• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

krikri

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 115 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • krikri 10 février 2010 00:14

    ***Krikri ça vous est pénible de me lire ça m’est pénible de me répondre,***

    Euh, je precise : je ne suis pas le docteur adopteur. Mais en effet, il se repond a lui-meme dans le sens ou il ne lit pas les message des autres.

    Ce serait a cause de moi que « l’Arche de Zoe » existe ? Non, je ne crois pas. Ce sont vos relations, ca ne me surprend pas. Ah oui... ce genre de connaissances, je m’en passe. 

    Les miseres du Tiers-Monde, oui, j’ai vu. Il y a quelques pays que je connais bien, depuis tres longtemps. Les gens « heureux d’avoir donne leurs enfants pour une vie peut-etre meilleure », ca doit etre sur un autre continent meconnu ou sur une autre planete. 

    Les PVD ont entre autres miseres celle des visites de Francais qui y viennent pour chercher des jeunes filles (majeures ?), des jeunes hommes (majeurs ?), des enfants (orphelin ?). Je ne suis pas allee verifier les ages et parentes. Comme notre docteur, ces gens semblent avoir des « desirs sous la couette » . Je n’ose pas imaginer. 

    Je n’ai pas de probleme ni avec le principe de l’adoption au niveau local, ni avec les Chretiens en general, c’est bien divers comme categorie, beaucoup de gens ont evolue. 

    Au fil des annees, on a vu les affaires des enfants des opposants argentins (que j’ai trop frequentes pour croire a la bonne foi des gens ayant adoptes, fallait vraiment etre sourd et aveugle pour ne rien savoir). Ce film, vous vous rappelez ? 

    http://fr.wikipedia.org/wiki/L’Histoire_officielle

    Sinon ce bambin coreen perdu au bac-a-sable et reconnu dans annees apres par ses parents sur une photo d’une equipe de sport americaine... Des bavures, mais jamais le fait des gens qui font du lobbying, bien sur.

    Il y a quelques mois, l’ONU et le Ministere des Affaires Etrangeres s’inquietaient officiellement des conditions de legalite des dossiers, corruption et filiation des enfants en foyers en Haiti en voie d’adoption internationale. Les foyers sont appeles « orphelinat » en jargon monde-de-l’adoption. En francais, ce sont des foyers, et en clair, ca veut dire qu’on doute du statut d’abandon des enfants, que les Francais le savent, et veulent quand meme adopter. Sans parler du fait qu’on ose encore laisser nos compatriotes intervenir la-bas alors qu’on a adopte leur Baby Doc et son (leur) pactole.... 

    Ce genre de mise en garde, et de gel des procedure, c’est est devenu frequent. Dans le doute, beaucoup de pays ne veulent plus laisser partir des enfants. L’Australie en est a mettre des moratoires sur l’adoption internationale, car ils connaissent bien leur probleme au niveau interne. La tendance est que les pays dits d’origine ne comptent plus accepter cet « echange » , contre lequel ils ne recoivent rien. 

    Je suis venue dans ce troll... sans espoir de voir evoluer la mentalite des trolleurs, juste pour les voir sortir. Surtout des petits nouveaux sur agora. Peut-etre le meme en 15 pseudos. Il y a eu une recente campagne de spam tous azimuts d’un petit lobby qui representerait une partie des « familles adoptantes ». Sur tous les sites ou vous avez debarque depuis quelques semaines, c’etait des les premieres lignes : « celui qui n’est pas d’accord avec nous est un raciste, frustre, ignorant... ».

    Le monde entier a observe avec stupeur un groupe de Francais se permettre de lancer leur PETITION PENDANT UN TREMBLEMENT DE TERRE... 

    Tout le monde a apprecie en Asie comment les familles francaises respectent les pays et peuples d’origine. C’est un nouveau record d’insensibilite qui est tombe. Et l’Arche de Zoe n’est meme pas encore oublie. Alors, les adoptions internationales vers la France, vous avez signe leur avis de deces. Meme Kouchner ne vous soutient plus. 

