• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jorens

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jorens 10 mars 2009 20:56

    WAFA SULTAN // FAITES LES COMPTES DES MUSULMANS TUES PAR DES MUSULMANS HEUREUSEMENT QU’ILS SONT NOMBREUX ET QU’ILS ONT UNE FORTE NATALITE SINON ILS AURAIENT DISPARU // L’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner

     
     
    Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal.
    Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes
    et nos hommes ne craignent pas la mort.”
     
     
    Les musulmans doivent commencer par changer pour prétendre changer la vie.
     
    Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée par leurs livres.
     
    C’est seulement quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis.
     
    Car celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi saura mieux aimer la vie.
    Réactions de Wafa Sultan (sociologue américaine d’origine syrienne) au tollé d’indignations et de condamnations devant les “horreurs de l’opération militaire à Gaza” qui ont été publiées en arabe sur le site aafaq.org.
    En voici quelques extraits traduits par Chawki Freïha
     
    sur le site mediarabe.info.
    Dr Zvi Tenney
     
    “…Puisqu’il m’importe peu de satisfaire les uns, de défendre les autres ou d’éviter la colère des troisièmes,
     je peux dire que le Hamas n’est qu’une sécrétion islamique terroriste dont le comportement irresponsable à l’égard de sa population
     l’empêche d’atteindre le statut gouvernemental. Mais ceci est conforme à l’habitude, puisque,
     à travers l’histoire de l’islam, jamais une bande de criminels islamistes n’a respecté ses administrés. (…)

    (…) Depuis le début de l’opération israélienne contre Gaza, je suis bombardée de courriers électroniques venant de lecteurs musulmans qui me demandent mon avis sur ce qui se déroule à Gaza.
    Je ne suis pas concernée par ce qui s’y passe, mais je suis intéressée par les motivations de ceux qui m’écrivent.
     
    Je suis convaincue que ce qui les motive n’est pas la condamnation de l’horreur, ni la condamnation de la mort qui sévit à Gaza.
     
    Car, si la motivation était réellement la condamnation de la mort, ces mêmes lecteurs se seraient manifestés à d’autres occasions où la vie était menacée.
    Ceux qui condamnent le massacre de Gaza au nom de la défense de la vie comme valeur auraient dû m’interroger à chaque fois que cette vie était menacée.
     
    Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve.
    Des femmes Algériennes violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient son Prophète avant de les violer. Mais personne ne m’a demandé mon avis.
     

    Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans ont été massacrés par les autorités (Hama en 1983) sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces massacres étatiques.

    Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis.
    En Egypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans, sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime.
     
    Saddam Hussein a enterré vivant plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gazé beaucoup plus, sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénoncer ces crimes.

    Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou les musulmans ne s’en émeuvent.
    Il y a quelques mois, le Hamas a aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusés d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.
    Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman.
     
    Sinon, il dénoncerait toute atteinte à la vie, quel qu’en soit l’auteur.
     
    Les Palestiniens et leurs soutiens dénoncent les massacres de Gaza,
    non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer l’identité des tueurs.
     
    Si le tueur était musulman, appartenant au Hamas ou au Fatah, aucune manifestation n’aurait eu lieu.

    (…) CNN a diffusé un documentaire sur Gaza montrant une femme palestinienne qui se lamente et crie :
     
    mais qu’ont fait nos enfants pour être tués comme ça ?
     Mais qui sait, peut-être s’agit-il de la même Palestinienne qui se réjouissait il y a deux ans quand l’un de ses fils s’était fait exploser
    dans un restaurant de Tel Aviv et qui disait alors souhaiter que ses autres enfants suivent le même exemple et deviennent martyrs.

    ….Quand l’idéologie et l’endoctrinement atteignent une telle bassesse,
    il devient normal que cette Palestinienne perde toute notion de la valeur de la vie.
     
