• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jmbpro

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • jmbpro 7 octobre 2008 14:51

    Bonjour,

    Je ne suis pas statisticien, mais sauf erreur dans mes calculs, la nouvelle version donne plus de chance de ganger ; pas le gros lot mais de gagner.

    Avec l’ancienne version vous aviez autant de chance de trouver 6 bon n° que 5 + le complémentaire.
    Seul l’ordre de sortie influencait le gain.

    Avec la nouvelle version vous aurez plus de chance de trouvé 5 n° que 5 n° + le nombre chance.

    6 = 1/13 983 816 alors que 5 + Complémantaire = 1/13 983 816
    Il faut passer à 5 n° seul pour passer à 1/317 814

    5 + Chance = 1/19 068 840 alors que 5 seul = 1/1 906 884

    De plus le gros lot de l’ancien loto était le 6 n° + Complémentaire jouable que sur les grilles multiples et les propabilités de gain étaient de 1/85 900 584.

    En résumé nous passons bien de une chance sur 85 900 584 à 1 chance sur 19 068 840 soit un ratio de 4,5.



  • jmbpro 12 juin 2008 15:44

    "C’est pourquoi je suis pour une scolarisation de l’enfant au niveau maximum de ses compétences, qu’il soit précoce, normal, ou peu efficient."

    C’est aussi mon opinion. Les enfants devraient pouvoir apprendre au maximum de leurs possibilités.

    Et un "surdoué" aujourd’hui peu se limité dans le futur et réintégrer un cycle "normal", tout comme un enfant en difficulté bien pris en charge, peut surpasser ses problèmes et devenir doué voir surdoué.

    La vie n’est pas une ligne plate mais une ligne en dents de scie ; pourquoi ne pas profité des potentiels pour atténuer les baisses de régime et tirer les individus vers le haut.

    Autre point la pédagogie politiquement correcte a amené les enseignants à dire des choses tel que :

    "On ne donne plus de bon point car ça montre aux mauvais élèves qu’ils sont mauvais et c’est pas bien". (Phrase entendue en conseil d’école).

    Je suis personnellement scandalisé par de tels propos. Et ceux pour deux raisons.

    1°) On ne valorise plus le travail. Il n’y a plus de vision d’un objectif à atteindre. Alors on ne montre plus d’exemples à suivre (Plus de "bon point", de tableau d’honneur", de Prix de fin d’année). Mais aussi avez-vous seulement demandé à vos enfants quelles sont les notes de leurs copains ? Pour ma part les miens n’en savent rien.

    2°) Et plus grave encore. Il est admis par les enseignants (cf la phrase) qu’il y a des "bons" et "mauvais" élèves. Si les élèves n’y arrive pas c’est qu’ils sont mauvais, il n’y a certainement pas de mauvaises pédagogies.

    Bon je m’arrêterais là, mais le sujet est faste ; et comme à chaque fois nos responsables vont comme dans bien des cas s’attacher à la forme, plutôt qu’au fond du problème. Et c’est dommage car avec le potentiel que nous avons, nous pourrions faire de grandes choses.

    JMB

     



  • jmbpro 18 mars 2008 14:28

    Ca me fait penser à un post que j’ai écrit sur un forum de Yahoo sur le devoir de mémoire.

    Il est désolant de voir que des visionnaire connaissent l’avenir et que nos politiques oublis le passer..

    ... Copie de mon post de Yahoo (24.févr.08 00 h 20). Sur la fin il donne une suite de ce récit.

    Et les loi rétroactives ça ne vous dit rien ?
    Et la rétention à vie ?

    Allez chercher un peu faite marcher votre mémoire...

    Sauf erreur les dernières lois rétroactive vues en france date du gouvernement de Vichy.

