Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

jeanclaude

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 813 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par jeanclaude (---.---.---.240) 28 novembre 2013 18:20

    Je n’ai pas lu l’article du Monde. Mais vous ne vous frottez pas à son argumentation. Je ne trouve dans votre article que des clichés : anti-social, anti-républicain,...
    C’est plus facile d’en rester là que de discuter sur le sujet lui-même.

    Voir l’article de ce jour de La Tribune, qui lui, présente les larges risques et les menues chances de réussite du projet économico-patriotique du FN.

    Pour moi, vos cadres de pensée ( protéger, détricoter,...) sont certes louables, mais dangereux Vous partez d’un postulat non déclaré comme quoi on peut se projeter dans les prochaines années avec la certitude de la continuité des références des années passées.
    Ce qui n’est pas évident, mais doit être démontré.

    Bien sûr, comme le FN s’adresse à beaucoup d’électeurs potentiels qui ne sont pas à l’aise avec l’économique, c’est pas son intérêt de trop aller dans l’argumentation détaillée. On préfère faire adhérer à l’emporte pièce ; en opposant les tenants (intéressés ou aliénés) d’un statu quo à ceux prêts à risquer une sortie en alternative, qui apparaissent comme plus courageux, patriotes, ....

  • Par jeanclaude (---.---.---.230) 20 novembre 2013 21:15

    Merci pour ce résumé, excellent. Européen convaincu, je suis étonné du manque d’intervention des lecteurs d’Agoravox. Peut-être sont-ils génés d’apprendre (?) qu’il y a plus de démocratie dans le processus décisionnel que ce qu’ils assènent à longueur d’année.
    Deux tiers encore pour la PAC et les inégalités régionales, c’est encore un peu trop d’eau dans des tonneaux qui fuient. Mais le choix des priorités est bon.

  • Par jeanclaude (---.---.---.77) 12 novembre 2013 13:34

    D’accord avec La Râleuse quant à l’incident aux Champs Elysées. Je peux accepter qu’on siffle un Président quand on en a l’occasion, mais pas un jour de commémoration nationale.
    Ne pas être sensible à cela, c’est encore faire tomber une barrière symbolique, hé oui, qui est un tabou, nécessaire à toute institution ; ici la République.

    A force de vouloir être moderne, libre de tout, on transforme le tissu symbolique de la société en chiffon. Faut pas s’étonner après de la déliquescence insidieuse qui en résulte, tant dans les moeurs personnelles que collectives.

    Les derniers républicains de Rome, comme Cicéron, avaient cette perception, avant que l’état ne bascule dans l’empire. Bien sûr cela n’a servi à rien. Il y a comme une fatalité. J’ai peur que pour la France ce soit pareil. Je ne vois en effet pas de citoyen à forte personnalité capable de le dire avec la certitude d’être entendu et approuvé.

  • Par jeanclaude (---.---.---.136) 21 octobre 2013 22:36

    Le marasme ne vient pas que de notre limitation de souveraineté du fait de l’Europe.

    C’est une analyse incomplète de plus, qui aménera des désillusions, si le FN participe au pouvoir.

    C’est tout aussi insuffisant que de voter « contre Sarkosy ».

    Prenez un exemple concret, par exemple à partir de l’actuel article de Chalot. Que propose le FN pour rétablir l’efficience de l’école, la sortie d’une majorité de jeunes avec un diplôme en fin de scolarité ? L’Europe n’a rien à voir là-dedans. C’est un problème sociétal qui dépasse les positions idéologiques qu’on peut avoir sur l’éducation.

  • Par jeanclaude (---.---.---.136) 21 octobre 2013 22:28

    @ docdory Comme je m’y retrouve, dans votre description, ayant bénéficié moi-même de l’ascenseur social grâce à l’école.
    On vous répond que les temps ont changé.
    C’est vrai, on ne peut simplement revenir au même point.

    Faudrait cependant avoir le courage de pointer là où on peut encore agir. Par exemple conseiller aux parents d’imposer une heure de coucher le soir.
    Ce qui demanderait à ce qu’une partie de la gauche accepte de traiter de la responsabilité individuelle, ici parentale.

    Pour le moment c’est la fuite en avant, sans objectif évident, qui ne va pas arranger les affaires de la France (autres pays européens aussi). C’est une revanche des pays asiatiques où la morale de Confucius ou similaire est encore acceptée, partagée, appliquée. Faut pas s’étonner après que ces pays nous damnent le pion en matière économique.
    Encore une fois, demanderait un langage clair et cru de la part de nos gouvernants.







Palmarès