• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jonas

Jonas

Éditorialiste engagé. 
- Auteur du blog : http://leblogdejonas.kazeo.com
- Participe au site politique : http://pourquivoter.asso.st
Pour me contacter leblogdejonas@gmail.com
Twitter : https://twitter.com/MaitreJonas

Tableau de bord

  • Premier article le 22/01/2011
  • Modérateur depuis le 04/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 37 21 1030
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6 5 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Jonas Jonas 12 avril 23:47

    @Pierre
    Il ne faut pas dire n’importe quoi pour tenter de confirmer votre idée.

    Le nombre de millionnaires en France n’a fait qu’augmenter, quand la pauvreté, elle, est également en hausse : http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/l-incroyable-envolee-du-nombre-des-millionnaires-francais-en-2015-1008095.html

    Vous faites référence à l’indice de Gini ? Très bien, Selon le Bureau International du Travail, la France est de tous les pays développés, celui dont l’indice de Gini a le plus augmenté (3.5), confirmant que les inégalités ne font que s’accroitre.

    Synthèse de tout cela : http://www.inegalites.fr/spip.php?article632


  • Jonas Jonas 11 avril 17:01

    @malitourne

    D’abord gaulliste ou de gauche ? Pour moi, cela ne peut-être que lié. je vais faire très court, quitte à vulgariser.
    Je suis un républicain de gauche car je pense que le progrès de notre société ne passe pas par le néolibéralisme ou le social-libéralisme, c’est à dire la réduction de l’Etat et l’auto-régulation progressive du marché. En soi, être gaulliste aujourd’hui, c’est défendre — au risque de vous choquer - un certain altermondialisme, c’est à dire la recherche d’une troisième voie. Un voie qui puisse permettre de réduire les inégalités (et pas simplement le chômage), et de considérer que chaque individu puisse être un citoyen épanoui, acteur de sa vie, quel que soit son milieu social.


  • Jonas Jonas 11 avril 16:28

    @Sparker

    Merci à vous. Oui je le constate régulièrement en lisant les articles sur le site. Il y a souvent un « parasitage ». C’est dommage. Car souvent c’est le fond des article qui n’est même plus critiqué.


  • Jonas Jonas 11 avril 16:10

    @kalachnikov
    @marignan

    Bonjour,

    Excusez-moi mais vous vous trompez tous les deux d’analyses. D’abord, je ne suis téléguidé par personne. D’ailleurs, je ne suis pas encarté à France Insoumise. 
    Ensuite : oui, la France n’est ni de gauche, ni de droite. En revanche, cela n’a aucun rapport avec le fait de se dire « gaulliste de gauche. » « Gaulliste de gauche » est une notion qui situe mon positionnement.
    Ensuite, dire qu’il y a un grand écart entre gaullisme des années 60 et mélenchonisme, c’est tomber dans l’anachronisme. Les sociétés sont différentes. Se dire gaulliste, c’est d’abord, à mon sens :
    - avoir un profond respect pour la nation
    - défendre la troisième voie économique (en cela, d’ailleurs, F. Fillon peut-être considéré comme anti-gaulliste)
    - Lutter contre les inégalités avec l’appui de l’Etat, et la régulation des marchés.
    - avoir une certaine moralité et exemplarité
    - Respecter et défendre, en priorité la souveraineté nationale et, de là, la République.

    De tous ces principes, je soutiens J-L. Mélenchon, qui est le candidat respectant le plus de ces points.


  • Jonas Jonas 11 avril 15:28

    @eric
    Je vais essayer de répondre brièvement car vous ne m’avez pas bien lu. D’abord, j’ai dit que possiblement ce qu’a fait F. Fillon était légal (contrairement à ce que vous dites). Pour autant et c’est cela qui est grave : est-ce exemplaire et moral d’embaucher toute sa famille, parfois en stage, parfois à ne faire qu’une note, pour des sommes colossales, financées par l’argent du contribuable ? A cette question, vous allez me répondre que tout le monde ferait cela... Et bien moi je vous dis non. On a le droit d’être supporter d’un candidat. Quant à essayer de l’excuser de tout... D’autant plus, que vous prenez l’exemple fascinant des médias qui seraient tous gauchistes à vouloir la peau de F. Fillon. Il est certain que lorsque ceux-ci attaquèrent Cahuzac ou Thévenoud (tous deux proches de F. Hollande), là, les médias ne sont plus la cibles mais vos alliés. Un cas similaire à l’affaire Fillon a été rapporté par le « Petit journal » (que les supporters extrêmistes de F. Fillon taxent généralement d’affreux gauchistes) sur un ministre de F. Hollande, B. Le Roux (employant ses filles). 
    Pour conclure : il est vrai que Bouygues (détenant TF1), A. Weill, P. Drahi, V. Bolloré (grand ami de . Sarkozy) ou A. Lagardère (lui aussi très proche de N. Sarkozy), tous patrons de médias, sont bien connus pour être des gauchistes...
    Enfin, ne comparons pas ce qui n’est pas comparable : simplement sur une base démographique, la France des années 60 n’est pas celle d’aujourd’hui...