• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

joylulu

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • joylulu 4 décembre 2008 14:35

    Petites précisions. On parle de volt par mètre (V/m), watt par kilogramme (W/kg) et plein d’autres unités de mesures de champs, de puissance, etc., en donnant des normes à ne pas dépasser pour le biologique, le vivant. Il faut quand même savoir qu’aucun appareil au monde n’est capable de mesurer l’impact des champs électromagnétiques sur du vivant. On ne peut mesurer ce que fait un champ artificiel (même naturel ; soleil, tellurique, cosmique) sur l’électromagnétisme du vivant. Il faudrait des appareil avec une sensibilité de qlqs millions plus basses que les appareils utilisé actuellement. Chaque atome, chaque molécule, chaque cellule, chaque organe, chaque individu est une entité électromagnétique avec une cohérence propre, cohérence qui donne une cohérence biologique, et vice versa. Tout ce qu’on peut faire, c’est observer des conséquences. On sait qu’à partir de 0.3 V/m des troubles apparaissent en grand nombre, qu’à 0.6 V/m les troubles deviennent plus importants, au dessus on entre dans les pathologies lourdes, etc., et ce sans compter sur le long terme de l’exposition. Ces observations sont du domaine du "grand public". Arrive la sensibilité, un seuil de tolérance propre à chaque entité. Certains peuvent manger des noix, pour d’autres ca peut les tuer, pareil avec des fraises, des fruits de mers, etc., etc. et ca, personne ne sait le mesurer, on le sait qu’une fois qu’on y a gouté. C’est le même principe avec chaque chose dans notre environnement pour chacun d’entre nous. On sait que les radars provoque le syndrome des micro-ondes sur certains oprérateurs et la population avoisinante. On sait par études épidémiologique que les radio-amateurs ont un taux de cancers plus élevé que le reste de la population. Les ondes pulsées de télécommunication grand public ont exactement 16 ans en France (1992 première implantation du GSM). En toutes connaissance, cela à obligatoirement des conséquences pour certain d’entre nous, même à très faible puissance. Des études aux USA (lire "l’homme électromagnétique") ont trouvé que 2/1000 de la population est extrêment sensibles aux champs électriques basses fréquences (le courant électrique) et peuvent provoquer des réponses anormales à partir de 0.001 V/m. Alors 3 V/m, 0.6 V/m et 0.3 V/m ne correspond à rien d’un point de vu sanitaire au regard de 100% de la population. Je suis EHS et je sais pourquoi. D’une vie à droite à gauche, en pleine forme et jamais malade, je suis passé sédentaire, mon premier PC, mon premier tél portable, plein de joujous électriques dans une maison sans mise à la terre et des murs à la peinture au plomb d’1mn d’épaisseur (le truc d’après guerre). 6 mois plus tard, un chaos physique complet, 2 ans entre a vie et la mort, 7 années d’invalidité sévère, un mystère médical. Jusqu’au visionnage de "téléphonie mobile, sommes-nous tous des cobayes ?" J’ai eu un doute tellement il y avait de similitudes sur certains symptômes et j’ai testé (ca ne coutait rien, après 7 années) de supprimer tous mes sans fil, le courant électrique dans la chambre, le four MO, etc. En une semaine j’étais complètement guéri (? ??). EHS à 100%. Je ne supporte pas l’électricité, ni les ondes, mais chez moi ce n’est pas de l’instantané comme la plupart des EHS qui sentent "immédiatement" un champ élecromagnétique. Si je passe 1 à 2 heures devant un PC ca passe, si je passe mes journées à bosser sur un PC des jours d’affilé, là ca ne va plus du tout et j’ai des résurgences. Je peux passer 1/2 journée dans une pièce avec un Wifi, un DECT, ca me provoquera des sudations, des bafouillage et le vue qui se floute. Mais cela n’est jamais comme un coup de pied au cul, c’est lié au temps d’exposition. Des personnes avec les troubles que j’ai eu durant 7 ans, il y en a des millions en France, le plus dur est de trouvé le lien de causalité. Certain s’en rendenet compte après une coupure EFS de plusieurs jours, d’autres y passeront leur vie sans savoir ce qui leur arrive. Bref, c’est extrêmement complexe tout ca.


  • joylulu 2 décembre 2008 13:26
     

    3 V/m est la norme du blindage des "peace maker", les porteurs de prothèses cardiaques doivent déménager si une antenne est implanté proche de leur habitation, téléphone sans fil (DECT*), Wifi, etc., à proscrire pour ces gens.

    *Exemple de puissance avec un type de Téléphone sans fil (DECT) :
    (24h/24h dans une maison et au bureau)

    - En communication à 2 mètres = 6,7 V/m (1,6 V/m à 8 mètres)

    - En veille à 2 mètres = 0,6 V/m (0,2 V/m à 8 mètres)

    Attention aux cages de faraday "maison" et leur mise à la terre du réseau électrique.
    D’une, contrôler le réseau électrique et la bonne mise à la terre (< à 7 ohms).
    De deux, ne collez pas les tissus et autres blindages trop proche du corps, en effet
    les blindages sont en général des métaux et les métaux interagissent avec les CEM créant
    un effet ré-émetteur.
    J’ai vu (mesurer) en pleine nature des valeurs très basses, j’ai eu l’idée de mesurer au même
    endroit un blindage, le champ électrique s’en ai vu augmenté par 6 à 10.
    J’ai refait la même expérience chez moi (rideaux blindés), à distance du rideau ca coupe
    parfaitement les signaux, à proximité le champs électrique augmente.
    Donc, attention aux distances.


     


  • joylulu 1er décembre 2008 13:17

    Pour bien comprendre que même des sceptiques finissent par comprendre. Dr Jean Pilette - "Antennes de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé". Livre gratuit de 95 pages dont 30 pages de 760 références : http://www.next-up.org/pdf/Dr_Jean_Pilette_ANTENNES_DE_TELEPHONIE_MOBILE_TECHNOLOGIES_ SANS_FIL_ET_SANTE_version112008.pdf Lisez-le, c’est gratuit. Joylulu







Palmarès