• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jesrad

Ingénieur, programmeur, graphiste-modeleur, chanteur, musicien, passionné d’aéronautique et d’aérospatial de 26 ans, il me faudrait trois ou quatre vies entières pour faire tout ce que je voudrais.
Discordien et catallarchiste, il paraît que j’ai de drôles d’idées. Je ne crois pas tout ce que je lis, entends, raconte et écris, mon but est seulement de cogner à la porte de votre conscience et d’abattre les murs de paradigmes qui vous empêchent de voir le monde tel qu’il est vraiment.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/08/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 179 36
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Jesrad 28 octobre 2006 13:13

    Prêtresse, vous n’arrivez pas à la cheville d’Otto.


  • Jesrad 27 octobre 2006 15:39

    Bon article (à part un détail : Sarkozy est en fait anti-libéral). On voit clairement, à mesure que les « débats-monologues » et one-man-shows de la campagne avancent, qu’ils ne défendent qu’une chose : le statu-quo.


  • Jesrad 27 octobre 2006 11:49

    Le principe est simple : on promet des subventions ou des aides ou autre chose encore (financé avec l’argent public) à un groupe de pression pour acheter ses voix, et comme ça on obtient un poste à haute valeur électorale.

    Ensuite on revend ce poste en échange d’un autre, à haute valeur financière celui-là, dans l’un des innombrables Conseils, Missions interministérielles, Comités, Observatoires, etc. qui engorgent la France.

    Ce marché aux voix commence dès les premiers niveaux de décision des partis politiques. Y participent amis, parents, et connaissances de nos chers dirigeants. Ce monde vit en vase quasiment clos, sur notre dos, depuis trop longtemps !

    Pensez à la RICHESSE INCROYABLE que représente ces avantages, ces prêts gratuits, logements gratuits, transport gratuit, courrier gratuit, location de salles gratuite, places et billets aux matches et concerts et évènements culturels gratuits, etc... « On n’est riche que de ce qu’on dépense », et croyez-moi ces gens-là sont immensément riches de notre argent !


  • Jesrad 27 octobre 2006 11:43

    Comme en 56, le gouvernement au pouvoir tente de discréditer les manifestants en les rangeant à « l’extrême-droite ». A l’époque les révoltés étaient appelés des « hordes réactionnaires », maintenant ils les appellent des « hordes fascistes ». Mince différence de méthode. Et cela n’aide pas à comprendre la situation, vue de l’extérieur.


  • Jesrad 23 octobre 2006 23:09

    Je n’ai aucun problème avec les entreprises publiques, quand elles sont tenues correctement, un peu comme en Finlande : en compétition avec le privé, avec une gestion indépendante de l’état.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre France Catastrophe Justice






Palmarès