    Sinon, elle pleurerait ses enfants de la même façon, qu’ils soient morts en commettant
    un attentat-suicide à Tel Aviv ou sous les bombes israéliennes.
     
    Car, la mort est la même, quelles qu’en soient les circonstances,
    et il faut la combattre quand la vie mérite d’être vécue et pleurée.

    Comment puis-je me sentir solidaire d’une femme qui lance des youyous de jouissance
    quand l’un de ses enfants se fait exploser contre les juifs et pleure quand les juifs tuent ses autres enfants ?

    L’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner le paradis.
     
    Dans ce cas, pourquoi pleurer les Gazaouis alors qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt
    pour les Irakiens, les Algériens, les Egyptiens ou les Syriens pourtant musulmans ?
    (…)
    Après ce qui précède, je suis certaine que ceux qui m’écrivent et me demandent mon avis sur ce qui se passe à Gaza cherchent
    à me faire prononcer des mots qu’ils pourraient utiliser pour me compromettre et me condamner,
    ou alors à me faire dire ce qu’ils ne peuvent exprimer eux-mêmes.(…)

    ….Quand j’étais étudiante à l’université d’Alep, l’ancien ministre syrien de la Défense Mustapha Tlass était venu nous rencontrer.
    Dans un élan d’hypocrisie, Tlass nous avait dit :
     
     “Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal.
    Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes et nos hommes ne craignent pas la mort.”
     
    Là réside la différence entre les deux conceptions et les deux camps,
    et le témoignage de Tlass semble avoir inspiré les dirigeants du Hamas aujourd’hui.
    L’extermination de tous les enfants de Gaza importe peu aux dirigeants islamistes du Hamas,
    la vie n’ayant aucune valeur pour eux.
    Ils se réjouissent simplement de la mort de quelques soldats israéliens.

    Si le Prophète Mohammed avait su que le juif volerait un jour à bord des F-16, il n’aurait pas commandé à ses disciples de tuer les juifs jusqu’au jour dernier.
     
    Par pitié pour les générations futures,
    pour sauver leur descendance
    et lui préparer une vie meilleure,
     loin de l’idéologisation de la mort,
    ses disciples doivent tourner le dos à cette idéologie de mort.

    Les musulmans doivent commencer par changer pour prétendre changer la vie.
     
    Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée par leurs livres.
     
    C’est seulement quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis.
     
    Car celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi saura mieux aimer la vie.

     
       


  • Jorens 9 mars 2009 23:55

    A défaut de nous entendre sur les opinions, nous pourrions commencer par nous entendre sur les faits. or il n’y a pas eu de couverture factuelle par les média, d’où le sentiment de malaise que l’on ressent dans vos commentaires. On dirait que vous cherchez un bouc émissaire à la crise, comme avant 1939

    Oui c’est vrai que la Jordanie s’est constituée en 1930 dans l’ancienne Transjordanie qui constituait une partie de la Palestine , terre déjà peuplée de juifs, sous mandat britanique,apres que Lord Balfour ait convenu en 1917 que la Palestine revenait aux juifs comme leur foyer national.
    La Jordanie, à la suite de cela a laissé à ses portes quelque 700 000 réfugiés arabes, refusés aussi par les autres pays arabes.

    Ce n’est qu’au moment du partage de la Palestine en 1947 accepté par les arabes à la condition de garder pour eux le nom de Palestine, les juifs leur en ont fait la concession pour entériner le partage, en choisissant un nouveau nom d’Israel Et le lendemain, en faisant fi de leur accord de partage, les arabes ont attaqué Israel, et ont perdu la guerre qu’ils ont eux mêmes initiée.

    oui c’est vrai que cet article de M ; Brunet, ressemble fort, apres la pluie de roquettes, à une pluie d’injures, une provocation à la guerre médiatique, par son flot de paradoxes, de celui qui se défend d’être tout en étant... et de citer des personnalités juives pour s’en couvrir.

