• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jorgos

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Jorgos 24 mars 2009 11:16

    Pour ma part, je suis français, je ne l’ai pas fait exprès.

    Mes parents sont morts et je ne peux plus leur faire procès de ne m’avoir pas fait naître chinois ou anglais...d’ailleurs, qui sait quelle sera la future puissance qui voudra imposer sa langue au Monde ?

    On m’a obligé à apprendre l’anglais (ou l’anglais ou l’anglais) en classe de sixième. Au bac, je suis ressorti avec un beau 2/20 dans cette discipline ! ...et je ne dis pas que c’est à cause des profs. J’avais cru devoir choisir en plus l’allemand en classe de "seconde", mais le prof n’aimait pas les garçons et divisait nos notes par deux ou plus ...et faisait écrire les filles mini-jupées en haŭt du tableau.

    Puis je suis parti un peu, j’ai rencontré des gens, j’ai appris des bribes (ou plus) de langues. Pour moi, le français fonctionne très bien, les traducteurs internationaux disent que c’est une langue de précision et de définition (par rapport à l’anglais, langue d’évocation ...rien de moins ! Et bonjour les chutes d’avions !).

    Je parle anglais tous les jours dans mon village occitan où les Occitans ne savent même plus qu’ils avaient une langue et que leur accent "du Sud" (vu de Paris) n’est pas un accent du sud (il y a ...plus sud en matière de Francophonie !) mais l’accent occitan dans une langue autre (le français) car ils n’y apportent pas seulement leur accent mais aussi des significations erronées de mots proches (ex : j’ai coupé mon assiette, COPAT est juste en OC) et même des tournures grammaticales (ex : ce cassoulet, je me le suis mangé, formule juste en OC), ils’agit bien de langues différentes et non d’influence solaire du Midi ...les Basques n’ont pas le même accent !

    ...je parle anglais, clavardai-je, mais c’est avec très peu de mots, c’est pour moi comme un code. Et pour beaucoup de gens d’ailleurs. L’Humanité n’a pas besoin d’une langue de culture spécifique en guise de langue commune (tellement nécessaire). Et ceux qui parlent d’anglais ne précisent jamais duquel il s’agit : anglais d’Oxford, celui de la Reine, celui de Jerzey, un de ceux de différents points des îles britanniques, un de ceux utilisés quotidiennement en Inde, de ceux des aéroports, un des 13 dialectes régionaux repérés par l’aviation dont il fut censé être LA langue unique, le globiche, l’anglais basique, l’anglais de brockente, etc. la liste est longue et le choix finalement impossible, sauf à faire de l’élitisme : les nobles le reçoivent au sein, les collabourgeois tentent de singer et le Peuple n’a pas droit à la parole ...voir l’Union eŭropéenne.

    Il va être temps de choisir son camp : soit on est collabo ...et on sait où ça mène (!) ou bien on résiste, et là, c’est peut-être Londres qui peut aider : voir Springboardtolanguages, lire le linguiste Philippson, John Wells et tant d’autres Anglais ou anglophones de naissance qui sont bien placés pour connaître le danger pour leurs cultures à ce que l’anglais soit trop utilisé n’importe comment et par n’importe qui.

    Tout cela me fait penser à notre Président qui choisi les Etats-Unis d’Amérique-du-Nord contre le Monde, l’O.T.A.N. contre O.N.U. !

    Je ne suis qu’un Homme, rien qu’un Homme, pour moi, c’est : la Terre, l’O.N.U., la Paix, la Vie, toutes les langues dont les gens ont besoin ...et l’espéranto m’aide à défendre tout ça.

    Merci de m’avoir permis de le faire savoir.

    Js.



  • Jorgos 8 mars 2009 00:21

    L’enfoiré : << Krokodilo, ...sur l’esperanto... démocratique et pratique, ...faudra trouver autre chose. ...avoir inventé plus de lettres que dans notre alphabet, c’est une connerie. >>

    — > En français il y a : a, à, â, ae, b, c, ç, d ...x, y, z. Ca fait beaucoup plus de 28 ! Et au niveau des sons : encore plus !!!
    C’est en USânien qu’il n’y a que 26 lettres, mais ce n’est une langue précise, l’anglais est une langue d’évocation. Donc peu importe ce qu’ils disent ou s’ils peuvent le dire, puisque tout le monde leur répond "Bien, Maîtres ! Illesse, soeur ! etc."

