabituel.
    Comme vous le faites dire à Hans Jonas, ce qu’a écrit Anna a toujours du poids, quel que soit le niveau d’adhésion à sa pensée.

    (A comparer à nos penseurs surmédiatisés qui produisent trop, qui sont obligés à des temps de parole dans les émissions, les interviews, avec beaucoup beaucoup de bruit qui ne survit pas à l’épreuve du temps). Autres temps autres moeurs. Mais ce n’est pas un progrès.







Palmarès



Agoravox.tv