• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jon deuf

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jon deuf 12 mars 2009 11:38

    Décidément, quelle intolérance dans cet article et quelle mauvaise vision de l’humanisme à titre individuel !

    Il est bien clair que le réalisateur a fait une comparaison objective, elle, qui ne fait que constater que des poursuites sont engagées contre de simples particuliers qui viennent en aide à des populations réduites à vivre dans le plus grand dénuement et qui plus est, sont pourchassées.
    Je ne m’étendrai pas sur les raisons de leur présence à Calais.

    Cependant, comme d’habitude, il apparait que certains ayant-droits de la Shoah (peut-être l’auteur de cet article mesquin), ne semblent pas partager la misère des autres, comme si eux-seuls étaient "propriétaires" et prescripteurs de ce qui doit être considéré comme une persécution ultime et jamais atteinte par d’autres.

    Quel égoïsme ! Mais pourtant chaque jour le mot antisémite est utilisé à mauvais escient par ceux qui se disent parler pour toute (oui, oui !) la communauté isréalite, pour toute critique de la politique isrëlienne, ou de certains faits divers.

    Cela suffit, les méthodes odieuses utilisées par les nazis, bien que la finalité ne soit pas la même se répêtent envers de simples citoyens qui possédent encore un peu d’humanité et pour qui les droits de l’homme veulent encore dire quelque chose, eux qui sont tout le contraire d’exploiteurs comme le sont les passeurs.
    C’est une réalité, et la comparaison des méthodes est parfaitement justifiée.

    Pour finir avec un autre parallèle bien connu des politiques : "vous n’avez pas le monopole du coeur", je dirais vous n’avez pas le monopole de la persécution ! Hélas !



  • Jon deuf 22 février 2009 00:23

    Pour l’instant, les israëliens font de la politique intérieure à la suite des élections. L’Iran est bien entendu un sujet inquiétant pour la population, et le système électoral a permi une fois de plus l’arbitrage des extrêmes. Cependant Bibi est tout sauf un idiot, la crise économique frappe là-bas aussi, la survie du pays ne tient qu’à l’aide américaine d’environ 4 milliards de $, et un bombardement sur l’Iran nécessite un armement spécifique que sont les bombes anti-buncker que les américains n’ont pas fourni à Israël pour garder la main sur le sujet.

    De plus, Obama a besoin de bonnes relations avec les Chinois et les Russes, bien qu’avec ces derniers cela soit plus tendu (en terme d’armement sophistiqué, ils ont de l’avance et sont toujours aussi dissuasifs), car il a besoin d’une période de stabilité suffisante pour relancer l’économie. Donc l’Iran n’est pas la priorité américaine, et Israël ne pourra pas exercer de pression sur le sujet.

    Ensuite, cette alternative pourrait se révèler très dangereuse car personne ne sait quelles conséquences entraineraient un tel bombardement, je ne pense pas l’Iran capable de riposter par des missiles mais plutôt de rendre suicidaire pour toute la région (Y compris Israël) une telle action, ce qui reste en fonction de l’équilibre des forces en partie la meilleure et la plus probable stratégie, le sens du mot sacrifice pour un persan n’est pas un vain mot.

    Quand à l’espionnage sur ce type de programme en Iran, je pense la tâche difficile à réaliser tant pour les américains que les israëliens, le dernier épisode contre le hezbollah est suffisamment démonstratif.

    Depuis quelques années, les israëliens ont par leur efficacité conduit les Iraniens à observer aussi stratégie et prudence avec beaucoup plus de discipline.

    Reste également concernant le pétrole iranien et de la mer caspienne, l’axe Russie, Inde et Chine qui ne sont pas près de céder aux américains une main-mise hautement stratégique.



  • Jon deuf 21 février 2009 23:12

    Ouais bon ! La France est-elle un pays de cons ??? Ce serait plus judicieux pour introduire les sujets, euh, pardon le sujet !

    De l’ami Frêche, le ton n’est pas étonnant car il n’est pas réputé pour manier la langue de bois (de Blois comme dirait jack Lang) et pas moins celle de Molière.

    Cependant, force est de constater que la masse des électeurs n’est pas si intellectuelle que ça, nous pouvons faire par conséquent le constat suivant :

    Les élus s’adaptent à la populace (le plus fort pourcentage des votants), en mettant en relief tous les points qui vont créer l’empathie, pour beaucoup un seul point commun suffit !

    Je m’étonne que cela étonne encore certains individus dotés d’une instruction suffisante de feindre d’ignorer que la démocratie n’est (selon Churchill) que le moins pire des systèmes de gouvernance.

    En conclusion, il est aussi simple de charmer des érudits que des incultes, seul le verbe est différent, l’important est bien de leur dire ce qu’ils veulent entendre. Nous avons donc les élus que nous méritons et c’est bien en fonction des idées que se fait le peuple !



  • Jon deuf 17 février 2009 13:11

    Mr Allègre n’est plus crédible depuis longtemps, je comprends que vous soyez en extase, mais ce n’est pas mon cas !


    Claude Allègre et les erreurs scientifiques

    Faut-il rappeler l’affaire du volcan “ la Soufrière " (1976) ? Alors que son subordonné Haroun Tazieff estimait après observation qu’aucun danger d’éruption n’était à craindre, Môssieur Allègre le superdiplômé assurait qu’un grave danger menaçait la population. Les autorités donnèrent raison à ce dernier et à ses diplômes, mais les faits lui donnèrent tort. Et 70 000 personnes furent évacuées… pour rien !


    lui qui fait partie de l’Institut de Physique du Globe (mécéné par …TOTAL).


    D’ailleurs les autres détracteurs de la thèse de l’effet de serre comme responsable du réchauffement du climat sont également chercheurs à l’IPGP.

    Extraits de :

    http://www.bakchich.info/article3037.html?debut_forums=10
    http://membres.lycos.fr/dragons/zat/zat4.htm




  • Jon deuf 16 février 2009 13:24

    La course à la croissance et au rendement est bien plus nocive, car elle n’a aucune limite et le système politique a pondu des lois pour encourager ce phénomène à outrance.
    Lorsque l’on analyse où vont les fruits de cette croissance (qui vient d’ailleurs d’atteindre ses limites virtuelles), il apparait que ses fruits sont inégalement répartis. Personne ne peut nier que l’exploitation de la consommation irraisonnée du modèle occidental se paie (à crédit) et sur le dos des pays sous-développés.
    Sans entrer dans une polémique inutile, je pense que la décroissance de la consommation est nécessaire, pour tous ceux qui n’en ont plus les moyens.
    Quant à Monsieur Allègre, ce n’est vraiment pas une référence sur le sujet du réchauffement, il est bien seul contre tous à penser ainsi !







Palmarès