    <<Quand on simplifie, on va jusqu’au bout. ...Zamenhof n’a pas été jusqu’au bout de ses intentions ; Dommage. >>

    — > Qui fera mieux ? Certainement pas des armées de linguistes ! Aucun groupe de linguistes ne peut être d’accord avec un autre sur la définition de ce qu’est ou non une langue. Zamenhof a sûrement fait tout ce qu’il a pu, malgré tous les bâtons dans les roues, les attaques, les lâchetés, les oppositions, les perfidies, etc. Doit-on reprocher au écolos le fait que la Terre soit encore sale, malgré leur combat cinquantenaire ? ...les espérantistes, ils attendent sûrement qu’on leur pique leur langue pour en faire quelque chose de meilleur ! N’est-il pas dit qu’il ne faut pas laisser les affaires militaires au mains des militaires ? Les espérantistes ont leur Académie, c’est le moment de faire de "l’entrisme" !

    << Sinon, c’est pas mal l’esperanto. ...
    >>

    — > Il suffit de comparer : nombre d’heures d’apprentissage/capacité d’expression, en individuel ou avec une masse de cent ou mille personnes, d’un même peuple ou de plusieurs, monolingues a départ ou trilingues... Js.



  • Jorgos 18 novembre 2008 12:20

    par Annie 17 nov
    &#9;&#9;&#9;&#9;

    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;
    &#9;&#9;&#9;&#9;
    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;<< Le français a perdu la bataille linguistique. Regardez autour de vous... parfois traduits en français. Mais cela devient de plus en plus l’exception.
    ...tout le reste est en anglais. A croire que les poulets français sont immunisés.>>
    &#9;&#9;&#9;&#9;

    Bien sûr, si le français est "en bataille", comme c’est la "Loi de la Jongle", le français a "gagné" face à l’occitan et "perdra" face au globiche, à moins que le "basic english" ne soit choisi ...jusqu’à ce que le han soit "gagnant".

    Et c’est bien fait (!) pour les Français qui ont choisi d’ajouter l’anglais en 1918 sur les traités internationaux pour lesquels le français suffisait amplement, puis ils ont mis leur veto à la proposition de plusieurs pays pour utiliser l’espéranto à la S.D.N. et enfin réduit l’enseignement de l’italien au Sud-Est, de l’espagnol au Sud-Ouest et de l’allemand au Nord-Est en 1957, ...la télé, le rock, le blues, le gospel font le reste et tous gobent ébahis. Tant pis.

    Moi, je ne suis pas en compétition. Mon français me va bien, et mon espéranto aussi.

    Que les anglo-béats se débrouillent. Et pour les poulets, il faut remarquer que les "irradiés" d’Epinal sont victimes de l’anglais "à tout crin" ! Si l’on ne veut plus de problème de ce genre, il faut réserver tous les emplois aux anglophones de naissance... "Français, apprenez la langue des Maîtres, ils vous donneront des ordres, vous les regarderez diriger et, du pavé, vous pourrez recevoir des miettes en leur cirant plus vite les pompes, comme les blaques étazuniens au XX-e siècle !".

    Au niveau de l’Europe, rien n’est décidé ! On peut même écrire en espéranto à la Cour Européenne des Comptes ! Je l’ai fait, et ça marche, ils ont aussi les traducteurs nécessaires.

    Js.


  • Jorgos 18 novembre 2008 12:00

    par Zalka  18 nov
    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;

    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;
    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;
    &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;&#9;<< Docdory : ...pas à prétendre qu’il faut parler tout le temps anglais... stupide, de poster en anglais.
    En revanche, il est de toute première importance d’enseigner l’anglais sur une large échelle pour mieux préparer les gens lorsqu’ils seront confrontés à des non français.>>

    Pfff ! 
    "Préparer les gens..." ? Les gens, veux-tu dire "le troupeau ?
    Tu veux les conditionner ? Ils le sont déjà beaucoup trop !

