• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kipepeo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • kipepeo 26 juin 2007 10:39

    Un des employeurs de stagiaires les plus notoirement abusifs est le Ministères des Affaires Etrangères ; j’y ai effectué un stage de plusieurs mois,l’an dernier, dans un petit poste diplomatique, où il s’est avéré que je remplaçais un « N°3 » de l’ambassade : j’avais une belle carte de visite de « political attaché », ai assisté à des réunions avec tout un tas de ministres, avait accès à tous les lieux un peu VIP... mais là où mon prédécesseur était payé plusieurs millieurs d’euros par mois - prime d’expatriation oblige-, je ne recevais rien du tout...

    Aucune indemnité et aucun défraiement bien entendu ; le 1er conseiller, lors d’un entretien téléphonique préalable, m’assurait qu’il se faisait un devoir moral de loger les stagiaires... aucune garantie écrite, bien sûr, et deux semaines avant mon arrivée on m’a dit que je devrais trouver à me loger par moi-même et à mes frais.

    Alors bien sûr, ce n’était pas un stage photocopieuse, j’avais des responsabilités, j’ai appris quelques trucs, et finalement la gratuité donne aussi une petite liberté : après tout, si on n’est pas payé, il n’est pas étonnant de ne pas faire de zèle, et au moins je ne me sentais aucune pression ou obligation de résultat. Ma situation personnelle était correcte car j’avais réussi à trouver un sponsor, donc j’avais de quoi vivre au quotidien. Mais les autres stagiaires dépendaient tous ou de leurs parents ou de petits boulots alimentaires qu’ils avaient faits auparavant.

    Le poste que j’occupais ne tourne plus qu’avec des stagiaires, la plupart issus de Sciences Po en fin d’études,-pas mon cas-, et il n’est pas question de recréer un poste titulaire, l’heure étant à l’économie au MAE ; donc à terme ce n’est pas productif, puisque tous les 5-6 mois, il faut -très vaguement- reformer quelqu’un, et au niveau de « l’image de la France » c’est aussi moyen. (le leitmotiv de la diplomatie... là où j’étais c’était un peu une vaste blague, vu le niveau de la présence française effective) Et puis surtout, il y a quelque chose de choquant à se dire que pour ce taf là, le MAE n’hésite pas à ne pas payer des gens compétents ; certes, ce n’est sûrement pas le travail le plus difficile au monde, mais quand on pense qu’auparavant ce même boulot devait être payé dans les 4-5OOO euros -je ne connais pas exactement la grille salariale du MAE mais c’est dans ces eaux là - il y a un décalage qui fait réfléchir.

    Petit témoignage qui va donc dans le sens de cet article : il y a actuellement un gros problème avec l’utilisation abusive des stages, qui semblent globalement avoir été complètement dévoyés... Cordialement







Palmarès