    Allez maintenant expliquer aux differents gouvernements que « tous les pays ne sont pas capables... », ou qu’ils sont « racistes puisqu’ils ont un droit du sang ou un droit du sol » (au lieu d’une zone de non-droit ?). S’il vous plait, filmez-vous. Surtout si vous allez discuter avec des gens comme Chavez.

    Moi, je n’y joue aucun role.... Ca ne me derange pas si ca vous amuse de me designer comme ennemi, et si ca vous aide a vous enfoncer encore. Mais vous y arriverez tout seul. 


  • krikri 9 février 2010 14:20

    `Frede (que j’ai confondu avec Armelle, tout a l’heure, desolee, c’etait le meme fil)

    ***Que dis tu des familles dont l’enfant blanc naît ailleurs ,en Afrique par exemple, et revient en France..on le coupe de,ses origines à quel moment ?***

    Il garde son histoire, sa langue, ses liens familiaux,sa nationalite et parfois meme des contacts et visites avec les gens de son entourage la-bas. Sinon, pour le changement d’environnement, a chaque famille de voir comment ca se passe. Je me suis longtemps occupee d’enfants pour lesquels ca ne se passe pas trop bien (peut-etre que les parents ont encore plus de mal a changer de pays dans certains cas). Mais bon, ce n’est pas une fatalite. Et il y a maintenant des ecoles specialisees qui adoucissent la transition entre differents systemes scolaires et differentes langues. 

    Rien a voir, car le coupage definitif des liens est une condition de l’adoption definie par les lois francaises et la Convention de La Haye. La famille adoptive n’a pas le choix. 

    Ca pourrait evoluer bien sur. Madonna a du accorder une sorte de droit de visite a la famille de ses enfants. On pourrait generaliser cette obligation (pas pratique a mettre en oeuvre a 10 000 km de distance...). Et il y a des pays d’origine qui continuent a reconnaitre les enfants comme leurs citoyens. 

    Mais je ne crois pas que le lobby « pro adoption internationale » milite en ce sens. Ils sont tous la ici pour repondre. Allez-y !


  • krikri 9 février 2010 13:07

    @Jean-Vital de Monleon

    Vous parlez a la place des autres et vous pretendez connaitre leur pensee mieux qu’eux. C’est penible. Je ne retrouve rien de mes idees dans votre discours, c’est pour ca que je vous ai repondu. Alors s’il vous plait ne me dites pas que je reprends vos idees, ce n’est pas le cas.

    De plus, si vous connaissez toutes les reponses sans douter, pourquoi poser la question ?

    Et le ton sentimentaliste de certaines reponses etait si attendu... Bien sur, les adoptants sont des bons chretiens tout amour (ils le disent eux-memes).

    ****D’emblée vous montrez que vous n’y connaissez pas grand chose puisque vous faites l’erreur typique de croire que l’adoption est un geste humanitaire*****

    Je n’ai pas dit que c’etait « un geste humanitaire », c’est votre propos. J’ai dit que c’etait le contraire. A chaque ligne, il me semble. 

    En gros, il s’agit de prendre une ressource a un pays. Et ce n’est pas une ressource du meme type que le petrole ou les bananes... Il y a deja une contestation certaine en ce concerne le deplacement international d’animaux sauvages, d’oeuvres d’art et de patrimoine historique. A fortiori le deplacement d’etres humains est discutable. Et c’est quand bien plus important.

    **** parler d’une forme d’adoption qui serait un recueil dans le pays d’origine. Cela s’appelle « Mère Térésa » pas adoption,***

    Ah bon ? Les enfants francais eleves par des familles francaises, les enfants chinois eleves par des familles chinoises, etc.... c’est « Mere Teresa » ? L’ASE = Association des Meres Teresas, pour vous ? 

    Pouvez-vous sortir 5 minutes de cette bulle que certains nomment ici « le monde de l’adoption » et revenir dans le monde general.

