• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kaskys

Kaskys

 
Alsacien par mon père, cosaque par mère, ayant grandi entre l’Allemagne et la France, j’en ai conclu que je devais être un Cosaque du Rhin. Officiellement étudiant, studieusement inofficiel, je vis en ce moment à Berlin, où "je travaille à divers projets". Ce qui me permet de me donner un certaine contenance.
Ecolo-révolutionaire non violent, je travaille actuellement sur les conséquences géopolitiques du changement environemental et notamment :
- le lien entre le dynamisme démocratique de l’Union Européenne et la capacité de celle-ci à peser dans la répartition non violente des ressources naturelles,
- les formes alternatives de démocraties envisageables pour permettre à l’UE de se construire démocratiquement alors même que, dans un contexte de changement et de tension croissantes, les électeurs européens appellent à un retour aux valeurs traditionnelles et à l’ordre. 

 
1983 : Naissance en Alsace.
1985 : Déménagement en Allemagne.
1993 : Retour en France
1998 : Premier Amour et Première participation active à un mouvement social (Le fameux "Allègre serre les fesses, on arrive à toutes vitesse !" c’était nous !)
2001 : Baccalauréat série ES (ancien B)
Entrée à Sciences Po.
2001-2004 : Traversée du désert.
2004-2005 : Premier Séjour à Berlin
2005-2006 : Premier Séjour à Paris
2006-2007 : Deuxième Séjour à Berlin
Officiellement "Master Affaires Européennes", je m’intéresse principalement aux conséquences géopolitiques du changement climatique.
ATTENTION : je ne dis pas "Prenons des mesures pour éviter/empêcher/ralentir/contrer/lutter contre/retarder/décaller/annuler/repousser/décommander/échanger contre un bon d’achat/empailler/figer/geler/suspendre/étendre/détendre ou freiner le réchaument climatique.
Non, ce que j’ai dis c’est :
"Un changement environemental d’une ampleur que nous n’avons pas encore connue a commencé à se produire. Il va avoir pour conséquence une rarification des ressources qui remettra en cause notre mode de vie et le système de pensé dans lequel nous nous envisageons. Cette remise en cause s’accompagnera de tensions qui pourraient déboucher sur des conflits dévastateurs si nous n’apprenons pas à coopérer et à partager le capital naturel et humain de la planète entre tous ces occupants.
Sinon ça risque de vraiment être la merde."
Voilà ce que je dis.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0







Palmarès