• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

johannes

Enseignant anticonformiste refusant tous les faux semblants, les magouilles et détestant qu’on cherche trop souvent à faire prendre aux gens des vessies pour des lanternes.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 5 41
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • johannes 19 mai 2012 17:06

    Je suis d’accord sur un point : le totalitarisme écologique est mauvais. Il n’est pas question d’empêcher les gens de faire ce qu’ils veulent de leur vie.
    är contre, il ne serait peut-être pas inutile de leur expliquer que les ressources (énergie ET matières premières) s’épuisent et qu’on pourrait tenter de les faire durer le plus longtemps possible pour que les générations à venir en profitent le plus longtemps possible.
    Il pourrait aussi être utile de leur montrer que la consommation à outrance ne rend pas heureux, qu’on peut vivre très bien en consommant beaucoup moins.
    Cela pourrait aussi être intéressant d’expliquer à tous la notion de décroissance ou d’empreinte écologique.
    Après chacun fera ce qu’il veut. Mais j’ai quand même l’impression très nette que l’on vit dans un monde où l’on prône une consommation sans frein à grands renforts de publicités et d’incitations diverses.



  • johannes 21 avril 2012 09:42

    L’auteur à tous :

    Tout d’abord merci de vos nombreuses contributions. Je trouve toujours sain de discuter et suis ravi que tout le monde ne soit pas de mon avis.
    Je note que le système des élections continue à plaire à beaucoup. Question : les sceptiques du tirage au sort ont-ils été écouter les vidéos d’Etienne Chouard ? Sinon, faites-le, je trouve que c’est magistral.
    Plusieurs personnes citent Bertold Brecht en l’accommodant à leur sauce. Voici la citation originelle. Je traduis son poème qui s’intitule « Die Lösung » (La solution)

    Après la révolte du 17 juin (NDT : 1953)
    le secrétaire de l’association des écrivains a fait
    distribuer des tracts dans l’Allée Staline sur lesquelles on pouvait lire
    que le peuple avait déçu la confiance de ses dirigeants
    et ne pourrait la regagner qu’en redoublant d’efforts au travail.
    Ne serait-il pas en fait plus simple que le gouvernement
    dissolve le peuple et en choisisse un autre ?

    Vous voyez que cela a été dit dans un contexte bien particulier et n’a rien à voir avec le système électoral.
    Je me rends compte à la lecture de vos réactions que mon texte était imparfait. Il avait seulement pour but de faire réfléchir chacun à la notion de changement.
    Amicalement



  • johannes 10 mai 2011 21:31

    Le réchauffement climatique n’a sans doute rien à voir avec les activités humaines et l’augmentation du CO2 :
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/co2-et-rechauffement-climatique-56612



  • johannes 27 février 2011 11:15

    Je pense qu’il y a une autre explication.
    Les gens ne sont pas uniquement conservateurs parce qu’ils ont des biens à défendre.
    Les Français (et bien d’autres) sont conservateurs parce qu’ils ont peur du changement et donc de l’inconnu.
    Peu de gens sont prêts à remettre en cause leur mode de vie, leur manière de pensée, bref à changer de logiciel.
    Globalement, la Droite rassure (et encore plus l’Extrême-Droite !).



  • johannes 2 avril 2008 21:00

    Super, ce cri ! Encore !

     

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Citoyenneté Politique






Palmarès