    Je parlais de migrants installes dans un pays pour y vivre comme tout le monde (pas en mission humanitaire, ni dans le but de trouver un enfant a elever), qui peuvent, si besoin est, recueillir des enfants de ce pays qui ont besoin d’une famille temporairement ou de facon permanente. Ca me semble bien qu’un Chinois resident en France adopte en France, un Francais resident en Chine adopte en Chine. Dans ce sens, je n’ai rien contre. Ce ne sont pas du tout les familles multi-ethniques qui me genent. (voir plus bas)

    *** L’adoption n’est pas plus un geste généreux, que l’action d’avoir des enfants biologiques.***

    On est d’accord. 

    Ce n’est pas moi qui parle de generosite mais quasiment tous les « parents adoptants » .

    ***Avoir des enfants montre que l’on n’est pas replié sur soi,... etc

    Pour faire court, je trouve que les problemes d’image, d’ego, les etats d’ames ou de fertilite des parents potentiellement adoptants, leurs motivations personnelles, c’est hors sujet. A la limite l’infecondite, ca n’a meme pas de rapport avec l’adoption.

    Au niveau national, l’adoption c’est une solution legale mise en place pour aider un enfant isole. Si les adultes y trouvent une solution a leurs problemes, c’est un plus, tant mieux pour eux. Relisez tous les textes legaux francais, je vous garantis qu’il n’y a pas une ligne sur « le droit a l’enfant » des adultes voulant adopter. Ce n’est pas le sujet de l’article de dire si M. et Mme Machin doivent adopter, faire la fecondation in-vitro ou aller chez un psy. Ca ne doit pas l’etre. C’est un autre probleme.

    Oui, j’ai mis quelques piques pour les adoptants...bon, je reponds a un article qui dit « les gens qui sont pour l’adoption-importation sont geniaux et les autres des nuls », faut pas m’en vouloir d’adopter le meme ton. 

    Mais vraiment, ce n’est pas de vos parcours personnels que je discute. Ce n’est pas non plus des *reussites* et *echecs* eventuels dans l’education des enfants adoptes. Je suis quelqu’un de tres pragmatique : vous avez adopte des enfants du bout du monde, c’est fait, le vin est tire, il faut le boire. Surtout ne les renvoyez pas maintenant, hein ? Je vous souhaite a vous et a ces enfants la meilleure vie possible. On ne refera pas le passe. Et bon, docteur, vous etes la pour les soigner, non ? 

    Le sujet est le probleme politique et concerne l’avenir : le deplacement massif international d’enfants pour adoption. Est-ce un echange normal entre pays ? Des decisions doivent etre prise au niveau des gouvernements. En tant que citoyen, on peut en discuter. Et desapprouver.

    ***Poum la ligne d’après vous parlez d’adoption en situation d’urgence, or on ne cesse (les ONG notamment pour le tsunami par exemple) de nous répéter que l’adoption ne doit pas être une solution dans l’urgence !***

    Je ne suis pas les *ONG* , et ca ne veut rien dire justement ONG, tout le monde peut en monter une. Ils ne representent qu’eux-memes et les avis divergent fortement.

    Je n’evoquais pas ce type de situation. Apres une catastrophe, on reconstruit sur place, il me semble normal que les enfants restent aussi. Ma ville a ete rasee par un tremblement de terre, ce fut un choc que les gens ont du surmonter. Les personnes qui ont ete deplacees et n’ont pas pu revivre sur place se disent doublement traumatisees. Les quartiers ou tout le monde a pu rester se sont reconstruits plus vite, il y a vingt fois moins de suicides on dirait. Mais bon, c’est juste mon observation. 

    J’excluais du debat la situation d’enfants apatrides suite a certaines situations de guerre ou territoire mal resolues. Le choix de les laisser dans leur pays n’existant pas, la question ne se pose pas. Appelez-ca « charite »... c’est vrai que le mot « urgence » est confus, je le retire, disons qu’il s’agit de necessite pratique. Le bebe sur le parvis de l’eglise... Un cas rare tout de meme. Le cas general, c’est « aller chercher ailleurs » pour satisfaire la demande d’adoptions.

