• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

johnwilliam

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • johnwilliam 10 novembre 2009 13:04

    PAsou se dit un libre penseur qui analyse les faits sans idéologies ni partie pris. Il en est de meme de Marco. ces derniers a ffirment que l’etre humain est soumis à la biologie comme n’importe quel autre animal et qu’il est existe donc dans l’espèce humaine différentes races humaines ayant des caractéristiques (degré d’intelligence, caractère, sensibilité), des qualités qui leurs sont propres à l’instar par ’exemple de ce qui se passe chez les races de chiens. il est couramment admis qu’il existe des races de chiens plus agressives que d’autres, ou plus « intelligentes » que d’autres ! alors pourquoi pas les humains !??
    En un sens, Pasou et Marco posent des bonnes questions et leurs arguments sont tout à fait honorables et recevables puisque que basés sur la logique ! car l’etre humain est un animal comme les autres ! mais voilà, il ya un sérieux HIC dans leurs thèse. En effet l’etre humain est un animal comme les autres mais son évolution a été tout à fait differente de celle des chiens ou meme des grands singes. en effet pour qu’il y ait apparition de races bien distinctes ayant des caractèristiques propres : il faut que les 2 populations soient isolés pendant un laps de temps suffisamment long d’une part er qu’elles subissent des mutations génétiques favorisées ensuite par la selection naturelle, qui puissent les différencier définitivement. L’on pourrait ainsi imaginer que les populations blanches d’Europe aient été isolées siffisament longtemps des autres races humaines, qu’elles auraient conu des mutations biologiques favorables pour la survie dans le mileiu naturel comme par exemple, une mutation donnant lieu à un plus gros cerveau pour en déduire que les populations blanches se seraient alors différencier suffisamment des autres races humaines au point de développer des propriétés et caractères propres : c’est le phénomène bien connu de spéciation ! C’est ce qui est arrivé pour les singes qui sont maintenant réparties en différentes espaces de singes bien distinctes possédant des caractères si propres qu’ils ne peuvent se reproduire entre eux (un chimpanzé ne peut se mélanger avec un gorille, idem pour un orang outan...etc..). il en est de meme pour les races de chiens, bien qu’ils puissent y avoir croisement entre les races de chiens, elles se sont tellement spécialisées qu"on peut attribués des qualités spécifiques aux differentes races de chiens : certaines sont plus aggréssives, d’autres sont plus intelligentes ...Tout cela est bien connu !
    Et pour les humains alors ! théoriquement rien dans la biologie n’empécherait que le meme phénomène se produise ou s’est déjà produit chez les humains. D’ailleurs un tel phénomène est déjà arrivé au point de donner naissance à differentes espèces d’hommes : prenez le cas de l’homme de néandertal. c’est une espèce humaine née dans les climats froids de l’europe et différente des hommes d’aujourd’hui. cette espèce possédait des caractèristiques propres et différentes de celles des hommes d’aujourd’hui. malheureusement cette espace s’est éteinte et n’a pas laissé de descendants. cependant cette espace a existé car elle était isolé ds autres groupes humains pendant un temps suffisemment long et avait subi des mutations spécifiques qui lui ont donné ces caractères propres.
    Mais en ce qui concerne les humains d’aujourd’hui, les blancs,les noirs, les jaunes etc... ; ces populations ne sont pas restés suffisamment isolés les unes des autres et surout n’ont pas mutés pour donner naissance à des races bien distinctes comme les races de chiens. en effet l’histoire de l’humanité, bien quétant elle aussi soumis à la biologie à été tres différente : d’une part l’espèce humaine actuelle HOMO SAPIENS SAPIENS est tres récente et donc n’a pas connu de mutations majeurs depuis son existence au seins de ses differentes populations, d’autre part l’histoire humaine est jallonée de migrations et invasions de tout genre qui empéchent qu’une population humaine soit isolée suffisamment longtemps du reste de l’humanité et donc ne se différencie. c’est ainsiq ue les populations blanches de grece ont un lien de parenté génétique assez forte avec les populations éthiopiennes due à des migrations anciennes, et en général les européens sont les populations extra africaines les plus proches génétiquement des africains. sans oublier bien d’autres migrations historiques qui favoriseront les croisements. La conséquence inatendue est que la DISTANCE GENETIQUE entre individus d’une meme population humaine (par exemple les blancs) est PLUS GRANDE que la DISTANCE GENETIQUE entre 2 populations humaines (par exemples les noirs et les blancs) ; ce qui détruit completement le concept de RACE chez les humains. concretement cela signifie qu’un individu classé comme blanc pourrait etre tres proche génétiquement d’un individu classé comme noir sans pour autant avoir subi le moindre métissage. NOTEZ que chez les Chiens où le concept de race est une réalité, ce phénomène est impossible car la distance génétique entre 2 populations de chiens sera toujours lus grande que la distance enttre 2 individus chiens d’une meme race : autreement dit au contraire des humains, un berger allement sera toujours plus proche génétiquement d’un autre berger allemend que d’un chiouaoua, ce qui n’est pas le cas pour les humains !
