• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Karel Vereycken

Karel Vereycken

directeur de publication du bimensuel "Nouvelle Solidarité"

Tableau de bord

  • Premier article le 15/10/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 2 66
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Karel Vereycken Karel Vereycken 18 octobre 2007 10:11

    @IGG

    Je crains que vous commettez un double délit de faciès [« sale gueule »]. D’abord je suis un homme et ensuite, les cités de Nanterre ou de Gennevilliers dans le 92 ne sont guère différentes que celles du 93. A part ça, j’habite Argenteuil et je me suis inscrit avec mon adresse professionnelle...

    Comme quoi ADN rime souvent avec N...


  • Karel Vereycken Karel Vereycken 15 octobre 2007 18:59

    Mieux vaut des républicains sans République, qu’une République sans républicains !

    On ne peut pas faire abstraction de la réalité du monde comme un tout, et celle-ci se définit par une désintégration de tout le système financier international, une économie de casino, de paris financier imposant un court-terme financier qui par sa nature déshumanise tous les processus économiques. La banque d’affaires Goldman Sachs envisage un fonds de défaisance de plus de 100 milliards de dollars pour refinancer les parieurs ayant perdu leur culotte en jouant au casino. A force de sauver des bulles financières avec des méga-bulles encore plus folles, on finira avec une hyper-inflation qui finira de faire rassembler Weimar 23 à un pic-nic !

    En politique, je suis républicain dans le ses ethymologique. La monarchie, à part certains actes courageux d’Albert « au casque », me donne des boutons, et la vieille aristocratie qui gère la boutique encore plus. Dans le cadre d’un « nouveau Bretton Woods » qui met l’argent au service d’une politique de grands travaux pour satisfaire les besoins primaires de la planète, la seule alternative digne et crédible me semble d’imaginer une république belge, et cela veut dire créer un vouloir vivre en commun, une « nouvelle solidarité » autour de toutes les richesses que ce pays pourra contribuer pour bâtir le reste du monde : dans les domaines de l’énergie, du transport, de l’éducation, de la santé, etc.

    Mais, comme le disait le grand Lazare Carnot : « Mieux vaut des républicains sans République, qu’une République sans républicains ! » Que les politiciens Flamands et Wallons ne tombent d’accord que sur un programme anti-immigration que certains en France appeleraient « dégueulasse » montre que la route pour la République reste encore longue...







Palmarès



Agoravox.tv