• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Julien

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 23/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 7 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Julien Domard 9 mai 2007 11:50

    Entendre parler Sarkozy en anglais dans un reportage :

    1/ ça décomplexe

    2/ on se dit que sa traduction du mot « peuple », ça doit être « people »


  • Julien Domard 7 mai 2007 13:34

    Agnostique laïque, je trouve les cloches de l’église en face pénible, et je les subies. La France est un pays laïque, donc pas de cloches, pas de muezzins, vous nous ferez des vacances, merci. Pratiquez, mais laissez moi loin, très loin de vos « pratiques ».


  • Julien Domard 4 mai 2007 19:19

    J’ai uniquement lu la question de Netpolitique, à savoir : Que propose le candidat pour le développement de l’e-démocratie et la modernisation des institutions par l’utilisation des TIC ?

    Si l’ensemble me semble plein de bonne volonté (qui a dit vœux pieux ?), certaines réponses m’interpellent quelque peu :

    Chez M Walter (M Sarkozy donc), je trouve par exemple curieux qu’un élément de réponse porte sur les respects des standards et des normes (du W3C par exemple) en matière d’accessibilité pour les sites web publics. Ces normes doivent être respectées impérativement depuis la loi de février 2005 (oui, celle la : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=SANX0300217L) C’est bien d’avoir pour programme d’appliquer des lois publiées il y a deux ans.

    Enfin, M Walter propose de mettre à la disposition de tous l’ensemble des débats parlementaires et des lois sur des sites internet. C’est également très novateur : ça n’existe pas ici (http://www.legifrance.gouv.fr), ni là (http://www.senat.fr/somsea.html), ni ici (http://www.senat.fr/leg/index.html) et encore moins là (http://www.assemblee-nationale.fr/). Et bien sûr, pourquoi ne pas imaginer que des communautés d’experts qui décryptent ce méli-mélo juridique, ça non plus ça n’existe pas (voir TCE etc). Constructif...

    Enfin, sur les pétitions et les "e-pétitions : A l’UMP, on s’engage à les « mettre en oeuvre ». Ca veut sûrement dire qu’ils vont les rédiger et les proposer aux citoyens directement... Au PS, on veut inviter le parlement à examiner une loi s’il y a un million de signatures (ça me rappellerais presque le TCE cette mesure...). Et d’encourager les « points de vue originaux ». Ils doivent être très originaux les points de vue avec 1 million de signatures derrière. Enfin disons que les deux candidats s’accordent pour dire qu’il faut accepter le pendant électronique d’un acquis vieux comme le monde, la pétition.


  • Julien Domard 2 mai 2007 14:25

    Cas de conscience...

    En gros, tu te poses la question : faut il manifester contre Sarkozy le 1er mai, jour de la « fête » du travail ? Rappelons l’origine du 1er mai : En 1886, à Chicago, une grève générale pour la réduction du temps de travail à 8h/jour est réprimée dans le sang par un état policier : 5 leaders sont condamnées à mort. Depuis, cette grève est restée le symbole de la lutte des travailleurs. Le 1er mai est la journée internationale des travailleurs. Mais celui qui parle tant de la « valeur travail », quelle valeur lui donne t-il ? Celle du « travaille et tait-toi ». Quelle valeur transmet il avec des contrats tel que le CPE ou le CNE ? La précarisation. Même la libérale Angleterre n’impose qu’une année d’essai. La stigmatisation : payons moins les « jeunes » ou les « vieux », offrons leurs des contrats sous la « norme ». A qui le tour après ? Aux femmes ? Aux étrangers ? Aux personnes syndiquées ? Pourquoi pas des tests génétiques de productivité ? Divisons, divisons, pour mieux régner.

    Quel est le programme de Sarkozy pour les travailleurs ? Loin de la réduction du temps de travail, celui ci propose de le rallonger en supprimant les cotisations sociales sur les heures supplémentaires. Outre que cette mesure fait croire que ce sont les cotisations qui sont toujours à la base du problème de l’emploi, un minimum de bon sens suffit à dire qu’elle découragera toute nouvelle embauche. Si les heures supplémentaires sont moins chères, pourquoi embaucher ? Il n’a de cesse de placer ceux qui travaillent les uns contre les autres : syndiqués /non syndiqués, privé/public, lève tôt/assistés... Quelle schizophrénie ! Prétendre défendre les travailleurs, et les diviser entre eux. Et surtout, ne privilégier que les actionnaires et les plus riches.

    Ensuite, sur le personnage, le commentaire d’ExSam suffit à se convaincre du danger qu’il représente. Quelqu’un qui est à même de faire taire les journaux, les télévisions, d’empêcher la tenue de débat (ce qu’il a raté d’ailleurs, pas faute d’avoir essayer), d’avoir des comportement systématiquement agressif avec ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, alors qu’il n’est pas encore élu... mais que fera t il lorsqu’il sera président ?

    Alors pour peu que l’on soit un tant soit peu attaché aux valeurs de la démocratie, de la liberté d’expression, oui il y a lieu de manifester son désaccord contre Sarkozy. Et pour le progrès social, les solidarités entre les peuples, ... est il besoin encore de le préciser ?


  • Julien Domard 27 avril 2007 17:11

    Et que penser de sarkozy qui compare la troisième place de Bayrou avec le troisième d’une finale de fooball, usant de cet argument pour refuser de débattre avec Bayrou. Et empêcher Bayrou et Royal de débattre ?

    Quel argument navrant tout de même. Si ce n’est pas du populisme à l’état pur, qu’est ce que c’est ? Mais que croit il ? Qu’il n’y a que la télé ou la presse quotidienne pour porter le débat ?

    Appelons AGORAVOX et les blogs qui ont porté le projet d’un débat sur internet à réaliser ce débat maintenant ! J’imagine qu’ils y travaillent déjà. Il sera diffusé sur internet. Tout le monde voudra le voir, pour peu que l’info soit relayée à la télé. L’occasion est immense.

    Et ça sera un Grand pas pour la démocratie.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Emploi CPE Syndicalisme






Palmarès