• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jello

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jello 24 mars 2010 17:43

    La conclusion des inspecteurs de l’IGAENR mérite, ici, d’être rappelée : il n’y a pas de trafic de diplômes mais de « graves irrégularités ». Mais pourquoi l’enquête des inspecteurs, détournée de son premier objectif, s’est-elle concentrée alors sur les « irrégularités » ?
    Vous plaisantez quand vous posez cette question ?
    L’inspection ne détecte pas de trafic, seulement de graves irrégularités alors elle aurait dû arrêter son enquête ?
    De graves irrégularités sont découvertes par des inspecteurs, ils continuent leur enquête et si des responsables sont identifiés, ils sont sanctionnés. Vos digressions sur la couleur politique des uns et des autres est sans objet. Des hauts fonctionnaires sont responsables de choses inadmissibles, ils paient pour ça.
    Le seul scandale c’est que ça ne soit pas systématique et que certains bénéficient de complaisance.


  • jello 4 janvier 2010 12:30

    Ce texte n’a absolument aucun intérêt. Un ravi en extase devant une icône qui remonte de l’huile nous fait sa petite crise d’urticaire en apprenant que sa star se fait encore allumer suite à de nouvelles pitoyables manoeuvres.

    Plutôt que de s’interroger sur ce qui amène un nombre toujours plus important de gens à rejeter l’objet de sa flamme, le ravi, aveuglé, se sent obligé de déverser des tombereaux d’inepties sur le nouvel ennemi qu’il vient d’identifier. Outre que l’article est sot, il ne fait que démontrer si besoin était que les soutiens de la madone se limite maintenant à quelques arrivistes en retard d’une élection et à une masse qui finira par se tarir de benêts anonnant niaisement leur mantra.

    Pathétique.


  • jello 28 novembre 2009 10:11

    Dénoncer une supposée mauvaise foi en étant clairement de mauvaise foi ( journal libéral libertaire où se succède à la direction tous les traîtres historiques de la gauche, Sont-ils heureux de devoir affronter des hordes sauvages de banlieusards haineux, Des témoignages pleurnichant) n’apporte rien au débat. Par ailleurs, par vos outrances et votre manque d’objectivité, vous discréditez la cause que vous voulez servir.
    Votre article prétend révéler un témoignage bidon qui sert à une manipulation. Il n’est qu’un exposé laborieux qui reprend des clichés usés. La valeur ajoutée est nulle.


  • jello 7 avril 2008 23:04

    Bon sang, mais c’est bien sûr !

    Et c’est pour ça qu’il y a plus d’ivrognes chez les bistrotiers et plus de voleurs dans les banques !

    Et n’oublions pas : des piqués chez les acupuncteurs, des gens au courant chez les électriciens et des repris de justice chez les tôliers.

    Heureusement qu’il reste les physiciens pour faire preuve de gravité.


  • jello 7 avril 2008 22:43

    Curieux comme les mêmes faits et le même dégout pour les actes évoqués peuvent malgré tout amener des visions si différentes des choses.

    "une évidente pathologie". Ah, bon ! C’est déjà officiel ? Ce genre de comportement ne peut s’expliquer que par la maladie de son auteur ? Qui peut le décider ? Vous ? Vous êtes médecin ? A distance ?

    "cette traque indécente du malheur d’autrui". On ne montre pas les exhibitionnistes ? Pourtant, c’est leur grand plaisir. Pourquoi ne pas chercher à montrer la bobine de quelqu’un qui aime tant tripoter son oiseau devant les enfants ? Il faut automatiquement accorder l’anonymat aux délinquants et aux criminels alors.

    Plus fondamentalement, votre long exposé sur l’éducation nationale et sa complicité supposée dans cette affaire est peut-être juste mais il n’est pas justifié. On ne rencontre que suppositions, présomptions et supputations mais peu de faits.

    "Mais de quels collègues s’agit-il ? Le journal ne le précise pas." Vous non plus, et pour cause mais cela ne vous empêche pas de juger les profs du collège pour un soutien coupable que vous seul leur attribuez.

    "Une collaboration avec la justice refusée" parce que l’inspecteur d’académie, sur les ordres du ministre aurait refusé, selon un journal, "de répondre aux questions d’enquête de personnalité demandée par le président du tribunal correctionnel". D’un conditionnel, vous nous sortez une théorie du complot. Pas très sérieux.

    "ce principal n’en était pas à ses premières frasques". Là, mon vieux, vous perdez carrément le sens de la mesure : "son casier judiciaire lui aurait été épargnée"  Par qui ? La Justice, l’Education Nationale, l’Elysée, le Pentagone ? Vous ne savez pas ? Ne dites rien.

    Après, c’est pire. Par charité ne parlons pas des dossiers gardés 20 ans pour mater les rebelles, les protecteurs en haut lieux, le chantage d’officines. Les barbouzes ne sont pas loin. Ca tombe bien, on est dans la comédie à la française. Pour rester dans le ton de ce cinéma qui sied si bien à cet article :

    C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule.

    Bonjour chez vous.







Palmarès