• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JPB

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 14 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • JPB 4 octobre 2014 21:06

     Ce témoignage est malheureusement peu étonnant pour moi, et significatif de la brutalité psychiatrique ! Je connais ce milieu en tant que président d’association pour les droits de l’Homme, et rien ne va plus dans cette discipline de la médecine ! ( en fait ça n’est jamais allé très bien, mais plutôt mal pour bien des patients).
     Et depuis l’affaire du Médiator, les langues se délient ! John Virapen est justement l’ancien responsable du laboratoire Eli Lilly en Suède ; à ce titre il a écrit le livre « Médicaments effets secondaires : la mort », paru en Français ce printemps 2014. Il y dénonce (avoue ) que : « les antidépresseurs provoquent la dépression » ; « le Prozac : des milliers de suicides et de meurtres » ; « pas la moindre base scientifique à la théorie de la sérotonine » ; « des prescriptions hors autorisations de mise sur le marché » ; « la dangereuse psychiatrisation de l’enfance » ; « la corruption des systèmes de santé et des médecins » ; « les malades sont trop souvent des cobayes »

     


  • JPB 8 octobre 2011 19:57

     C’est vraiment la preuve que les méthodes psychiatriques, que ce soit les électrochocs, drogue-douleur-hypnose, chocs à l’insuline, contentions, priver les gens d’activité, psychotropes et mensonges (quant à leur buts constructifs) sont destructives : elles sont appliquées aussi par des criminels officiels pour détruire leurs victimes.

     Au moins les criminels cités, tel qu’Al quaida, assument leurs forfaits. Ils ne détruisent pas, sous couvert de soins, les enfants qui étudient mal ou les vieux qui peuplent nos maisons de repos !

     


  • JPB 11 janvier 2011 19:15

    Il faut reconnaitre que la psychiatrie traine en longueur de soins. C’est pas très clair ! Et les soignés ont souvent mauvaise mine. Il y a quelque chose qui cloche, et augmenter le pouvoir des psychiatres n’est pas une solution. On est en train de massacrer les citoyens, même s’ils ont des problèmes.


  • JPB 18 décembre 2010 12:35

    Bravo pour votre article ! Comme je me méfie de plus en plus des infos médiatisées, je ne regarde plus la télé, et préfère l’action. Du coup je peux à nouveau relire et découvrir les poètes, chérir ma petite femme, continuer mes petites recherches sympa en maths, rester calme mais actif et optimiste, voir un futur souriant bien que dur, tchatter sur le net, sourire, retrouver la santé, dénoncer certains labos pharmaceutiques et les méthodes psys avec des témoignages, aller au travail avec la bonne humeur, parler avec mes voisin, dormir tranquille après m’être couché tard et levé tôt !
    Pensez si je suis d’accord avec vous !


  • JPB 6 avril 2010 19:43

    Vu que les soins sont en fait des traitements chimiques, et que les essais sur ces substabnces chimiques ont été faussés, il n’y a rien de bon à attendre de l’actionn supposée médicale des psychiatres. Ce sont des mensonges créés au niveau le plus élevé de leur hiérarchie, en accord avec les laboratoires pharmaceutiques ( qui payent grassement les experts psy pour valider leurs prétendus médicaments), créant davantage de malades réels et imaginaires pour faire fortune.
    De plus le milieu médical psychiatrique est malsain ; ce sont plus de 240 psychiatres, en 2008, qui ont été condamnés à la prison pour leurs crimes.
     En fait il ne savent pas ce qu’est la santé mentale, alors ils ont des gens insanes dans leurs rangs, quoiqu’ils essayent de faire . Prétentieux et pérroquetant leurs experts, ils ne peuvent que répéter des mensonges,.







Palmarès