• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jehros

Jehros

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 29/07/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4 15
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Jehros Jehros 29 juillet 2009 12:59

    Et pourtant j’ai eu de très bons retours par ailleurs, clamant l’exact contraire. (oui, c’est très facile de dire ça, mais bon)


    « Vous n’écrivez pas pour vous faire plaisir mais une critique qui s’adresse à un certain public. »

    Dont vous ne faites donc apparemment pas partie. 
    De plus, tous les critiques, tous leurs papiers sont toujours sujets à débats, entre ceux qui les trouvent incompréhensibles, ceux qui les trouvent puériles, ceux qui... Aussi je ne vois pas l’intérêt de débattre de la forme de cette critique, quand on trouvera de toute façon les mêmes plaintes que partout ailleurs, et ce depuis la nuit des temps et ad vitam eternam. Ou alors, après avoir vu le film peut-être ? Pour débattre du film en lui-même éventuellement ? Je ne sais pas, je propose.

  • Jehros Jehros 29 juillet 2009 12:10

    Le problème dans ce que vous dîtes, c’est que je ne me suis pas pris la tête une seule seconde. J’ai simplement dis ce que j’ai ressenti pendant le film, et comme un « c’est bien, je suis déçu, etc » ça ne me suffit pas (CELA ne me suffit pas, si vous préférez), j’argumente en expliquant en quoi ça m’a déçu, en quoi c’est bon, etc. Ce qui ne m’empêche en aucun cas d’apprécier le film. La preuve, je l’ai adoré, comme quoi les deux ne sont pas incompatibles.


    Pour ce qui est du problème des adultes, je pense que c’est un faux débat. Il y en aura toujours qui auront honte ou qui se justifieront d’une manière ou d’une autre. Personne dans mon entourage n’a jamais eu de problème par rapport à ce cinéma là. Et on entend Christian Bale dire il y a peu qu’il est allé voir des dessins animés pour faire plaisir à sa fille. Pour vous, cela semble être le contraire.
    Je ne pense même pas que ce soit les doubleurs qui y soient, même un peu, pour quelque chose. Ce serait plutôt un problème d’ordre social, comme par exemple le fait que Télérama se soit mis à vénérer Miyazaki quand ils l’ont massacré pendant 20 ans. Le fait que la critique se soit mis à s’intéresser à l’animation en y consacrant des dossiers ou en les confondant d’éloges. Entre autres, mais après oui, ça mérite de s’intéresser à cette hypothéthique évolution.

    Mais ma position ne changera évidemment pas. SWORD OF THE STRANGER, tous les Miyazaki, WALL.E, LA-HAUT, BRENDAN ET LE SECRET DE KELLS, PERFECT BLUE, BRISBY ET LE SECRET DE NIMH, LE ROI ET L’OISEAU, AKIRA ou HAPPY FEET sont autant destinés aux adultes qu’aux enfants. Après, il faut juste laisser son cynisme de côté et tenter de comprendre pourquoi quand une très grande majorité les désignent comme tels.


  • Jehros Jehros 29 juillet 2009 11:30

    J’ai un gage ?


  • Jehros Jehros 29 juillet 2009 11:23

    La critique exige quand même une formulation un brin plus poussée. Je sais que ce n’est pas ce que la presse s’habitue à faire, mais là il le fallait, d’autant que vous oubliez une partie de ma phrase originale, donc... Après oui je suis d’accord, on peut tout simplifier. Mais ça à au moins le mérite de montrer que le film est pris au sérieux (ce que vous précisez par ailleurs), et elle est tout ce qu’il y a de plus française.


    «  Depuis que Pixar et les studios Ghibli ont réussi à amener les adultes à aller voir des dessins animés sans avoir honte (ce qui est une bonne chose), on a l’impression que certains se sentent obligés de tout analyser avec un regard critique ultra-sérieux, comme si chaque film d’animation était une oeuvre intellectuelle hyper-prétentieuse. »

    Personnellement, j’ai 22 ans et jamais je n’ai eu honte de voir un film d’animation (car là en l’occurence, ce n’est pas un dessin animé). Sinon, le film a-t-il besoin d’être hyper-prétentieux pour être analysable ? Parce que c’est un film d’animation ou les chiens parlent et une maison vole, il ne mérite pas d’être pris au sérieux ? Ce léger cynisme me semble quand même exagéré, comme si cette honte que vous signalez vous était quand même un peu propre. Je ne le partage donc pas et traite donc le film comme il doit l’être.
    Donc oui, si tous les films d’animation ne méritent pas d’être analysés, les Pixar, les Ghibli, les Madhouse, les Bones ou que sais-je encore méritent largement de l’être, et surtout de ne pas être pris de haut. Après, ça ne reste évidemment que ma vision des choses.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma






Palmarès