• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kakadou n’diaye

Prof université, consultant Unesco, spécialiste développement, écrivain et essayiste, bibliophile et courtiers en art moderne . Collaboration à Atlas, Le monde, Libé, critique socialiste, etc....co-réalisateur de documentaires, fermier au sénégal.

Tableau de bord

  • Premier article le 10/07/2008
  • Modérateur depuis le 09/10/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 41 131
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • kakadou n’diaye 31 octobre 2008 12:19

    j’ai longtemps vécu à Lomé et au Togo en général. Et au Togo comme partout dans l Afrique de l Ouest force nous est de constater que depuis les indépendances -1960- dont on va fêter bientôt le cinquantenaire- l’Afrique a regressé en terme de santé - age moyen passé de 62 à 55- mortalité infantile, illettrisme,nutrition, hygiène, et même souvent en terme d’infrastructures ( bâtiments scolaires, hospitaliers, etc..).Ca, c est le constat. Indéniable. Maintenant il faut expliquer le pourquoi. Et commencer par le commencement : les indépendances. Dire qu’il y a eu luttes de libération, que l ’indépendance était vécue comme une nécéssité vitale par les pays est tout simplement faux. L ’indépendance correspondait plus aux necessités et transformations du capitalisme au centre qu’aux vertus militantes de la périphérie. Du moins pour toute l Afrique sahélienne. Bien sur nous ne parlons pas de l Algérie ni de Madagascar mais du Sénégal du Togo Mali Haute Volta etc...Le petit pas de coté de Sekou Toure, qui dit non à la communauté, correspondait ,peut être, à une volonté plus affirmée d’indépendance d’une minorité de la bourgeoisie nègre mais on sait qu’elle a vite baissé les bras et s’est transformé ici comme ailleurs en nomenklatura, en caste possédante ,en bourgeoisie d ’état - dépendant de l’ Etat pour assoir et développer son pouvoir-.
    C’est ce que vous racontez quant au Togo. La main mise par les militaires et une caste sur les richesses du pays, sur le travail du pays, sur les aides, et ce dans des proportions infiniment plus lourdes que l’accaparemment colonial . Si le colon exploitait l Afrique il le faisait avec plus de nuances et de contre-parties que ces militaires et castes autochtones venus au pouvoir après les indépendances. D’autant que l’exploitation des ex colonies par la France, et en général les puissances colonisatrices, n ’avait pas cessé mais juste changé de forme . La mise en forme de l’échange inégal - la fixation des prix- suffisait à la France pour exploiter l Afrique sans avoir à payer les frais d’une administration voire même d’une armée de sécurisation des biens. Les castes au pouvoir, aujourd’hui et maintenant permettaient et encourageaient cette forme d ’exploitation. Elles servaient de média, de passeurs, de proxénètes en quelque sorte et se payaient au passage.



  • kakadou n’diaye 25 octobre 2008 16:02

    j’ajouterai pour répondre, au lieu et place de l’ auteur , à Goldstein qu’il ne s’agit pas ici de diffamation, l’affaire de Washington n est pas jugée, mais de l ’affaire de Tristane Baron qui a bel et bien eu lieu et qu’il est quand même curieux que des gens aussi bien informés que ceux de "C dans l ’air" pour ne parler que de l ’émission vue hier soir sur la 5 n’en parlent pas et que le nom de DSK ait été bipé alors que Tristane racontait son histoire de tentative de viol. Or c est soit elle qui ment d’après votre réaction soit les journalistes qui ne veulent pas se mouiller dés qu’il s ’agit de DSK. De toute façon c e n est pas la liberté sexuelle qui est en cause ni en jeu mais d’une part le fait de tirer avantage de sa position hiérarchique -cas de Wasington- ou de faire agir des tiers de la communication pour faire taire ceux qui parlent - les journalistes et en occurence Ardisson . Quant à Calvi je ne comprends pas qu’il n ait été pas dit un mot de cette affaire Baron alors que le sujet était les errements de DSK.