    Avez vous aussi entendu parlé des PPP ? Partenariat Public-Privé
    Le contrat de partenariat permet à une collectivité publique de confier à une entreprise la mission globale de financer, concevoir tout ou partie, construire, maintenir et gérer des ouvrages ou des équipements publics et services concourant aux missions de service public de l’administration, dans un cadre de longue durée et contre un paiement effectué par la personne publique et étalé dans le temps. Il a pour but d’optimiser les performances respectives des secteurs public et privé pour réaliser dans les meilleurs délais et conditions les projets qui présentent un caractère d’urgence ou de complexité pour la collectivité (http://www.ppp.minefi.gouv.fr/)
    Des centres de rétention de sureté par exemple.
    Et pourquoi cette rétention de sureté ne serait qu’en vers les pédophiles ?
    Et pour quoi pas envers tous les criminels sexuels.
    Et pourquoi pas envers tous les auteurs de crimes de sangs.
    Et pourquoi pas envers tous les récidivistes ?
    José Bové peut compter ces derniers jours de liberté.

    Pour en revenir au PPP les gestionnaires privés de ces centres de rétention, voudront certainement voir un retour sur investissement.
    Alors que faire ?
    Et pourquoi pas ne pas faire travailler ces prisonniers et voila un nouveau pas franchi. les centres de rétentions se transforme en centre de redressement par le travail.
    Mais comment gagner plus encore ?
    Peut être la surpopulation ?
    et voila notre centre de redressement pas le travail qui se meut en centre de concentration.
    Mais il faut gagner encore plus.
    Sans augmenter le personnel.
    Là nous avons un problème, il y a trop de personnes à nourrir. Alors baissons les rations des prisonniers.
    Ouai, ça marche encore plus de profits.
    Mais les malades augmentent, et la productions baisse.
    Que faire de ces être ne pouvant servir à rien ? La solution Finale ?
    Et le denier pas est franchi, notre joli centre de sureté du début est devenu un centre d’extermination.

    Alors ayons un devoir de mémoire, mais pas celui qui nous permet de nous rappeler comment faire, mais celui de nous rappeler ce qu’il ne faut pas faire.

    ... fin du post

    Bonne journée à tous en espérant que ce future restera un horrible fantasme de nos cerveaux malades.



  • jmbpro 17 mars 2008 16:54

    Ok, mais les problèmes que rencontrent les enseignants les parents les rencontrent aussi.

    Avez vous déjà réprimendé, pour faire soft, votre enfant en piblic ?

    Il y a toujours une bonne ame pour vous faire remarquer que ce n’est pas comme ça que l’on éduque un enfant.

    Mais cette même bonne âme est la première à vous tomber desuus si vous ne dites rien à votre progéniture turbulente.

    Et comment réagir face à des enfants qui lorsque vous les ouspillés vous répondent qu’ils connaissents le numéro d’enfance maltraitée le 119.

    Alors effectivement que peuvent faire les enseignants ET les parents. Nous sommes dans le régne de l’enfant ROI. Ou pour l’enfant être lui suiffit.

    Pour avoir dénigré la reconnaissance du travail bien fait ? vos enfants rapportent-ils souvent des bons points et des tableaux d’honeur en fin d’année ? Non car faire cela montre a ceux qui n’ont rien qu’ils sont "mauvais" (moins bon me plait plus). et ces discrimiantoires. Le mauvais élévene doit pas non plus être puni, pour la même raison.

    Alors comment motiver les éléves pour apprendre ? Quand on ne peut rien dire et faire.

    Leurs montrer des exemples, les quels ? nos propres exemples ?

    Pour notre part, à ma femme et moi, et je vous demande de me croire sur paroles ou putôt écrits, nous faisons plus que notre part ; et que rapportons-nous ? Rien, si ce n’est du travail à la maison. Travail qui nous prend encore du temps sur nos loisir et temps libre à passer avec nos enfants.

    Car c’est une logique implacable qui est mise en place à tout les niveaux qui discrédit le travail bien fait et qui entraine une démotivation générale, y compris dans le monde enseignant.







Palmarès