    Monsieur, la parole est libre chez les juifs, et pourtant personne n’a démenti le gouvernement israelien qui n’avait pas d’autre choix que de se défendre des pluies de roquettes, avec LEGITIMITE.

    Sachez qu’il existe des partis arabes en Israel et des députés et des femmes voilées à l’université israélienne. Qu’en est-il des juifs dans les pays arabes ?
    De quelle proportion parlez vous quand vous regardez la taille d’israel parmi les pays arabes dans un atlas ?

    Pourquoi les sites n’ont-ils pas montré comment l’organisation terroriste du hamas maltraite les palestiniens, en les amputant du genou, en fusillant lachement et sans proces les prisonniers, en décapitant les opposants. Il existe des vidéos


    Si la VERITE vous fait peur, et bien, continuez de verbiller, et d’ignorer, mais, écoutez ceux qui savent et qui ont le courage de le faire savoir, parce que c’est de leur devoir de prévenir aussi les arabes français de l’enjeu.

    Tant mieux si vous n’avez pas été visé vous même par l’antisémitisme, sachez que l’incitation à la haine que vous développez ,hypocritement, illégitimement, sans y toucher, est cruelle et INJUSTE pour vos compatriotes Juifs, sionistes ou pas, c’est leur engagement d’homme libre.

    De la même façon que c’est de notre devoir de ne pas baisser les yeux devant ce qui attend le monde LIBRE, occidental ou musulman, le CRIF, a lancé un avertissement sur les faits avérés, et non des opinions. Souvenez-vous en, car plus tard vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas et que personne n’a bougé...



  • Jorens 9 mars 2009 23:52

    A défaut de nous entendre sur les opinions, nous pourrions commencer par nous entendre sur les faits. or il n’y a pas eu de couverture factuelle par les média, d’où le sentiment de malaise que l’on ressent dans vos commentaires. On dirait que vous cherchez un bouc émissaire à la crise, comme avant 1939

    Oui c’est vrai que la Jordanie s’est constituée en 1930 dans l’ancienne Transjordanie qui constituait une partie de la Palestine , terre déjà peuplée de juifs, sous mandat britanique,apres que Lord Balfour ait convenu en 1917 que la Palestine revenait aux juifs comme leur foyer national.
    La Jordanie, à la suite de cela a laissé à ses portes quelque 700 000 réfugiés arabes, refusés aussi par les autres pays arabes.

    Ce n’est qu’au moment du partage de la Palestine en 1947 accepté par les arabes à la condition de garder pour eux le nom de Palestine, les juifs leur en ont fait la concession pour entériner le partage, en choisissant un nouveau nom d’Israel Et le lendemain, en faisant fi de leur accord de partage, les arabes ont attaqué Israel, et ont perdu la guerre qu’ils ont eux mêmes initiée.

    oui c’est vrai que cet article de M ; Brunet, ressemble fort, apres la pluie de roquettes, à une pluie d’injures, une provocation à la guerre médiatique, par son flot de paradoxes, de celui qui se défend d’être tout en étant... et de citer des personnalités juives pour s’en couvrir.

    Monsieur, la parole est libre chez les juifs, et pourtant personne n’a démenti le gouvernement israelien qui n’avait pas d’autre choix que de se défendre des pluies de roquettes, avec LEGITIMITE.

    Sachez qu’il existe des partis arabes en Israel et des députés et des femmes voilées à l’université israélienne. Qu’en est-il des juifs dans les pays arabes ?
    De quelle proportion parlez vous quand vous regardez la taille d’israel parmi les pays arabes dans un atlas ?

    Pourquoi les sites n’ont-ils pas montré comment l’organisation terroriste du hamas maltraite les palestiniens, en les amputant du genou, en fusillant lachement et sans proces les prisonniers, en décapitant les opposants. Il existe des vidéos


    Si la VERITE vous fait peur, et bien, continuez de verbiller, et d’ignorer, mais, écoutez ceux qui savent et qui ont le courage de le faire savoir, parce que c’est de leur devoir de prévenir aussi les arabes français de l’enjeu.

