• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kailin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Kailin 23 avril 2008 18:24

    Parce que vous prétendez savoir mieux ce qu’est la Chine qu’eux ? Je ne crois pas nan.

    La Chine est une grande Nation qui, il n’y a pas si longtemps, était en proie à de nombreux problèmes pour assurer le minimum de vie d’une grande part de sa population. Aujourd’hui, après de nombreuses réformes qui ne se sont pas faite sans sacrifice, elle a réussi à éléver le niveau de vie de 1.3M de personnes, à leur donner un toit, à manger, une éducation, un travail, sur un continent qui fait plus de 18 fois celui de la France. Cela ne fait que 30 ans qu’elle s’est complètement ouverte au monde, c’est dire. Et les Jeux Olympique que les français qui ont toujours étés dans un des pays les plus riches ne voient que comme une fête sportive de plus parmis des centaines, est pour la Chine tout autre chose ! C’est pour eux l’unique fêtes internationale et à porté universelle qui se déroulera en Chine, et l’unique occasion d’enfin entammer proprement les échanges culturels avec le monde exterieur.

    Oui, les JO sont très importants pour les Chinois. Non, ce n’est pas à cause d’une question d’argent, pas à cause d’une question médiatique. Certains ne peuvent pas le comprendre, certains ne veulent pas le comprendre. Ils veulent ruiner ces JO, et fermer la porte aux chinois. Et puis tous ces chinois qui manifeste pour les JO et pour la Chine, c’est parce qu’ils sont commander par le gouvernement chinois ? Par l’ambassade de Chine ? Non ! C’est un cris qui vient du plus profond de leur coeur blessé, et qu’on arrete pas d’entacher.



  • Kailin 23 avril 2008 17:58

    Je comprend votre point de vue. Pour "déboucher les oreilles des autorités chinoises" sur la question des droit de l’homme, il faudrait faire beaucoup de bruit, et c’est bien ce qui s’est passé lors du passage de la Flamme Olympique à Londre, à San Francisco, et surtout en France.

    La provocation peut amener à de bons résulats, c’est vrai. Mais quand cela est fait avec une certaine limite. Je ne sais pas si la limite a été franchis, mais vue les réactions d’indignation d’une très grande partie de la population chinoise, je pense que oui. Je ne pense pas que la majorité des manifestants Français, ou bien simplement les français qui s’interresse au sujet, n’est vraiment voulu s’attaquer au peuple chinois à proprement dit, mais c’est ce qu’ils ont fait. Une fois la limite atteinte, les conséquences qui en découlent ne sont pas bonne. On peut le voir autour de toutes ces manifestations anti-française qui se sont déroulés en Chine. Les chinois manifestent peu, ils sont par nature très discrets, c’est leur culture. Mais en vue de tout ce qui s’est passé en France, et de cette provocation, ils ont étés tellement révoltés qu’ils ont décidés parler.

    Je dirais donc que cette provocation (arrachage de flamme, photo des anneaux-mennotes, drapeau du tibet sur la mairie de paris, nomination de ceux considérer comme des criminels comme citoyens d’honneur...) n’est pas du tout en train de favoriser le dialogue, bien au contraire. On commence à s’indigner, à se révolter en Chine, pas contre le gouvernement chinois, mais contre les occidentaux. Est-cela le but recherché ?

     



  • Kailin 23 avril 2008 17:29

    Biensur qu’on doit demander l’avis des Tibetains vivant au Tibet. Et les touristes et journalistes en auront surement l’occasion, c’est pas comme si le Tibet était fermé à tout jamais et pour la fin des temps.

    Je vois souvent des personnes qui se demandent : "Mais pourquoi les chinois ne se révoltent pas ? Ils ont trop peur de leur gouvernement peut-être. Ils n’ont pas assez de liberté !" ... Je leur dirait que c’est pas à eux de dire si les chinois n’ont pas assez de liberté ou pas, c’est au chinois eux-même. Et d’après certains chinois, la situation n’est pas la même que l’on pense être ici. Pour la majorité des voix que j’ai entendu, les libertés des chinois ont fait un énorme progrès depuis ces 30 dernières années. Bien qu’il y a encore un gouffre comparé à la France, on ne peut pas ne pas voir les améliorations et les efforts du gouvernement chinois sur ce point. Sinon c’est qu’on est vraiment aveugle. Les préjugés et les stéréotypes ont ici une marque indéniable.