    Du coup on peut affirmer qu’il existe des races de chiens bien définis et différenciés chez les chiens mais pas chez les humains qui formeraient alors non seulement une seule et meme espace mais aussi sur le plan génétique une SEULE et MEME RACE !
    Certains, comme monsieur PASOU vous diront que ces conclusions sont faussées par l’ideologie progressiste et égalitariste car il s’agit de conclusions conte intuitives. mais il faut béanmoins savoir que les arguments de PASOU ne sont pas récents, ils sont meme tres anciens, aux etats-unis, on s’inquiétait de l’immigration massive d’italiens et d’est européens qui allaient tarir le potentiel génétique de la race anglo saxonne amériquaine, maintenat les italiens sont intégrés aux USA et je ne crois pas qu’ils aient abaissés le potentiel génétique américain.Idem pour le brésil, pays le + metissé au monde où un nombre importantde blancs ont une ascendance africaine. autrefois on pensait que cela allait poser un tort au developpement intellectuel du pays : aujourd’hui le bresil est la 1ière puissance d’amérique latine et les millions de blancs d’ascendance africaine ne se sentents pas intellectuellement handicapés par leurs origine africaine. IDEm pour la france qui s’énorgueillit des romans d’alexandre Dumas qui avait pourtant une ascendance d’esclave africain. les thèses de monsieur PASOU sont anciennes et ont toujours passionnées et c’est d’ailleurs pour justifier ces thèses que l’on s’est interressés à l’antropologie, aux sciences sociales : il fallait justifier scientifique la suprématie de la race blanche (europe). or c’est en voulant justifier ces thèses que l’on s’est rendu compte qu’elles étaient erronées pour les raisons cités plus haut.
    Mais les préjugés sont tenaces, et certains scientifiques récusent les faits. bien qu’ils n’aient aucune influence dans leurs domaines, ils servent de faire valoir aux théorie de PASOU. prenons le cas du QI, aujourd’hui il est tres médiatisé mais tous les specialistes vous diront qu’il n’est pas un indicateur du niveau d’intelligence mais plutot du niveau socio-culturel. d’ailleurs si l’on veut connaitre si un individu est surdoué ou non, les specialistes dignes de ce nom ne s’attachent jamais uniquement au QI mais à tout un ensemble de données. quand aux enfants noirs élévés par des blanc qui auraient quand meme un qi inférieure dont fait allusion PASOU, il oublie de préciser que bien q’ayant été élevé par des Blancs, ils sont identifiés comme Noirs dans leurs environnement socio-culturel et donc ne recoivent pasla mama considération affective d’estime de soi que les enfants blancs et sont soumis surtout aux usa à des fortes pressions culturelles que ne connaissent pas les blancs. Or le Qi est avant tout une question socio-culturel plus que d’intelligence. Si l’on veut que le qi soit pertinent pour mesurer l’intelligence il faut le croiser avec d’autres données. Dep lus monsieur PASOU oublie de signaler qu’au début du 20ième siècle, les test de qi réalisés aux usa montraient que les NOIRS avaient un qi inférieurs mais que ces test avaient été realisés au sud des usa chez des noirs peu éduqués ayant un niveau socio-culturel tres bas et que d’autres tests réalisés chez les noirs du nord (grandes villes des usa) montraient que leurs qi dépassaient cette fois celles des Blancs du sud ségrégationniste : ce qui fut un choc à l’époque car celal voulait dire que les descendntes des esclaves étaient plus intelligents que les descendant des maitres. bref les theses de PASOU sont anciennes et récurrentes mais elles ont toujours été REFUTEES. Et le plus paradoxale et qu’elles ont été réfutés alors que l’on voulait justement les justifiés.
    IDEM pour des femmes : certains disent q’elles sont + intelligentes du fait qu’elles soient plus présentes dans l’enseignement supérieur et pourtant tous les specialistes vous diront qu’ils n’on décelé aucune correlaton entre niveau d’intelligence et le sexe d’1 individu ! il s’agirait d’un phénomene culturelle : nos sociétés patriarcales protégent davantage les femmes, par ex, dans les banlieus, on interdira à une fille de sortir trainer le soir dans les rues du coup elles restent étudier à la maison, alors que pour les garcons, une plus grande permissivité est accepté : du coup cela se ressent dans les resulats scolaires. d’ailleures depuis quelques années cet écart se reduit du fait que les differences sexuelles en matière d’éducation se reduisent : l’une des conséquence est l’explosion de la delinquance féminine dans tous les pays industrialisés.
    PAR CONSEQUENT les theses RACIALISTES et DIFFERENCIALISTES de Pasou et Marco, bien que n’étant pas dénoué de tout fondement scientifique (en effet cette these est tout à fait valable pour les races de chiens) sont INAPPLICABLES pour les Humains car ces derniers ont subi une évolution biologique différentes de celles des chiens.







Palmarès