• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2009
  • Modérateur depuis le 20/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 3 46
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires


  • jet 20 janvier 2010 16:38

    merci de cette sollicitude, cher redac chef « virtuel » (frustré étant petit ?)

    les erreurs sur le fnaeg, lesquelles ?
    et quand à l’ADN à décharge, pour exclure un suspect, expliquez moi en quoi un fichier qui conserve tout sur 40 ans est utile dans une enquete criminelle, encore une fois *pour disculper* quelqu’un ? Je suis suspect, on m’arrête, je donne mon ADN une fois, on vérifie ma trace, et on me disculpe. A quoi sert le fichier ?
    jet

  • jet 29 octobre 2009 12:56

    Et la CNIL dans tout ça ??? Parce qu’à force de râler contre des fichiers de police qui ne sont pas LEGAUX, on en oublie comment nous les moutons égarés on accepte sans broncher que l’on touche aux principes fondateurs d’un Etat de Droit (de quoi ?). Comme la présomption d’innocence, la vie privée et familiale, ETC... Et bien c’est officiel : GRACE A LA CNIL ! Qui va être REBAPTISEE suite à grand concours d’idées... 


    PS - Dans le droit chemin de ces histoires de fichiers, à droite ça se DECOMPLEXE à MORT. Voilà un nouveau petit bambin, OSCAR, qui a un père du tonnerre :

    jet
    numerolambda

  • jet 18 mars 2009 14:03

    Bien sur que ces 2 notions relèvent des mêmes droits fondamentaux, mais c’est justement la différence dans le traitement, par nos gouvernants, de ces droits qui saute aux yeux. Le plus scandaleur d’ailleurs, c’est que ce droit est encore une fois balayé en premier pour les citiyens lambda ; tous ses mouvements financiers, historiques de compte, de virements, relevés de carte bancaires, etc., peuvent être réquisitionnés lors d’enquêtes judiciaires, encore que je suis persuadé que c’est possible aussi en cas d’enquêtes préliminaires et d’enquêtes "de flagrance", c’est à dire sans la protection constitutionnelle d’une onformation judiciaires (avec nomination d’un juge, etc.) — ce point est à vérifier. Alors que dans l’opacité des paradis judiciaires, il faut autre chose pour obtenir ce genre de données si banales ailleurs.







Palmarès