• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bliss Master

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • kamaraimo 12 février 2009 17:22

    morice a dit :"une balle hasardeuse tirée dans une limousine roulant au pas ? ? ?"
    héhé http://www.dailymotion.com/video/x2qya2_jfk-secret-service-called-off_politics


  • kamaraimo 12 février 2009 17:18

    Santi a dit : "Ceci est mon dernier article sur Agoravox que je remercie par ailleurs." lol !

    Tall a dit : "pour faire simple, c’est l’Etat qui l’imprime, le fric..."

    ahah 30 ans de retard : http://www.fauxmonnayeurs.org/



  • kamaraimo 12 février 2009 17:13

    Actias dit "Tant qu’aucun humain ne se levera pour revendiquer les changement dont l’humanité à besoin (décroissance, dénatalisation), je resterai en mode survie exploitant du mieux que je peux les failles d’un système pourrissant."

    en effet : http://www.politis.fr/Un-objecteur-de-croissance-tete-de,5557.html

    					 Un objecteur de croissance tête de liste 					 					
    jeudi 12 février 2009
    				
    			 			 				 			 		 		 			 				 				
    					 					
    Vincent Cheynet et Paul Ariès sont respectivement rédacteur en chef de la Décroissance et directeur de la rédaction du Sarkophage. Ils sont également objecteurs de croissance, au front de gauche et au NPA.
    					
    					 					 			

    L’écologie politique est menacée de disparition coincée entre une droite Grenello-compatible et des Verts ralliés à Dany-le vert métamorphosé en Dany-l’orange. La gauche radicale est aussi menacée de disparition, comme le note Jean-Luc Mélenchon, en raison de l’alignement du Parti socialiste sur l’idéologie des « nouveaux démocrates ». Nous qui ne voulons ni d’une troisième gauche socialo-libérale ni d’une troisième voie écolo-libérale, nous devons nous unir. Les milieux de la décroissance et de l’antiproductivisme lancent depuis Lyon un appel solennel au front de gauche et au NPA. Les Objecteurs de croissance sont prêts à prendre toute leur place au sein de cette convergence pour dire non à l’Europe libérale et productiviste, et pour avancer vers un projet assumant à la fois les contraintes environnementales, la justice sociale et la lutte contre la société du mépris.

    Cette crise peut être l’occasion historique de rappeler que l’enjeu n’est pas de relancer la machine pour faire grossir le gâteau mais d’en changer la recette. Nous nous félicitons de l’appel du Parti de gauche à remettre en cause le nucléaire. Nous revendiquons avant tout une décroissance des inégalités sociales en mettant en débat l’idée d’un revenu minimum garanti européen couplé à un revenu maximal. Nous voulons faire du réseau international des Villes lentes et de Slow Food les exemples d’une politique de relocalisation et de réappropriation de nos vies. Il est possible de rendre notre projet désirable par le plus grand nombre. Si aucun accord national n’est possible entre le NPA et le front de gauche, les objecteurs de croissance ainsi que les réseaux antiproductivistes et anticonsuméristes, qui débattent depuis des semaines avec les uns et les autres dans la perspective d’une participation aux élections européennes, appellent à faire régionalement exception.

    La région Rhône-Alpes peut devenir pour des raisons historiques un lieu d’expérimentations politiques de cette gauche radicale qui assume pleinement la remise en cause des modèles croissancistes et productivistes. Nous proposons de réserver une tête de liste régionale à un objecteur de croissance afin de témoigner que la gauche en a fini avec son passif productiviste et permettre ainsi ce mariage si difficile entre les questions écologiques et sociales. Les objecteurs de croissance font cette proposition parce qu’ils sont justement convaincus que la décroissance n’est pas la petite grenouille qui aurait vocation à devenir aussi grosse que le bœuf, parce qu’ils savent que les questions qu’ils posent sont incontournables pour reconstruire une alternative. Aux partis de gauche de prouver qu’ils prennent au sérieux la question écologique et que, face au « capitalisme vert », ils ont vraiment du neuf à construire. Les Objecteurs de croissance veulent croire en cette convergence possible.

    Nous devrons autrement en tirer les leçons et travailler avec tous les antiproductivistes pour nous doter d’un outil politique capable de porter notre projet.



  • kamaraimo 7 février 2009 05:20

    @l’auteur

    courage le vent tourne

    http://lmsi.net/spip.php?article736

    extrait :

    Antisionisme et antisémitisme ne sont pas synonymes Mon antisionisme

    Le sionisme a-t-il réussi ?

    A première vue oui puisque son objectif était la création d’un « Etat des Juifs » en Palestine et que cet Etat existe et est reconnu par la Communauté internationale depuis plus d’un demi-siècle.

    En réalité, si on y regarde de plus près, c’est un échec cuisant : lire la suite (et le début !) sur le net très instructif !







Palmarès



Agoravox.tv