    ***Votre fait incontestable : « Leurs pays ne les abandonnent que parce qu’il y a une pression de l’etranger » me laisse pantois. Expliquez moi pourquoi la Colombie « abandonnent » ses enfants et pas le Pérou ? Je crois avoir la réponse mais peut être pas vous...***

    Certains Etats sont plus forts que d’autres, politiquement, socialement et economiquement. C’est bien que vous commenciez a saisir l’aspect politique du probleme... car c’est le seul interessant.

    Le premier choix de tout peuple est d’elever ses enfants lui-meme. C’est ma conviction totale, et elle est renforcee jour apres jour par mon experience de vie dans differents pays. Je pense que c’est un droit aussi precieux que celui a la souverainete politique et je pense que les deux sont inseparables.

    Que cela viennent d’Etats, d’ONG ou d’individus. on propose a des Etats et leurs citoyens de les aider en prenant leurs enfants. On leur amene une solution cle en main, de preference au moment ou ils sont le plus en difficultes. C’est une pression internationale parmi d’autres, il y a aussi celle du brain drain de leurs elites eduquees ou celle au contraire de former leurs etudiants... 2 faces de la meme piece ? 

    On n’a pas vu beaucoup de cas de pays disant « Ohe, on a 10 000 enfants. Qui en veut ? ». Ce sont les pays adoptants qui vont rechercher des enfants sous toutes les latitudes. 

    Vous pouvez trouver cette influence positive (retour a la question : les riches doivent-ils elever les enfants des pauvres ?) , mais pas nier l’existence d’un phenomene concret.

    ***Votre dernier paragraphe, c’est l’histoire personnelle 

    C’est surtout vous qui ramenez tout a votre experience de parent adoptant et ne prenez aucun recul pour vraiment discuter de la situation globale.

    ***grâce à laquelle on généralise.

    Je n’en fais pas une generalite. Un debat familial des annees 70 80... qui a influence des gens en age d’adopter (ou pas) aujourd’hui.

    C’est un exemple pour poser la question sur une evolution de mentalite en France sur les 30 dernieres annees. Il existait une mentalite « paternaliste » et peut-etre de « charite chretienne », une conviction que certains etres etaient plus a meme d’eduquer des enfants ou de diriger politiquement un pays.

     Est-ce que vous pensez comme ces personnes ? 

    Vous n’avez pas repondu. Pensez-vous normal que les familles pauvres donnent leurs enfants a des familles plus riches ? Si vous avez des difficultes financieres, pensez-vous faire adopter vos enfants ? 

    Je peux respecter cette opinion, mais je ne la partage pas. Ni au niveau individuel, ni au niveau d’Etats.

    Plusieurs personnes comme Pepe (il est genereux d’abandonner ses enfants pour qu’ils aient une vie meilleure... ) ou Nenette (je preferais que mes enfants soient adoptes a l’etranger... ) ont cet avis. Bien, ils sont coherents. Je comprends leur logique.

    Ce n’est pas mon avis, pas question que ma niece parte grandir dans une famille aimante en Afghanistan... je n’ai rien contre ce pays, mais tant que nous sommes en vie et que son pays n’a pas sombre sous la mer comme l’Atlandide, on sera 6 sur un RMI, on construira une cabane. elle grandira avec nous, ou au moins dans son pays qui se relevera. Quand elle aura 18 ans, elle pourra partir si elle veut, ce sera son choix. 

    ***Troisième raison, celle pour laquelle j’ai le plus de doute :

    Doute de quoi ? 

    *** quand vous critiquiez le néo colonialisme qui existe bel et bien et qui peut exister dans certaines formes d’adoption (Arche de Zoé, ce qui s’est passé en Haiti avec les baptistes)***

    Attendez. Le « colonialisme » et « neocolonialisme » ce n’est pas l’action individuelle. Chaque colon est un individu, il y en a de plus ou moins respectables. En fait, je pense que les gens mechants sont tres rares, meme les zozos de l’Arche de Zoe ou les Baptistes a Haitis, ils ont tort, mais ce ne sont pas des personnes malveillantes de nature ni en quete de profit... enfin, je ne les connais pas.

    Peu importe. Que les brebis galeuses soient minoritaires ou majoritaires ne change pas le debat « pour » ou « contre » ce mouvement.

    On parle d’ un phenomene de masse, c’est un mode de relations internationales, un rapport inegal entre Etats, entre peuples. C’est pour cela que les chiffres comptent. Que vous ayez adopte 2 enfants, c’est votre affaire personnelle. Mais quand on arrive a des deplacements de dizaines de milliers d’enfants, ca devient une affaire d’Etat... pour plusieurs Etats.

    Les Etats-Unis en sont a 20 000 par an. On en est a 4000 5000 en France, mais il y a 10 fois plus de demandes, et ce serait en hausse constante... donc 100 000 par an dans 10 ans, c’est *faisable* du point de vue francais.

    ***Votre quatrième paragraphe est le pire : vous ne donnez pas le droit à des enfants originaires d’autre région d’avoir leur place en France,

    C’est votre extrapolation. Tres concretement, je suis contre la migration de mineurs isoles. L’immigration doit, a mon avis, rester le fait d’adultes et de familles. On ne manque pas de candidats pour aller en France avec leur famille et sans coupage definitif de liens avec leurs origines (qui est le predicat de base de la loi d’adoption en vigueur).

    ***on les coupe de leur culture, de leurs racines***

    C’est un fait. Et c’est bilateral. On coupe un pays de ses descendants. C’est plus grave pour le pays que pour les enfants car (si ca se passe bien) ils vont acquerir une autre culture et d’autres liens a la place, et vivre leur vie sans se retourner vers le pays d’origine. 

    Mais le pays de depart garde la cicatrice.

    ***de leur nation (très joli ce dernier mot cela me rappelle un petit moustachu).

    Asterix ? Le concept de nation, les Etats souverains, droits du citoyen des la naissance... Desolee d’evoquer des trucs aussi ennuyeux.

    Oh, je m’en passerais personnellement. Mais la realite est tenace, je passe ma vie a renouveler des visas ou a essuyer des refus. La nation reste le cadre de notre citoyennete. Le seul qui soit concret : les Etats, les lois, les passeports. Et nous construisons nos societe la-dessus.

    Alors les histoires de race et couleur ca semble vous obseder personnellement. C’est peut-etre tout nouveau pour vous, les remarques. Je vis en tant que personne de couleur depuis des dizaines d’annees et franchement, aucun interet, aucun besoin de « se battre » contre des commeres et non aucun rapport avec l’adoption. Bon vous insistez pour faire votre point Godwin.

    Je n’y ai meme pas fait allusion. Ah, si, pardon, j’ai dit « bobo blanc », c’est une expression, j’en connais d’autres couleurs, ils sont pareils, c’est a dire aises (relativement) et persuades que vivre dans un pays riche est un cadeau merveilleux qu’ils font a un enfant et que ca pese plus tout le reste. 

    Et bon, vous entrez dans cette logique quand vous dites (au second degre j’espere) que certains « parents bios » ne devraient pas garder leurs enfants. Bien sur, on l’a tous deja pense 5 minutes. Mais juste 5 minutes. On peut aussi penser que 100% des parents haitiens, ethiopiens, etc, sont en-dessous du niveau. Et c’est clair qu’on peut, dans cette logique, vouloir ramasser tous les enfants vivant dans des camps de refugies. En effet, ils seraient *mieux en France*, comme on entend souvent. Materiellement et imediatement, c’est inconstestable, mais pas a long terme. 

    Ou met-on la limite ? Chaque pays doit decider avec ses services sociaux. Des etrangers qui viendraient se porter juges, c’est de l’interventionnisme pur jus.

    Et a terme, ca envenime les situations, desorganise les societes... Non, je n’y connais rien, je n’ai passe que des annees a etudier le sujet et a n’y avoir pas encore trouve d’exemple positif.

    Et bon, comme vous regardez tous TF1 vous le voyez bien comme on aide efficacement l’Iraq, le Rwanda, etc. 

    ***Le jour où l’adoption sera inutile (pour les enfants) internationale ou nationale, c’est à dire qu’il n’y aura plus d’enfants délaissés, ***

    Je pense que l’adoption internationale avec deplacement est deja (et a toujours ete) inutile. Le probleme des*orphelins* existe partout , mais des solutions locales sont possibles, partout aussi.

    Tout pays peut elever ses enfants, avec ses citoyens et ses residents. Pas la peine de me dire, ouais mais la Chine ceci, l’Ukraine cela, Haiti ca, le Tchad ci... Ils sont assez grands pour reformer leur politiques et reduire le nombre d’enfants en institutions. Tout pays doit resoudre ses problemes sociaux. 

    @Frede

    ***Croyez-vous que ces pays accepteraient que nous français (ou autres) habitions dans leur pays pour élever leurs enfants ? : ça c’est de l’idéalisme pur !).***

    Oui, beaucoup de pays acceptent la migration. C’est une realite. Et on n’a rien faire dans les pays qui ne l’acceptent pas, n’est-ce pas ?

     Idealisme ? Je ne crois pas. Je vois l’Asie se relever tres vite. Ils l’ont fait d’eux-memes. Les missionaires et bobos en missions humanitaires (bref, les *blancs* qui sont en fait de toutes couleurs de peau, mais que les gens appellent *blancs* quand meme) n’y ont rien fait.

    Et quand un pays atteint un certain niveau de developpement, la migration est bilaterale. C’est normal. Il y a 50 ans, la migration equilibree,reciproque, c’etait possible sur 15% de la surface de la planete, maintenant 30%... J’espere vivre le jour ou autant de familles et adultes francaise iront vivre et travailler en Haiti (etc) que l’inverse. 


  • krikri 9 février 2010 07:28

    ***chaque fois qu’un sujet interressant peut être débattu, il y a toujours quelques pollueurs***

    En gros, le sujet est « pour ou contre » et si on ose etre contre, on est un pollueur ? Donc vous refusez le debat. 




  • krikri 8 février 2010 17:39

    Vous avez oublie une raison... Personnellement, je suis contre l’adoption internationale massive par des personnes non-concernees.

    Je considere comme non-concernees les personnes non-residentes dans le pays de l’enfant et non-originaire de ce pays. Les gens genereux et ininteresses qui vont s’installer dans le pays de l’enfant et l’elever la-bas, ca ne me pose aucun probleme. 

    Ca ne me poserait pas de probleme s’il s’agissait de quelques cas, anecdotiques. Ou des situations d’urgences, comme lorsqu’il y a des enfants boat-people devenus apatrides (enfin, j’ai beaucoup d’amis qui furent ces enfants suite a la guerre du Vietnam, et personne n’a cherche a les adopter en France a l’epoque, ils ont grandi adoptes par la DASS, si on peut dire) 

    Ce n’est plus le cas, c’est devenu un deplacement massif de population. On deplace des personnes qui ne sont pas volontaires (pas encore en etat de l’etre), et on les coupe de leurs famille (proche, lointaine), leurs racines, leur culture et leur nation... On va surement me donner l’exemple des 0,000001% de parents adoptifs un peu moins incultes qui elevent les enfants adoptes en maintenant le lien avec leur culture origine. Il y a les 99, 999999% d’autres. 

    Ce n’est pas la traite des noirs, ni la traite des blanches, heureusement... mais c’est une nouvelle forme de traite et de colonialisme. Personne ne l’accepterait s’il s’agissait d’enfants francais qui etaient massivement emmenes pour etre accultures. Meme pas de braves gens, aimants etc.

