• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Joseph DELUZAIN

Joseph DELUZAIN

Raconteur d'histoires (romans d'action et d'aventure) - ex-aventurier - grand voyageur - chef d'entreprises - grande gueule - insoumis - apprécie toutes les formes d'humour

Tableau de bord

  • Premier article le 09/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 124 112
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 31 juillet 17:16

    (...) Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d’Hommes,

    Que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes !
    Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
    C’est vous qui le savez, sublimes animaux !
    A voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse
    Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.
    – Ah ! je t’ai bien compris, sauvage voyageur,
    Et ton dernier regard m’est allé jusqu’au cœur !
    Il disait : » Si tu peux, fais que ton âme arrive,
    A force de rester studieuse et pensive,
    Jusqu’à ce haut degré de stoïque fierté
    Où, naissant dans les bois, j’ai tout d’abord monté.
    Gémir, pleurer, prier est également lâche.
    Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
    Dans la voie où le Sort a voulu t’appeler,
    Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. (...)

    Pour info : c’est La Mort du Loup d’Alfred de Vigny



  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 31 juillet 16:59

    C’est ce que je soulignais en commentaire sur l’un de vos précédents articles, la célèbre formule d’un banquier devant le tribunal : « la banque n’a pas à justifier de son retrait ».

    Une petite entreprise, bénéficiaire, dont l’expert comptable présente un compte d’exploitation positif (ou plutôt tente de présenter au banquier ce compte mais ce dernier refuse de le consulter), dont les carnets de commande sont pleins pour des années etc... cette entreprise fonctionne en fin d’année sous le régime du Dailly (affacturage) depuis 9 années !!! Elle se voit soudainement retirer ce Dailly sans justification. Devant le tribunal la gérante demande simplement la raison de ce retrait. La banque réplique par sa formule ci-dessus et le président du tribunal entérine la réponse. En appel, même chose. La banque ne se donne même pas la peine d’argumenter, elle répète sa formule ... circulez y a rien à voir !
    Moralité, la banque peut tuer une entreprise sans avoir une raison, une cause, et sans avoir à justifier sa décision. Que l’entreprise soit saine ou pas.
    Oui, vous avez raison, vous et les intervenants sur cet article et sur les précédents, les banques ont tout pouvoir et la justice est aux ordres.
    Continuez à nous informer sur ces racketteurs, peut être qu’un jour les français s’éveilleront !?! Je n’y crois guère mais espérons. 


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 8 juillet 17:39

    @wesson
    Cette plaisanterie commence à dater ... mais j’avoue que je l’utilise encore parfois.

    Mais elle n’est ni meilleure ni pire que celle de @Rocla. Les deux me font sourire.
    Quoi !?! ...un peu d’humour sur un sujet sérieux ne nuit pas à l’intérêt de l’article, il faut savoir faire la part des choses.
    Ceci dit, je suis ravi qu’un ex banquier vienne expliquer les manœuvres bancaires parfois frauduleuses (j’ai bien dit frauduleuses) et souvent inhumaines. 
    Quand aux suicides, il y a tant de causes que l’on peut y ajouter celles causées par les banques. J’en ai connu quelques uns.
    Tiens, pour rigoler ... euh non je déconne c’est pas marrant, mais pour l’anecdote : dans le West Cork il y a un village qui s’appelle Goleen, les Français du coin l’appelle le village des suicidés. Chaque hiver un ou deux individus y vont de leur dernier voyage, et très souvent ce sont des français ... !? 
    Les Français sont-ils plus fragiles ??
      


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 6 juillet 18:31

    @Armelle
    Bonjour,

    Juste une info complémentaire au sujet des banques « respectant » la loi. Vous qui êtes chef d’entreprise saviez vous qu’une banque n’a pas à justifier de son retrait d’un concours bancaire ?
    C’est à dire que votre entreprise fonctionnant sous affacturage ou sous dailly (c’est la même chose) peut se voir retirer ce concours sans que la banque ait à se justifier, même si votre entreprise n’est pas en difficulté, même si vous allez devant le tribunal ... le juge suivra la formule de l’avocat : « la banque n’a pas à justifier de son retrait ». 
    Imaginez les mauvais coups qu’ont dû subir nombre d’entreprises avec ébahissement devant cette fin de non-recevoir.
    Ne me parlez pas de justice ont coutume de dire les juristes, parlez moi de droit ...où est le droit dans ce cas ?
    Oups ! j’allais oublier ça : c’est une spécialité française car dans d’autres pays la banque est obligée de se justifier. Ça ne veut pas dire non plus qu’ailleurs les banquiers sont plus « gentils » !!  


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 30 avril 10:22

    @Clocel
    Nan c’est pas moi ! Et j’suis pas vieux !

    De toute façon je préfère Marie-Madeleine, elle est moins coincée.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Parodie Economie Crise financière






Palmarès