• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

john must

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • john must 27 août 2007 09:22

    Bravo Philippe Vassé, c’est infiniment mieux dit que ce que j’ai tenté de faire hier avec l’exemple que devrait donner les politiques pour la réduction des dépenses publiques et infiniment plus convaincant.

    Je suis désarmé devant les argumentations stériles, pitoyables, haineuses que l’on rencontre sur tous les forum et débats, avancés par les arturh et consorts.

    Comment ne pas voir le recul de la france suite à l’accumulation des privilèges par quelques uns qui trustent tous les pouvoirs et qui n’agissent que pour leur caste.

    Pourquoi les français se laissent manipuler ainsi ? la com a remplacé l’information, la peopolisation des politiques, des médias aux ordres, une justice dont les fondamentaux et la sérénité nécessaire est remise en question, des lois qui se rajoutent aux lois sur des faits de société mis en avant pour faire réagir le bon peuple et lui faire encaisser les mauvais résultats sans débat et en douce.

    Jusqu’ou ira-t-on ? qui es-tu arturh ? peux-tu te présenter un peu


  • john must 26 août 2007 17:36

    Tout à fait d’accord avec vous Philippe et bravo pour la leçon de solidarité donnée par Taiwan.

    Aux USA que je connais un peu mieux, pays de la liberté ou la solidarité institutionnelle n’existe pratiquement pas, les riches se font un devoir (et beaucoup le font) d’aider les plus pauvres et ceci à tous les niveaux. Ceux qui ne le font pas sont montrés du doigt. Je me répète : aux USA, on peut devenir riche, trés riche, mais chacun doit faire ses preuves : il n’y a pas de rente de situation comme chez nous

    Chez nous, les promesses électorales démagogiques : baisse des impots faites par Chirac et Sarko sont des trompes l’oeil : en fait, baisse de l’impot sur le revenu des plus aisés et ISF qui sont en fait les vrais impots solidarité car progressifs et augmentation des taxes CSG et CRDS payés par tous, la preuve avec l’augmentation de 1 point observée de l’ensemble des impots et taxes en 2006.

    On n’échapera pas à la TVA sociale : il faudra bien que quelqu’un paye la baisse des revenus fiscaux de l’état.

    En fait cela contribue encore à paupériser plus de gens. Quelle démagogie ! et comment ne pas voir cette dégradation de la société observée depuis une dizaine d’années ! qui n’a pas dans son entourage une personne qui doit vivre avec le minimum vieillesse(650€) ou se débrouiller avec des petits boulots et gagner dans les 1000€ par mois. Ils voudraient bien travailler plus et gagner plus mais comment faire ?


  • john must 26 août 2007 17:05

    Je rajouterais que dans une entreprise, si on veut réduire les frais généraux, le management doit donner l’exemple. En France, il faudrait donc que nos chers élus politiques fassent de même ; c’est exactement l’inverse que l’on voit :

    - les députés et sénateurs se sont augmentés leurs indemnités de 70% en 2003 puis ont voté le passage de 6 à 60 mois d’indemnité en cas de non reélection (de quoi attendre tranquillement la prochaine)

    - fronde quant on parle de réduire leur indemnité pour des absences non justifiées

    - 900 fonctionnaires auprès du Président Chirac et une trentaine auprès de Bernadette. Quid du nouveau président et de Cecilia ? on sait qu’il ne se déplacait qu’avec 3 compagnie de CRS lorsqu’il était candidat et une quainzaine de gardes du corps. Et maintenant ?

    - pourquoi un sénateur ou un député ne paye que 6€ un repas préparé avec cuisinier à toque ? ils n’ont pas les moyens les pauvres

    - pourquoi le président de l’assemblée est accompagné par 1 ou 2 garde national lors de sa rentrée ? les honneurs !!!

    - pourquoi une garde nationale à cheval ? pourquoi cette armée nationale ? pourquoi un 2° porte avion ? et pourquoi pas l’europe ?

    - bravo à Hervé Morin qui supprime 500 postes de fonctionnaires de police chargé de surveiller les batiments administratifs, dont 37 affectés au chateau de Bitty, proprité privé de J. C......

    En fait je dirai que pour faire des économies en france, il faudrait commencer par diminuer drastiquement le nombre d’élus politiques : environ 100 sénateurs et députés pour commencer (comme aux USA qui ont 350 millions d’habitants) diviser par 4 ou 5 le nombre de communes(dans mon canton, 2700 habitants, il y a 8 communes dont 5 ont moins de 100 hab ; une seule commune suffirait supprimer les départements

    Supprimer les cumuls, mettre les politiques à la retraite comme tout le monde vers 65 ans

    Pour moi, c’est donc haro sur le politique : s’il y en avait moins et s’ils étaient de vrais hommes d’état, ils se consacreraient à l’essentiel au lieu de faire de la com, se servir de l’émotion, de réaction à l’évènement comme moteur des réformes au lieu de proposer du fond


  • john must 26 août 2007 16:17

    Merci pour ce débat riche et la qualité des réponses du rédacteur.

