• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Keyvan Sayar

Keyvan Sayar

Juriste spécialisé dans les droits de l’homme, je travaille depuis plusieurs années sur les minorités ethniques en Europe et dans le monde. Je vis actuellement à La Haye aux Pays-Bas.

J’écris aussi des poèmes et des histoires (mon premier roman sort ce printemps aux Editions Biliki). Je suis également président du collectif LeS dOiGtS bLeUs, association réalisation des projets artistiques et de solidarité (www.lesdoigtsbleus.com).

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 4 25
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Keyvan Sayar Keyvan Sayar 29 octobre 2008 15:50

    Tres juste ! merci pour tous ces ajouts !



  • Keyvan Sayar Keyvan Sayar 29 octobre 2008 12:41

    LOL ! c’est malheureusement bien vrai. (a propos du maverick c’est d’ailleurs ce qu’a denonce Joe Biden dans son debat televise avec Sarah Palin en disant "j’aime John Mc Cain (sic), mais il n’a pas ete un maverick sur les questions qui comptent dans la vie des americains"



  • Keyvan Sayar Keyvan Sayar 29 octobre 2008 11:25

    Merci ! on aurait aussi pu mettre "elitist", ce dont Obama avait ete taxe par l’equipe d’Hillary Clinton... et puis surtout "n’importe quoi" en francais dans le texte parce que leurs elections sont vraiment effrayantes et les candidats disent des tas de choses aberrantes... on ne voit que de petits bouts de la campagne dans les medias europeens, mais quand on ecoute les debats et les discours dans leur integralite il y a vraiment des choses a vous glacer le sang, notamment tout ces debats sur l’avortement ou les armes a feu... Ce qui est drole aussi c’est qu’en ecoutant les debats on a l’impression que le programme des candidats se limite a trois slogans et deux fanions... pourtant ils ont des programmes tres elabores, c’est juste que la campagne se concentre sur les personnalites plus que sur les programmes, les Etats-Unis se choisissent un papa plus qu’un projet politique. Voyez par exemple les articles detailles signes par les deux candidats et publies dans la revue Foreign Affairs : Barack Obama et John McCain. (desole pour l’absence d’accents, je vous ecris depuis un ordi anglophone !)



  • Keyvan Sayar Keyvan Sayar 9 septembre 2008 20:20

    Merci pour ces commentaires !
    C’est clair que le programme des deux principaux candidats (car il y a aussi d’autres candidats et d’autres partis dont la presse ne parle presque pas) est encore aujourd’hui assez flou et qu’ils restent surtout dans le domaine de l’image, de la représentation.

    Juste une petite note : cet article a été écrit et envoyé le 30 août, donc quand j’écrivais "cette semaine", je parlais de la semaine qui s’est terminée le 31 août.







Palmarès