  • kakadou n’diaye 25 octobre 2008 15:54

    merci pour cette infio
    Ce qui me trouble et justifie ce commentaire est que j’ai regardé hier vendredi soir une émissison télé que je regarde très souvent et que j aime bien , "C dans l ’air" de Calvi..Or alors que le thème était DSK aucune allusion n’a été faite sur ce que vous racontez. Il y avait là Barbier, l’éternel invité ,mais aussi Vaïsse depuis New York. Or l’analyse était bien qu’éventuellement il ne s ’etait rien passé de répréhensible à Washington c est à dire qu’il n’y avait pas eu une utilisation de son pouvoir pour circonvenir ou avantager quelque’un(e) mais que la presse en particulier allait remonter un peu plus loin et dresser du personnage un tableau plus complet. Or si j’ai bien compris Tristane a été voir un avocat qui avait ,dit-elle, des tonnes de dossiers sur le DSK en question,. Sa propre histoire, tentative de viol est par ailleurs suffisamment parlante pour qu’on vise a enfermer ce "chimpanzé en rut" ou du moins qu’on lui retire toute prétention à de plus hautes responsabilités.
    J’ajouterai que ceux qui pensent que "quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage" en occurence les pays arabes représentés au FMI et tous ceux en général qui ne voient que d’un mauvais oeil les positions de DSK, sont loins du compte. le FMI a perdu de son aura et de son utilité. Pas un seul pays n a fait appel a lui dans les 10 derniers mois. Les derniers pays à le faire s ’en sont cruellement mordu les doigts. Le FMI est le bras armé du libéralisme le plus débridé. C’est la pensée Friedman en action. C’est je vous prête de l’argent pour payer vos dettes internationales mais au prix d’un renoncement au controle de vos économies et la fin des biens nationaux . Vendez les sociétés à contrôle étatal sur le chemin de fer, l eau , l electricté etc...laissez les opérateurs internationaux investir et vous diriger. Enfin sur la crise que nous connaissons la position de DSK fut molle tardive et banale rien qui puisse justifier un tir de derrière les lignes pour abattre un roquet sans importance dirigeant une institution sans importance. Pire, elle pourrait le redevenir en redefinissant son rôle et son action mais DSK n ’a rien fait dans ce sens.
    C est dans ce contexte de coucheries qu’il a raté le coche et l’occasion de dire ce qu’il aurait pu dire et faire si il était réellement le grand économiste que chacun se dit d’honorer



  • kakadou n’diaye 24 octobre 2008 10:42

    je dois reconnaitre que votre commentaire, dont je vous remercie, me laisse quelque peu perplexe.
    Vous reconnaissez implicitement que toutes mes remarques sont justes mais vous semblez incriminer des centres de formation "les départements de sciences du langage ou de didactique des langue (qui)n’abordent probablement pas ces aspects concrets dans leurs amphithéâtres. "...Or la formation des professeurs de FLE n ’est pas liée aux départements de siciences du langage..mais au Départment FLE , filière qui a, je le rappelle dans mon article, sa lience, sa maitrise et maintenant son DESS devenu récemment Master. 
    Sur les revenus je n ’ai jamais parlé de l’équivalent en euros des sommes perçues sur place. J’ai calculé à travers de nombreux exemples que le prof bac+ 5 employé "en contrat local" par une Alliance gagnait en moyenne 10% de moins qu’une femme de ménage locale c est à dire en moyenne 10 fois moins que son Directeur, payé par la France, et dont le niveau de compétence est en général inférieur ( beaucoup sont des capesien c est à dire bac +4). Encore faut-il ajouter que le jeune prof FLE à l’étranger non seulement paye son voyage alors que pour son directeur le voyage est payé mais, c est le comble, qu’il doit payer son contrat de travail.

    Que faire ? que l’Ambassade et tous ces enconconnés de l’Administration MAE se mouille un peu. Qu’elle garantisse d’abord un salaire mesurable à l’aune des salaires de professeurs locaux à diplôme équivalent. Qu’elle assure des contrats de travail et les paie. Qu’elle paie sur ses deniers les droits à la retraite en France des enseignants recrutés. Qu’elle s’interpose enfin dans les conflits du travail et en particulier les conflits entre le Président le Directeur et l’enseignant.



  • kakadou n’diaye 23 octobre 2008 14:03

    Allez soyez franche .quand vous avez été nommée pour aller au Honduras vous saviez le placer exactement sur une carte ? Demandez maintenant a un ensemble de jeunes français disons de 3ème qu’ils situent le HOnduras, ou, pour être pus vicieux ,qu’ils indiquent les pays limitrophes du Honduras ? Quie croyez vous qu’il advienne ?
    Quant à la presse hondurienne elle est à la hauteur du Honduras, ni plus ni moins ..120ème pays sur 170 dans l échelle du développement humain.Ce qui signifie très clairement que la presse est faite par les riches pour les riches. Comme dans toute l’Amérique Centrale d ’ailleurs,même au Mexique il existe cette presse "people".
    Maintenant effectivement on peut se demander pourquoi avoir une Ambassade au Honduras. Je ne connais pas les relations commerciales et culturelles avec Tugicigalpa ( je ne me trompe pas dans l ’orthographe ?) mais je doute qu’elles justifient une Ambassade. Quant à l’Alliance c ’est un problème privé sur lequel je me suis dans ce même agoravox largement exprimé.
    BOn courage. Il y a m a t on dit des descendants de colons anglais qui vivent sur les Côte et se sont au fil des ans retrouvés pêcheurs et ne pratiquant que l endogamie sont devenus, en dehors d être sujets de sa gracieuse majesté ,sujet d’ observations médicales sur la consanguinité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès