• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

koko

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • koko 16 novembre 2009 08:43

    Très très bel article.

    J’ai eu l’occasion de faire un voyage scolaire il y a une dizaine d’années en faisant le tour des lieux de la bataille de Verdun.

    Je pense me souvenir longtemps des paysages où malgré la végétation, on distinguait parfaitement les trous d’obus. Mais ce qui m’a vraiment marqué, c’est l’ossuaire de Douaumont.
    A l’intérieur vous voyez toutes ces plaques représentant des personnes mortes pour rien et que l’on ne pourra jamais identifier. Quand vous ressortez ces tombes quasiment à perte de vue rendent encore plus inimaginable ce qu’a put être l’enfer de Verdun.
    Je pense que tout le monde devrait faire une visite sur place, mesurer ce que peut être la folie humaine.



  • koko 17 décembre 2008 13:07

    L’ensemble des éléments de ce tract (appelons les choses par leur nom) me frappe :

    En voici quelques-uns ressortant du lot à mes yeux :

    "rediscuter certains points de désaccords avec les syndicats" "Le Ministre a donc choisi de rouvrir le débat". : il aurait fallut qu’un début de disscussion ou de débat existe pour pouvoir reprendre.

    "Ce retrait traduit la volonté d’écoute du gouvernement qui ne veut pas passer en force sur un sujet aussi sensible et important qu’est celui de l’Education" : ce qu’il a malgré tout tenté de faire, sans la mobilisation des enseignants, des lycéens, des parents d’élèves, M. Darcos aurait-il ouvert la discussion ? J’en doute. Le passage en force est une spécialité de nos gouvernants actuels (Cf la réforme de l’audiovisuel public, le travail le dimanche, etc...).

    "Il n’en est rien, les lycéens qui manifestent ont décidé de faire durer le plaisir en maintenant la journée de mobilisation pour ce jeudi 18 décembre." "Les manifestants ont préféré maintenir cette journée de blocages et de contestations qui ne sert strictement à rien. A croire que battre le pavé est leur motivation première…" : tout simplement splendide. Vous tentez de faire passer la mobilisation lycéenne pour un simple passe-temps.
    La réforme est seulement reportée. Cette petite piqure de rappel ne fera pas de mal à M. Darcos pour faire ens sorte d’ouvrir de vraies négociations.
    De plus, je vous assure qu’aller manifester en plein mois de Décembre n’est pas spécialement "plaisant".

    Le monde de l’éducation n’est pas opposé au changement mais à ce changement que M. Darcos a tenté d’imposer sans la moindre concertation.







Palmarès