• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jeanclaude

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 849 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jeanclaude 10 janvier 14:49

    « Quand je serais président » ? Lapsus ? « Quand je serai président.... »


  • jeanclaude 10 janvier 11:10

    Les propos de Valls sur les danger de communautarisme si un citoyen souhaitant prendre des responsabilités politiques se réfère (le plus sobrement possible) à sa religion sont bien légers.
    Ils mettent en évidence le particularisme et l’archaïsme de la pensée de la gauche française.
    Dans ce cas tous les états où il y a une démocratie chrétienne, ou un parti se référant à l’islam seraient dès facto communautaristes. Comme tous les pays où il y a un syndicat se référant à la doctrine sociale de l’Eglise, comme la CFTC en France.
    La confusion entre christianisme et catholicisme en dit long sur la culture de notre candidat en ce domaine. Mitterand n’aurait jamais commis cette bourde.

    Ou Valls l’a fait exprès, pour se repositionner à gauche, ou il est vraiment très peu au clair en ce domaine. Dans ce cas il y en a bien d’autres où on peut craindre qu’il ne soit pas très clairvoyant.
    Or c’est bien de la clairvoyance qu’il faut en 2017+, alors que les cadres traditionnels des stéréotype pour comprendre notre monde prennent un coup de vieux.

    Il ferait mieux d’expliquer au citoyen lambda que ce qui était blanc il y a deux mois est devenu gris. Et je vois plutôt un effort pour se positionner dans le devenir du parti socialiste que pour proposer une vision, et des objectifs prioritaires au pays.

    Valls je l’appréciais tant qu’il n’était pas aux affaires. S’il n’y est plus, il aura une chance de réhabilitation...


  • jeanclaude 1er septembre 2016 18:43

    Enfin un article qu’on prend plaisir à lire sur ce sujet. Avec une conclusion ouverte, indiquant que la sortie par le haut sur la visibilité des musulmans croyants en France va être laborieuse.
    Comme on s’y attendait, quelques réactions sont d’une banalité telle qu’on aimerait que leurs auteurs évaluent un peu leur positionnement.
    Le risque c’est qu’étant en démocratie, les politiques soient obligés de tenir compte de la majorité statistique, dont l’hostilité ou le sentiment d’être menacé ne contribuent pas à une analyse où la passion est contrôlée par la raison.
    C’est un vrai défi au fondement même de notre démocratie qui est en train d’émerger.


  • jeanclaude 28 août 2016 21:32

    Curieux raisonnement, qui pour sauvegarder notre manière de vivre ensemble et notre liberté interdit aux musulmanes de se vétir comme elles veulent pour aller à la plage...

    Personnellement le burkini me gène, tout comme les hommes (barbus) qui se promènent en robe...

    Mais bon, quand nous avons colonisé l’Algérie, nous n’avions pas non plus abandonné nos vêtements européens.

    Comme ne cessent de le répéter les experts qui connaissent vraiment l’islam et le fonctionnement des sociétés, faudrait parler davantage de l’islam, ou plutôt des différentes formes d’islam, pour avancer. Le burkini n’est qu’un épiphénomène, bien venu à la fois pour la droite de la droite et pour la gauche à laïcité militante, à tendance totalisatrice..


  • jeanclaude 8 mai 2016 18:24

    Merci de nous éclairer sur ce sujet. Il fallait bien sûr s’attendre aux platitudes habituelles des « anti-systèmes ». N’empêche que c’est un moment bien plus important de l’actualité que bien des sujets, gonflés par la démagogie informationnelle habituelle ( faut présenter ce qui intéresse le lecteur, l’auditeur).
    Défaut particulièrement répandu dans les médias français, notre pays se regradant trop souvent le nombril, preuve qu’il a perdu de son aura.







Palmarès