• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jerry4

Jerry4

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jerry4 Jerry4 9 octobre 2008 13:41

    Abolab


    > "Et qui dit opposé dit conflit. Et c’est bien ce que l’on voit dans la société à l’heure actuelle : ceux qui prônent ou revendiquent leur homosexualité sont nécessairement en conflit avec ceux qui à l’opposé ne sont pas homosexuels."

    Et pourquoi les opposés seraient ils obligatoirement en conflit ? Pourquoi ceux qui "prônent ou revendiquent leur homosexualité" seraient ils "nécessairement en conflit avec ceux qui à l’opposé ne sont pas homosexuels" ?


    Pour ma part, le fait de vivre ma sexualité selon mon orientation sexuelle et de ne pas toujours la cacher, ce n’est pas entrer en conflit avec ceux qui ne sont pas homosexuels. Tous les hétérosexuels n’ont pas de réaction de rejet face à l’homosexualité !

    > "On en arrive alors à parler de tolérance, mais qu’est-ce que la tolérance sinon l’acceptation hypocrite de l’altérité ? "

    L’acceptation et la tolérance n’ont pas la même valeur. "La tolérance ne devrait être qu’un état transitoire. Elle doit mener au respect. Tolérer c’est offenser" disait Goethe. On parle de tolérance parce que c’est toujours mieux que ... l’intolérance smiley mais c’est sur que ceux qui ne sont que tolérer attendent un peu plus de respect que cela ! Mais encore une fois, ce n’est pas une question d’orientation sexuelle et d’altérité. Il y a des homosexuels qui ne s’acceptent pas et qui n’acceptent parfois pas non plus l’homosexualité des autres. Il y a aussi des hétérosexuels qui n’ont aucun problème avec l’homosexualité. L’intolérance et le manque de respect sont aussi des notions universelles qui peuvent toucher tout le monde !


    > "Lorsque l’on arrête l’hypocrisie, on pose des questions de fond. N’étant pas homosexuel, je refuse que l’on me catégorise en hétérosexuel, c’est-à-dire encore une fois en fonction de l’homosexualité, car le concept d’hétérosexualit&eac ute ; est né en opposition au concept d’homosexualité. C’est donc tout cela qu’il faut revoir...
    "

    "N’étant pas homosexuel, je refuse que l’on me catégorise en hétérosexuel, c’est-à-dire encore une fois en fonction de l’homosexualité". Elle est énorme cette phrase ! Et les homosexuels ?

    On a demandé à être définis par ce mot ou affublés de termes moins gentils et souvent érronés : le terme PD issu de pédéraste est très loin de représenter les homosexuels dans leur ensemble !

    On a demandé à entendre toute la journée nos collègues hétérosexuels balancer du "PD", "enculé" à tout va comme si l’homosexualité était la pire des insultes qu’on puisse faire à un homme, comme si un homme qui se faisait pénétrer perdait tout droit à la considération, au respect et à la qualité d’homme !

    On a demandé à avoir cette orientation sexuelle ! (Un hétérosexuel choisit il lui son orientation sexuelle ?)

    On devrait demander la permission pour vivre notre vie sans que cela ne soit perçu comme prôner ou reventiquer son homosexualité ! On devrait demander pour parler de notre vie au même titre qu’un collègue hétérosexuel qui parle ouvertement de sa femme et de ses enfants ?

    On a du demander pour être reconnu officiellement comme couples, pour avoir des droits et c’est ça c’est déjà beaucoup trop !

    On demande encore pour avoir des droits équivalents à des hétérosexuels et le fait de quemander cela est honteux !


  • Jerry4 Jerry4 14 mai 2008 00:16

    Beaucoup sont contre l’ouverture du mariage aux homosexuels...

    Certains refusant de considérer l’homosexualité sur un plan d’égalité avec l’hétérosexualité, d’autres avançant la perpétuation de l’espèce humaine, d’autre encore se réfèrent aux différentes religions monothéïstes.

    Certains encore (surtout chez les homosexuels) sont contres parce qu’ils estiment que l’ouverture du mariage aux gays seraient une façon de singer le modèle dominant dans une société hétéronormative, une façon de s’assimiler voire une aspiration "petit bourgeois" bien loin des aspirations des premiers mouvements LGBT. Ils voient le mariage comme quelque chose d’obsolète et de sclérosé et aspirent à son abolition aux profits d’autres formes d’unions plus souples telles le PACS.

    Le mariage a été longtemps l’union sacrée devant Dieu entre un homme et une femme avant de prendre ses distances avec la religion et de devenir civil. L’homosexualité a été décriminalisé à la même époque et l’instauration du Code Civil et du Code Pénal n’ont pas fait état de pratiques homosexuelles. Il aura fallu encore quasiment deux siècles avant que les premiers pays reconnaissent l’union d’homosexuels et que la France reconnaisse les unions d’homosexuels avec la création du PACS.

    Le mariage reste à ce jour l’union de deux personnes de sexe différent en France ce qui constitue une discrimination liée à l’orientation sexuelle. Le Pacs est ouvert à tous sans considération d’orientation sexuelle même si le gouvernement actuel envisage sa suppression au profit du CUC qui contribuerait à encore plus de discrimination en étant de fait un "mariage gay" et en supprimant un contrat plus souple que le mariage répondant à une réelle demande tant chez les hétérosexuels que chez les homosexuels.

    Si la raison invoquée par certains pour que l’interdiction du mariage aux gays demeure est la perpétuation de l’espèce humaine et la famille, alors pour être honnête et poursuivre dans cette logique, il conviendrait de l’interdire à tous hétérosexuels stériles, d’annuler le mariage à tous les couples n’ayant pas eu d’enfant...







Palmarès