• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

KiLVaiDeN

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • KiLVaiDeN 10 décembre 2009 17:16

    C’est exactement ce que j’entendais par une dualité inhérente à toute chose. Pourquoi mettez-vous des petits points en citant cette idée, est-ce parce que dans le fond vous n’êtes pas d’accord avec cette vision des choses ?



  • KiLVaiDeN 9 décembre 2009 21:39

    Vous remarquerez une chose : dès qu’une théorie laisse place au concept du hasard, elle restera une théorie. Et évoquer le hasard ou dieu revient au même.

    Il ne me semble pas aberrent de considérer la théorie de l’évolution comme une piste, confirmée par les découvertes de fossiles et le travail de nombreux chercheurs. Mais plusieurs questions subsistent :

    • Peut-on considérer que l’évolution ne se produit que d’un point de vue purement matériel ? N’y aurait-il pas également une évolution parallèle, dans l’immatériel ?
    • Est-ce que le mot évolution est synonyme d’amélioration, ou plutôt d’adaptation ?
    • Est-ce pertinent de continuer le débat sur ce qu’est un singe par rapport à un humain ? Ne sommes-nous pas tout simplement des êtres différents mais capables d’acquérir la conscience de soi, l’un comme l’autre ? Et si tout les animaux en étaient capables, en fonction de l’environnement ?

    Je pense qu’une des problématiques centrale dans le monde est de déterminer ce qui est du domaine du matériel et ce qui ne l’est pas. Les matérialistes estiment que tout est matériel, les idéalistes que tout est idées, et ainsi de suite... Et si c’était un mixe des deux visions ? Une dualité, comme l’existence et l’inexistence, comme le néant et le tout, comme le yin et le yang ?

    Ensuite le terme évolution est selon moi utilisé à tort et à travers. On ne s’y retrouve plus : évolution, mutation, adaptation, amélioration... Ces termes sont semblables quand on parle de la vie, est-ce que le but caché de la vie est juste d’être ou de prospérer ?

    Nous avons la grosse tête en tant qu’humains intelligents, mais au final nous ne valons pas plus que les animaux. Cette intelligence nous déconnecte des liens que nous avons avec le monde, car elle nous incite à agir pour soi premièrement et dans un second temps pour l’ensemble, si ce deuxièmement se présente... Peut-être que l’harmonie est à portée de main, entre les hommes et avec la nature, mais nous sommes trop égoïstes pour faire l’effort requis afin qu’elle s’établisse...



  • KiLVaiDeN 9 décembre 2009 04:18

    Et si c’était un abandon temporaire des sciences, pour enfin s’intéresser à une philosophie de vie, où chaque humain se verrait sa nature d’homme et sa liberté restituées ? Je ne trouverais cela pas si destructeur que ça, bien au contraire, j’estime que nous avons besoin de décompresser un peu, d’arrêter de courir derrière le progrès, et de résoudre les problèmes humains avant de continuer à aller presque sans relâche dans le sens du progrès. Il y aura un temps où, sages de notre expérience, nous pourrons continuer vers de nouveaux horizons, mais il est grand temps de faire une halte, de soigner les blessés, de recharger les batteries, pour repartir de plus belle.







Palmarès