    C’est pourquoi pour la question du Tibet, on ne peut pas prétendre avoir une vision juste si on entend pas la voie des Tibétains vivant au Tibet. On ne peut pas croire tous ce qui se dit par les autorités chinoise, on ne peut pas croire tout ce qui se dit par tous les exilés Tibetains dont le Dalai lama (qui sont très éloignés du Tibet depuis des années), et on ne peut pas croire tout ce qui se dit pas les Médias. Mais je pense qu’on peut croire ce qui se dit pas les Tibétains du Tibet car c’est eux qui le vivent en ce moment.



  • Kailin 23 avril 2008 17:00

    Je suis bien d’accord, le dialogue est primordiale pour la question du Tibet. Et le président chinois a fait comprendre récemment qu’il était près à entammer ce dialogue, et cela depuis déjà un certain temps. Il n’a jamais dit qu’il était contre. Ce n’est pas Pékin qui empêche le dialogue de se former.

    Par contre ce qui empêche le dialogue de se faire, ce sont certains manifestants énervés qui ont commencer à s’insurger contre les chinois injustement et indignement, en traitant leur pays de tout les noms. C’est de la pure provocation ! Un dialogue ne se fait pas à partir de provocations. Les résulats sont très prévisibles et dors-et-déjà visibles. Ce sont aussi tous ces appels au Boycott des JO (qui sont totalement contre-productif) et de la cérémonie d’ouverture (qui selon moi n’apportera rien de plus qu’une tensions encore plus grande). Un Boycott est définitivement dans le sens opposé d’un dialogue. Car par définition, on ferme la porte au pays. Tout ceux qui sont en faveurs d’un boycott et se disant partisant d’un dialogue entre pékin et le dalai lama se contre-disent ! Il faut se comprendre...

    Il faut réfléchir avant d’agir, en pensant aux conséquences de nos actes. On ne peut pas se laisser emporter par un sentiment, et ne pas voir se qui est en train de se passer en même temps dans l’autre camps. La Chine est au coeur du problème, il faut donc l’écouter et essayer de la comprendre. Puis seulement après lui faire part de nos remarques. Et surtout pas lui fermer la porte comme par un boycott, même de la cérémonie d’ouverture des JO. C’est ça la voie du dialogue, pas autrement.



  • Kailin 23 avril 2008 15:11

    Je me suis renseigné un peu sur le sujet depuis quelques jours.

    Tout ce qu’on sait sur le Tibet ne proviennent que de la bouche des Tibetains exilés, et du Dalai lama. Les seules autres Tibetains à s’être prononcés sont des moines qui sont donc aussi sous l’influence du Dalai lama. Et les autres tibetains alors ?... vous savez ceux qui habitent au Tibet, qui mangent au Tibet, qui travaillent au Tibet ?... c’est bien de leur avenir dont on est en train de parler, pas de ceux exiléx et donc qui n’y vivent pas.

    On me réplique alors qu’on aimerait bien le savoir cet avis, mais biensur les autorités chinoises empechent les journalistes d’y entrer. Donc puisqu’ils empechent, c’est qu’il y a des choses à cacher. S’il y a des choses à cacher, c’est surement et obligatoirement que c’est des choses affreuses. C’est donc surement un Génocide ! Des Répressions ! Des massacres ! Vite ! Free Tibet !!..... Que de suppositions...

    Hum, hum... j’aimerais juste que les gens réflechissent avant de se lancer aveuglemment dans les causes qu’on leur proposent. Car la question du Tibet n’est pas simple, et qu’elle demande beaucoup de subtilités de reflexion et de connaissances. Les autorités chinoise font des efforts pour réouvrire le Tibet ces derniers temps, car ils savent très bien que le laisser fermé n’amènera que des mauvaises supposition en sa défaveur. Personellement j’attendrai que des personnes demandent l’avis des Tibetains qui sont au Tibet, avant de trancher sur la question. Car je le répète, c’est de LEUR avenir dont il est question, quoi qu’on en dise.

     







Palmarès