• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kconseil

 Kconseil est un expert en performance socio-économique, environnementale et durable.
Il aide les entreprises à intégrer les contraintes et les enjeux du développement durable dans leurs produits, leurs services et dans leurs projets stratégiques. Mais aussi dans les différentes fonctions de l’entreprise : stratégie, durabilité du modèle économique, les ressources humaines, le marketing, la communication...

Il s’appuie sur des compétences : 
bilan carbone (ADEME)
Gestion globale (et intégrée) des risques dans les organisation
traitement des défaillances humaines et du facteur humain
outils de la systémique (Palo Alto).
 


Tableau de bord

  • Premier article le 11/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Kconseil 20 mai 2011 14:35

    Quelques idées intéressantes, mais on bascule dans un galimatias qui ne démontre pas grand chose. 


    N’avez vous jamais entendu parler du risque de développement auquel j’oppose votre champs des possibles, tel que vous le décrivez ? 

    par exemple : savoir que l’eau que vous buvez a été bue et pissée 7 fois, qu’outre les métaux lourds et les traces de produits chimiques, ce sont les hormones qu’elle contient qui deviennent un danger réel pour l’humanité et sa simple reproduction, cela vous laisse froid ?

    Lisez anthony Giddens et les conséquences de la modernité, lisez Ulrich Beck et la société du risque, lisez Dietrich Dörner et la mécanique de l’échec et vous serez surpris de regarder que lorsque l’être humain cherche avec son petit cerveau, même à plusieurs ( ce qu’il ne sait pas vraiment bien faire) à vouloir remplacer la nature, il crée l’exact contraire de ce que par vanité et inconséquence il pensait améliorer. 

    Science sans conscience n’est que ruine de l’âme, cela vous rappelle quelque chose ?

    Alors il ne s’agit pas de ne rien faire, mais juste placer ces recherches dont vous parlez dans une perspective où les profits de ces innovations servent l’intérêt public ! Le seul ajout de ce critère dans votre tentative de démonstration, donne une autre dimension à ce champs des possibles dont vous parlez ! 

    Vous parlez de la fusion qui pourrait être la panacée pour résoudre les problèmes d’énergie de la planète ! 
    Dans les années 30 Nicolas Teslas a découvert l’énergie libre, présente tout autour de nous, partout dans l’univers et qui est disponible pour tous. Vous devriez creuser ce champs de possible smiley), mais il n’est pas politiquement correct sous un regard géopolitique.

    Au final, vous donnez l’impression d’être un cerveau peut être pas mal fait mais pas du tout incarné ! 
    Parce qu’après tout, toute votre démonstration pourquoi ? Pour justifier le toujours plus de la même chose, pour vous sentir puissant face à la nature ? Allez faire un peu de bateau dans la tempête, un peu de montagne ou de raids dans le grand nord et vous verrez que l’incarnation de vos propos vous fera voir les choses différemment. 

    Ne prenez pas cela comme un jugement de valeur, mais juste comme un rappel que la vie n’est pas aussi manichéenne que vous semblez pressé à la décrire, depuis que vous avez trouvé ce support de lectorat.

    Bon week end... smiley

     



  • Kconseil 11 février 2009 18:30

     Gabin disait : "je sais que je ne sais jamais"...
    Donc, cher monsieur, les vérités et les contre vérités sont toutes relatives...
    Comme est relatif le 100% dont vous parlez, en omettant d’évoquer les 60% de pertes à la fabrication de l’électricité et autour de 25% des pertes en lignes dues au réseau de transport...
    Ou alors les pays qui nous entourent sont des abrutis et ce fameux amendement 157 (et 158) ont été annulés par une simple opération du saint esprit... smiley

    En éliminant les externalités, c’est sûr qu’on peut faire dire aux chiffre ce qu’on souhaite... Mais lorsque les étiquettes carbones seront de rigueur, ce qui ne va pas tarder, je suis prêt à prendre un pari avec vous sur la non pérennité de ces systèmes... a moins qu’ils n’évoluent, ce qui peut être le cas !

     smiley



  • Kconseil 11 février 2009 18:30

     Gabin disait : "je sais que je ne sais jamais"...
    Donc, cher monsieur, les vérités et les contre vérités sont toutes relatives...
    Comme est relatif le 100% dont vous parlez, en omettant d’évoquer les 60% de pertes à la fabrication de l’électricité et autour de 25% des pertes en lignes dues au réseau de transport...
    Ou alors les pays qui nous entourent sont des abrutis et ce fameux amendement 157 (et 158) ont été annulés par une simple opération du saint esprit... smiley

    En éliminant les externalités, c’est sûr qu’on peut faire dire aux chiffre ce qu’on souhaite... Mais lorsque les étiquettes carbones seront de rigueur, ce qui ne va pas tarder, je suis prêt à prendre un pari avec vous sur la non pérennité de ces systèmes... a moins qu’ils n’évoluent, ce qui peut être le cas !

     smiley







Palmarès