Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

jeanclaude

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 813 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par jeanclaude (---.---.---.231) 22 décembre 2013 14:45

    Quand on voit la disparité des réactions à votre article et la bizarre consistance des propos, on ne voit pas un Front de gauche pouvant agir sur la politique à venir.

    Cela va des convaincus rigides à 100 %, comme les souverainistes, aux anarchistes désabusés

    Le FN apparaît plus uni. C’est facile pour lui, ses positions son soit très simplistes, soit floues.

  • Par jeanclaude (---.---.---.231) 21 décembre 2013 11:39

    Etant européen non concerné directement, je vois qu’en effet certains intervenants ne sont pas d’accord avec votre article, soit
    - en raison de leur patriotisme algérien
    - soit en raison de leur foi musulmane à lier absolument à la langue arabe.

    Les plus excessifs n’admettent pas une référence à l’Histoire. Pour ce qui est du patriotisme, tous les pays, dont le mien, la France, font un histoire sélective de leur passé.
    Le fait de refuser une réflexion de ce qu’on est dans une dimension historique m’apparaît infiniment plus grave en matière de religion. C’est révélateur, à travers les intervenants, une faiblesse importante des civilisations musulmanes (ou islamisées), sauf peut-être celles d’Asie ou la Turquie.
    Ce refus est en fait un talon d’Achille qui empêche la religion et la conception du rapport religion-organisation de l’état de se mettre à jour, de s’adapter aux réalités de notre temps. C’est une des raisons de la stagnation de tous ces états, de leur peu de crédibilité d’existence assurée quand gaz et pétrole seront épuisés.
    Le pire, comme vous le pointez directement ou indirectement, c’est cette régression dans le fondamentalisme, avec le rève assumé qu’une société pure, conforme à la lettre à ce que la tradition islamique y lit dans le Coran, assurerait le bonheur de ses citoyens.

  • Par jeanclaude (---.---.---.96) 18 décembre 2013 14:34

    Dommage que les deux premiers intervenants prennent la poudre d’escampette.
    Pour une fois qu’il y a un article qui sort des sentiers battus. Mieux, qui pour moi met l’éclairage au seul endroit où c’est vraiment approprié.
    Donc, à moins qu’on me démontre le contraire, c’est capital de prendre le sujet sous cet angle.

    L’ennui, c’est qu’il faut avoir la force de mettre entre parenthèses quelques minutes ses convictions idéologiques. Ce qui n’est pas donné à grand monde, tant « l’école républicaine » et « la neutralité laïque » occupent le devant de la scène.

    Je m’interroge moi-même sur la capacité asiatique à suivre une bonne scolarité. Elle correspond d’ailleurs à la capacité chinoise, japonaise, sudcoréenne, singapourienne, malaisienne,... à s’approprier la pensée, la technique occidentale et à nous doubler dans plus d’un domaine. C’est clair que ce sont leurs valeurs sociétales, dont le confucianisme, qui sont le fond qui alimente cette discipline et cette énergie.

    Donc merci à l’auteur ; s’il devait y avoir peu d’intervenants, ce serait le signe de plus qu’il a vu juste, mais qu’une majorité est engluée dans un nombrilisme idéologique typiquement national qui contribue à notre impuissance (cf l’impossibilité d’organiser une réflexion fructueuse sur l’intégration), et probablement à notre relégation civilisationnelle.

    Essentielle cette fonction de père symbolique, qu’on ignore ou pire, qu’on veut réduire.

  • Par jeanclaude (---.---.---.96) 18 décembre 2013 14:10

    C’est curieux cette translation, entre l’article, qui décrit les modalités de formation d’un consensus pour le gouvernement, et les commentaires, qui décrivent la manière dont l’Allemagne arrive à faire prévaloir sa façon de voir et de faire dans l’Union.

    Il est clair qu’elle peut le faire car elle est la puissance économique dominante.
    Pas seulement économique, mais aussi plus généralement sociétale.

    Alors on ferait bien de ne pas esquiver la question : non pas pourquoi la force grandissante de l’Allemagne, mais celle de la faiblesse grandissante de notre pays.

    Et qu’on m’épargne une analyse convenue, uniquement basée sur le modèle marxiste ou nationaliste-bonapartiste.

  • Par jeanclaude (---.---.---.96) 18 décembre 2013 13:31

    Posons qu’il est certain qu’il faut neutraliser ce rapport.
    Mais la question initiale demeure : comment améliorer l’intégration ?

    On aimerait vous entendre aussi là-dessus. C’est toujours plus facile pour un médecin de dire ce qu’il ne faut pas manger quand on est au régime, que de composer des menus adaptés.

    Ce raté mérite quand même qu’on s’interroge :
    - les auteurs de ce rapport étaient-ils incompétents ?
    - ou y a-t-il un fossé entre experts et citoyens ?

    Va-t-on faire comme si de rien n’était et éviter de remuer cette problématique, vu qu’on est toujours en période préélectorale ?
    C’est pas fameux tout çà, ni de la part du gouvernement, ni de ceux qui se contentent de brandir les grands principes sans se mouiller le bas du pantalon.







Palmarès