• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jerome T.

Passionné par les enjeux humains - donc politiques, sociaux, économiques, technologiques, historiques, utopiques, etc.
Amateur d’arts - au pluriel et sans chapelles, culinaires inclus.
Rêveur et marcheur, souvent.
Je ne sais pas si j’ai raison. Je dis ce que je crois.
Et peut-être, essayer d’être "un honnête homme".
Une admiration ? Raymond Aron.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jerome_t_ 12 janvier 2006 13:49

    Merci de votre réponse. Je partage sur le long terme votre intuirion que mécaniquement, le chômage va baisser pour des raisons démographiques, j’ajouterai : sous contrainte du progrès technique et de l’entrée de nouveaux actifs en France.

    Juste un commentaire sur votre conclusion liée au CNE : votre vision me paraît complètement déconnectée du monde réel. Un patron de TPE réagit en fonction de l’intérêt de son entreprise - dont, généralement, la survie est assez précaire (cf. les stats de faillites en France), pas de telle ou telle facilité législative. Former deux ans une personne pour rompre son contrat avant qu’il ne se transforme en CDI est suicidaire pour l’entreprise SAUF si l’emploi est absolument non qualifié. Et encore : tout recrutement constitue un coût et une prise de risque, et le patron de TPE a d’autres chats à fouetter (au hasard : développer son entreprise) que de prendre le risque de virer qq’un qu’il connait et apprécie et qui connait le métier, pour embaucher un parfait inconnu... N’oubliez pas non plus qu’en cas de rupture du CNE, l’employeur doit verser une « prime » de 10% du salaire perçu au salarié qu’il licencie. Ca fait cher l’avantage de la flexibilité...

    Un peu de réalisme. Il y a bien sûr des petits patrons voyous, mais ils ne sont pas la majorité. De la même façon, il y a des salariés voleurs, des fonctionnaires paresseux, des médecins véreux, etc. Mais ils ne sont pas la majorité.

    Enfin, du point de vue du salarié, entre un CDI et un CNE, il est évident qu’il vaut mieux un CDI. Mais entre un CNE (CDI avec période d’essai de 2 ans) et un CDD (renouvelable une fois pour un max de 18 mois, je crois) ou pire, un intérim, ou encore pire, RIEN, que vaut-il mieux ?

    Dernier détail : 52% des CNE rompus l’ont été à l’initiative du salarié.







Palmarès