• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jmphoenix1

jmphoenix1

Je suis membre de l’association [ Les Papas = Les Mamans ] et je parcours le web à la recherche de textes officiels ou médiatiques sur la coparentalité et l’égalité homme/femme afin de les publier (avec une note de la rédaction de l’association). Je suis aussi administrateur d’un forum de discussion pour les parents séparés et participe à une commission parentale en partenariat avec la CAF et la MSA de l’Aveyron

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 17 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • jmphoenix1 jmphoenix1 1er septembre 2008 22:52

    ne peut on pas voir dans ce pseudo que l’un comme l’autre sont importants pour l’enfant ?

    vous parlez d’anarchie, je n’y vois que l’affirmation de places parentales ...

    ne peut on pas être un être humain quand on est parent ?

    de plus le pseudo est les papas = les mamans et c’est le nom de leur association ...

    c’est somme toute une attaque bien basse, certainement pour ne pas avoir à parler des choses sur le fond...

    Bien cordialement


  • jmphoenix1 jmphoenix1 22 février 2008 21:37

    Bonsoir Petit Chat

    "Les papas=les mamans : deja le pseudo me choque, non un papa n’est pas une maman" on est bien d’accord un homme et une femme c’est différent MAIS je ne vois pas en quoi le déterminisme de nos corps doit impliquer un déterminisme comportemental ...

     

    Si un homme soujaite s’arrêter de travailler pendant 2 ans pour s’occuper de ses enfants et du foyer, l’opinion publique considère que c’est soit un fénéant soit un homosexuel. Si une femme décide de travailler plutôt que de rester à la maison l’opinion considère que c’est soit une mauvaise mère soit la pauvre elle a pas le choix...

     

    Il est bien question de choix de vie personnel, et pour avoir le choix effectif, il faut que els mentalités changent un peu et qu’on considère enfin que le scéma femme au foyer et homme au boulot ne sont plus la norme et qu’il y a autant de situations que de couples, je crois que larticle n’a pas pleinement atteint son objectif, vous parlez de développement du paternalisme (si c’est bien une implication accrue de l’homme de père dont vous parlez) c’est ce que cet article voualit mettre en exergue, la libération de la femme passe par une implication des hommes accrue...

     

    Cordialement

     

    Jérôme


  • jmphoenix1 jmphoenix1 5 février 2008 15:11

    "Moi qui ait des enfants garçons et filles, je peux témoigner que lorsque l’enfant a le choix, et bien les filles jouent à la maîtresse ou à la poupée là où mes garçons préférerons jouer à la bagarre ou à robin des bois."

     

    Je suis d’accord avec vous, un garçon bouge plus en général mais dire qu’un enfant élevé dans ddes concepts inconscients tout autour de lui, l’homme fait ci la femme fait ça ... tous ces préjugés qui lui sont inculqués autant à la télé que dans le choix des cadeaux qui lui sont offerts.

    Une femme et un homme c’est très différent, néanmoins il y a peu de secteur qui soit incompatible avec un sexe alors pourquoi parler de "lutte des classes de type crypto-communiste " ?

    Les mentalités changent et c’est toujours effrayant pour ceux qui n’adhèrent pas à ce changement, mais il ne faut pas confondre la gué guerre homme/femme et une vraie évolution des façons de pensées.


  • jmphoenix1 jmphoenix1 12 janvier 2008 12:32

    Bonjour,

    L’étude est en effet un peu ancienne mais tout tend à prouver que les pratiques n’ont que peu évoluées en matière de fixation de pension alimentaire.

    J’aimerais revenir sur un point, vous parlez du divorce devant notaire, aux dernières nouvelles la procédure de divorce se ferait devant notaire mais la résidence des enfants et donc la pension alimentaire s’y afférant seraient toujours statuées devant un juge des affaires familiales.

    On ne pourrait que se réjouir de le mise en place d’un barème national, ce qui éviterait à mon avis bien des procédures pour demander plus ou pour demander à payer moins, un barème préserve l’intérêt de chacun si il est bien conçu et prend en compte toutes les charges des parents, par exemple, un parent non gardien doit pouvoir accueillir ses enfants mais il n’a aucune aide au logement pour cela et n’est pas prioritaire dans les HLM par exemple etc etc

     

    Un barème oui mia pas n’importe comment et surtout pas d’opacité, c’est à cause de cette opacité que les conflits perdurent ...


  • jmphoenix1 jmphoenix1 25 décembre 2007 13:55

    Pour ouvir un peu les débats, une émission parler des tabous de la maternité et du mythe de l’instinct maternel, des points de vue féminin ici http://dragonbleu.jmphoenix.info/index.php?option=com_content&task=view&id=387&Itemid=36







Palmarès