    @Nenette, oui les pays qui n’exportent pas leurs enfants ont des *orphelinats*. Tous les pays en ont. La France en a. Il reste toujours quelques cas de familles qu’on ne parvient pas a maintenir, et donc des enfants places temporairement sans qu’ils soient adoptables... bien sur, avec un peu de backshish et de fonctionnaires complaisants a la mode haitienne (mais pas seulement), on arriverait a faire signer les papiers d’abandons et a les declarer *orphelin sans aucun lien de parente*, donc exportable vers les Etats-Unis par exemple... Ben, on le fait pas. On ne le fait plus. Meme s’il y a parfois des raisons de retirer un enfant a sa famille, il n’y en a pas de l’envoyer au bout du monde. Quand on veut, on peut trouver des solutions locales qui ne coupent pas l’enfant de son passe et son environnement. 

    La seule raison de les expatrier est la tres grande demande d’orphelins de la part des bobos occidentaux en mal d’enfants.

    ***« l’adoption comme cause de l’abandon » c’est tout simplement faux. ***

    C’est un fait incontestable. Leurs pays ne les abandonnent que parce qu’il y a une pression (plus ou moins *amicale*) de l’etranger. On n’expatrierait jamais ces enfants sans une demande dans les pays aises. 

    On discute des eventuels « aspects positifs de la colonisation » pour le passe. Debat interessant. Mais c’est de la colonisation au present... 

    Je dis on ne le fait plus car l’Angleterre l’a fait jusque dans les annees 70, et l’Australie jusque que dans les annees 80. Dans ces democraties pas specialement corrompues pourtant, tres insidieusement, mais systematiquement les travailleurs sociaux et les fonctionnaires ont pousse les familles a signer pour l’abandon. On sait maintenant qu’ils ont fait comme l’Arche de Zoe, comme les Baptistes americains a Haiti et comme beaucoup de personnes des ONG organisant l’adoption d’enfants du Tiers-Monde. Ils ont dit a des parents dans la deche : « C’est un foyer / une famille d’acceuil ou votre enfant sera provisoirement... les freres et soeurs ne seront pas separes... signez ici... signez la... signez pour les allocs, signez pour la secu... ». Et ils leur ont fait signer des papiers d’abandon definitif un peu obscurs. Les fonctionnaires suivants dans la chaine auraient du enqueter mais comme ils etaient persuades que l’enfant serait mieux dans une famille adoptive que chez ses geniteurs de basse extraction, au contraire, ils ont classe les archives referant a la famille et ont arrange les dossiers pour que les enfants apparaissent « orphelins sans aucune famille » ou « abandonnes par toute leur parente ». 

    http://www.cbsnews.com/stories/1999/03/24/60II/main40269.shtml

    Meme en France, il y a quelques generation, tout le monde trouvait ca normal, je pense, de delester les pauvres de leurs enfants. Dans ma famille, il y a eu des cas d’ailleurs, jusque dans les annees 60 aussi. Des cousins assez aises et sans enfants ont informellement *pris en charge* des enfants de cousins pauvres qui avaient trop de bouches a nourrir. En gros, les riches prennent des enfants aux pauvres. Celles que je connais etaient une soeur, et une niece de ma grand-mere. Les familles adoptives etaient irreprochables, et les 2 filles ont beneficie de possibilites d’etudes et d’etablissement dans la vie que n’ont pas eu leurs freres et soeurs. Pourtant, ils ne les ont jamais enviees. Ces deux femmes n’ont jamais digere l’arrachement. L’une s’en est sortie en coupant tout lien avec toute notre famille des qu’elle a ete independante. L’autre ne s’en est pas vraiment sortie, mais bien sur on ne peut pas affirmer que ce soit la cause de ses problemes. . J’ai toujours entendu : « Je pardonne a mes parents et mes parents adoptifs car c’etait la mentalite de leur epoque, mais c’etait une mauvaise idee. ». Oui, maintenant, on trouve ca « pas bien » dans la famille. Mais chez vous, c’est considere comme normal ?

    Et vous pensez que les Haitiens sont inferieurs aux Francais et incapables d’elever les enfants de leur pays ?







Palmarès