    Je suis toujours surpris par le dogmatisme de certaines positions et l’art de comparer ce qui n’est pas comparable. Comment peut-on comparer un niveau d’imposition, un niveau de salaire, le nombre de fonctionnaires entre pays libéraux comme les USA et la france qui dispose d’un système basé sur la solidarité. Je m’explique :

    - pays libéraux : état réduit aux fonctions régalienne c’est à dire minimale, chaque citoyen se paye (s’il peut) ses propres assurances : santé, retraite, services publics non subventionnés.... et donc impots faibles, salaires plus élevés mais dépenses assurances individuelles élevées

    - france : système basé sur la solidarité, bien-portants vers malades, actifs vers retraités, investissements SNCF subventionnés, KWh subventionné, mais aussi cantines de nos députés, sénateurs, appartements de fonction, etc... subventionnés L’etat est présent dans beaucoup d’entreprises publiques et même s’il se désengage de certaines : FT, La Poste, il est encore trés présent dans des fonctions non régaliennes. Pour le particulier, mais aussi l’employeur, charges élevées, donc salaire plus faible, mais assurance individuelles plus faible

    On ne peut donc comparer le nombre de fonctionnaires qu’en faisant une analyse fine, domaine par domaine. Idem pour le pouvoir d’achat des personnes.

    Le service est-il plus mal assuré par des fonctionnaires ?

    Arthur faisait une critique très forte sur les télécoms : je note pour ma part que si la France avait un énorme retard en 1974, l’administration des PTT de l’époque a rattrapé ce retard en une dizaine d’anné, est passé de 5 millions de clients en 74 à 30 millions en 85, a construit toutes les infrastructures sans coûter un sou à la collectivité et au contraire, a versé à l’état plus de 75 milliards d’euros entre 1985 et 2000 sous forme d’impots, de dividendes, de vente d’actions. Cette administration a su se transformer en entreprise de droit privé performante entre 1995 et 2002.

    Je ne suis pas sur que le service rendu soit meilleur au service de renseignement téléphoniques depuis qu’il a été mis en concurrence et est maintenant assuré par une quirielle d’entreprises privés.

    Je ne suis pas sur que les municipalités qui ont donné la gestion du service de l’eau au privé soient toujours gagnantes

    Nous savons que le système de santé américains coûte 17% du PIB contre 10% en france où tout le monde est soigné alors que 15% d’américains sont exclus du système

    Quel est le problème : l’état présente la réduction des fonctionnaires comme le moyen de réduire les déficits publics. est-on bien sur du résultat ?

    Pour moi, il faudra payer pour ces services qu’ils soient réalisés par le public ou le privé.

    Mais d’abord, quels services souhaitons-nous en France ? qu’attend-on de notre service postal ? de notre SNCF, de nos TER, de EDF, GDF, justice, santé, école, université, recherche, armée, sécurité, et j’en oublie sans doute.....

    Ensuite il faudra envisager les réformes pour améliorer les services rendus, yc et surtout par nos chers politiques : quel rôle pour notre parlement : doit-on continuer à payer des députés dont les 3/4 sont aux abonnés absents, des sénateurs pantouflards, 36000 communes auxquels il faut rajouter les communautés de communes, les sivom, les pays, les départements et les conseillers généraux, les régions... bref autant de d’élus politiques en france que dans toute l’europe réunie... ;on s’y perd et plus personne ne sait qui fait quoi

    Doit-on diminuer les recettes de l’état alors que notre déficit s’accroit chaque année, que l’état emprunte chaque année 50 milliards d’€ à 50 ans à taux indexé, taux qui sont en phase montante et qui accroitra donc la charge de la dette.

    Je rappelle que l’Allemagne a augmenté les impots des particuliers, diminué l’impot des entreprises(ce sont elles qui crées l’emploi) et se retrouve aujourd’hui en équilibre budgétaire (elle était aussi mal que nous il y a 2 ans)

    Je rapplle qu’au USA, l’impot sur les successions est le plus élevé : plus de 70% ceci afin de responsabiliser les personnes : on peut gagner de l’argent mais chacun doit se décarcasser pour ça alors qu’on vient de le supprimer en france : vive les rentiers et les fils à papa...

    J’arrète la, mais qu’est-ce que ça fait du bien A+


  • john must 7 août 2007 16:49

    Ok pour le salaire médian Fred mais ça ne change pas le pb pour ceux qui gagnent moins

    vous, vous dites clairement et militez sur ce forum pour l’abandon du principe de solidarité sur lequel repose tout le système social français. L’assurance privée est peut-être plus intéressante pour certain, à certaine période de leur vie quant ils travaillent, n’ont pas d’accident, sont jeunes mais est plus coûteuse pour la société dans son ensemble comme le démontrent les chiffres de mon 1° mail et certains articles d’agoravox.

    Le gouvernement actuel pense sans doute la même chose, essaye d’aller dans ce sens mais sans le dire, ou en se cachant derrière de faux arguments. C’est cette hypocrisie que démontre et dénonce l’auteur de l’article ainsi que d’autres qui s’expriment sur agoravox.

    C’est un choix de société qui ne peut être fait que si c’est la volonté du plus grand nombre et ce n’est certainement pas le mandat donné à sarkosy ; il faudrait sans doute faire un référendum pour cela.







Palmarès



Agoravox.tv