    Tant mieux si vous n’avez pas été visé vous même par l’antisémitisme, sachez que l’incitation à la haine que vous développez ,hypocritement, illégitimement, sans y toucher, est cruelle et INJUSTE pour vos compatriotes Juifs, sionistes ou pas, c’est leur engagement d’homme libre.

    De la même façon que c’est de notre devoir de ne pas baisser les yeux devant ce qui attend le monde LIBRE, occidental ou musulman, le CRIF, a lancé un avertissement sur les faits avérés, et non des opinions. Souvenez-vous en, car plus tard vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas et que personne n’a bougé...




  • Jorens 9 mars 2009 23:50

    A défaut de nous entendre sur les opinions, nous pourrions commencer par nous entendre sur les faits. or il n’y a pas eu de couverture factuelle par les média, d’où le sentiment de malaise que l’on ressent dans vos commentaires. On dirait que vous cherchez un bouc émissaire à la crise, comme avant 1939

    Oui c’est vrai que la Jordanie s’est constituée en 1930 dans l’ancienne Transjordanie qui constituait une partie de la Palestine , terre déjà peuplée de juifs, sous mandat britannique, après que Lord Balfour ait convenu en 1917 que la Palestine revenait aux juifs comme leur foyer national.
    La Jordanie, à la suite de cela a laissé à ses portes quelque 700 000 réfugiés arabes, refusés aussi par les autres pays arabes.

    Ce n’est qu’au moment du partage de la Palestine en 1947 accepté par les arabes à la condition de garder pour eux le nom de Palestine, que les juifs leur en ont fait la concession pour entériner le partage, en choisissant un nouveau nom d’Israel.
    Et le lendemain, en faisant fi de leur accord de partage, les arabes ont attaqué Israel, et ont perdu la guerre qu’ils ont eux mêmes initiée.

    Oui c’est vrai que cet article de M. Brunet, ressemble fort, après la pluie de roquettes, à une pluie d’injures, une provocation à la guerre médiatique, par son flot de paradoxes, de celui qui se défend d’être tout en étant... et de citer des personnalités juives pour s’en couvrir.

    Monsieur, la parole est libre chez les juifs, et pourtant personne, d’entre eux ,n’a démenti le gouvernement israelien qui n’avait pas d’autre choix que de se défendre des pluies de roquettes, avec LEGITIMITE.

    Sachez qu’il existe des partis arabes en Israel et des députés et des femmes voilées à l’université israélienne. Qu’en est-il des juifs dans les pays arabes ?
    De quelle proportion parlez vous quand vous regardez la taille d’israel parmi les pays arabes dans un atlas ?

    Pourquoi les sites n’ont-ils pas montré comment l’organisation terroriste du hamas maltraite les palestiniens, en les amputant du genou, en fusillant lachement et sans proces les prisonniers, en décapitant les opposants. Il existe des vidéos authentiques.

    Si la VERITE vous fait peur, et bien, continuez de verbiller, et d’ignorer, mais, écoutez ceux qui savent et qui ont le courage de le faire savoir, parce que c’est de leur devoir de prévenir aussi les arabes français de l’enjeu.

    Tant mieux si vous n’avez pas été visé vous même par l’antisémitisme, sachez que l’incitation à la haine que vous développez ,hypocritement, illégitimement, sans y toucher, est cruelle et INJUSTE pour vos compatriotes Juifs, sionistes ou pas, c’est leur engagement d’homme libre.

    De la même façon que c’est de notre devoir de ne pas baisser les yeux devant ce qui attend le monde LIBRE, occidental ou musulman, le CRIF, a lancé un avertissement sur les faits avérés, et non des opinions. Souvenez-vous en, car plus tard vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas et que personne n’a bougé...








Palmarès