    Depuis 1945, on leur bourre le crâne avec les Masset-Fils-de-Fergu, Miquet, Qu’O.K. qu’Olà, Djonne Baise, Guillaume Gueytes, etc.

    Les Français n’ont pas souvent l’occasion de découvrir des groupes de musique slovaques ou italiens, même s’ils sont aussi bons au départ que des anglo-saxons à qui on déroule des tapis rouges en couches multiples. Et comment les Amères-loques ont tué le cinéma turc ...pour quelques tonnes de noix (!) ? Et j’en passe.

    Il ne faut pas délirer, les gens s’en tapent des "non-français" ! Sauf si c’est pour vendre une bicoque un peu plus cher...
    Mais la plupart des Français qui connaissent un peu l’étranger, c’est parce que Grand-Père ou Grand-Mère est arrivé(e) avec un baluchon. Et ils ont pu avoir des enfants bilingues (français avec italien, polonais, arabe, berbère, espagnol, etc.). Pas besoin d’attendre une invasion de nouveaux maîtres, il suffit de respecter les "petits". L’Europe est belle dans sa diversité, pas avec des clones, des copies pas finies de brittons nobélisés sur l’origine linguistique dont ils ne sont en rien coupables ou responsables, pas plus méritants.

    De même pour ceux qui connaissent un peu l’étranger (et qui n’ont pas besoin de l’anglaid) et étaient déjà bilingues (français + occitan, breton, alsacien, etc.).

    Il ne faut pas croire que "non-français" = "anglophone" !

    La France a fait beaucoup de mal à la dignité de ses Peuples en interdisant les langues des grands-mères, ce n’est pas le moment de permettre à l’anglais de faire sur la Terre ce qu’a fait le français ici ...et dans quelques colonies.

    Me confronter à des "non-français", je veux bien ; mais comme il m’intéresse de savoir si le "Français" est du Québec (parce qu’à celui-là : pas question de parler une langue différente !), Ch’ti ou Savoyard, il m’intéresse tout autant de savoir si le "non-français" est catalan (il comprendra l’occitan), autrichien (il comprendra l’allemand), slovène ou japonais. Et je n’en ferai pas à-priori un "présumé anglophone", ce qui tuerait nos deux cultures (et encouragerait les préjugés, car tout le monde a dit à tout le monde que tout le monde parle l’ang... différente !)

    Polyglottes, oui ! Bilingues "patois + globiche" non !

    Pour moi, ce sera : français du biberon + esperanto du Monde entier + occitan des voisins de la région + espagnol des voisins du tout proche sud + l’anglais (d’Angleterre) et l’allemand, pour mieux enseigner le français aux voisins du village.

    Ma fille (bilingue de naissance) a en plus intercalé le latin, l’anglais sera sa 6-e langue l’an prochain. Si elle avait commencé par là, elle serait, comme d’autres, dégoûtée des langues.

    Js.


  • Jorgos 18 novembre 2008 11:17

    Zalka  le 18 nov
    << Docdory : .... Asp explorer ne cherche pas à prétendre qu’il faut parler tout le temps anglais...

    Zalka : En revanche, il est de toute première importance d’enseigner l’anglais sur une large échelle pour mieux préparer les gens lorsqu’ils seront confrontés à des non français. >>
     
    ..."des non français", ne faut-il pas un "s" pour ce "non" pluriel, qu’ils soient français ou pas ?
    Choisis : des "nons français", c’est-à-dire des nons qui sont français, ou alors si tu parles de ouis qui ne sont pas français, il vaut mieux écrire des non-français.

    Je suspecte que c’est l’anglais qui pollue une fois de plus l’utilisation du français, car l’anglais utilise peu de tirets, de poins en moins de ponctuation et les ...collabos capillent !

    Nous avons le droit de protéger, entretenir, diffuser nos langues (du sang, du sol ou de la raison) contre les pelles mécaniques de la mondialisation débridée, décomplexée et déraillante.

    Js.






Palmarès