• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

kurochka

Joueur et entraîneur d'échecs professionnel.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/11/2009
  • Modérateur depuis le 17/11/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 27 224
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • kurochka 17 novembre 2015 13:43

    On parle de terrorisme. Depuis des décennies le laboratoire du terrorisme c’est Israël et la Palestine. N’a-t-on toujours pas compris que le cycle attaque terroriste / riposte militaire ne résout rien ? Les guerres en Afghanistan, Irak et Libye ont-elles diminué ou augmenté le terrorisme ? Pourquoi à chaque fois recommencer la même réponse et espérer un résultat différent ? 
    Leurs actes sont inhumains mais les djihadistes sont eux humains. Tuer ceux qu’ils considèrent comme leurs frères, qui sont parfois leurs parents ou leurs enfants, va-t-il réellement faire baisser leur haine ? Après les bombardements de samedi, comment vont réagir les proches des morts de Daesh ? Si ce n’est par une haine décuplée, l’envie de se venger ? Qui peut penser que les bombes n’ont pas créé plus de volontaires au terrorisme qu’elles n’en ont tués ? On réagit à la violence par la violence et vous croyez qu’on obtiendra la paix en retour ? Sérieusement ? 
    Il y a énormément à faire pour lutter efficacement contre le terrorisme. Les empêcher de s’enrichir, combattre leur propagande, déjouer les attentats grâce au renseignement, s’en prendre à la source du problème, dans nos quartiers en empêchant la haine de se nourrir par l’éducation, le respect, la tolérance, l’empathie, l’amour. Et bien sûr que les militaires font également partie de la solution. Mais sûrement pas en lançant des attaques meurtrières, qui n’affaiblissent pas mais nourrissent le terrorisme.



  • kurochka 5 février 2010 11:04

    Et il faut arrêter avec cette dichotomie permanente homo/hétéro, bien/mal etc.
    Quand l’homosexualité était interdite en occident, les « homos » étaient mariés avec une personne de l’autre sexe qu’ils pouvaient aimer et désirer et avec qui ils avaient des enfants.
    Les pratiques homos en Grèce et Rome antiques n’excluaient aucunement la reproduction évidement hétérosexuée (mais pas hétérosexuelle !)
    Ce n’est que de nos jours avec cette apologie permanente de l’amour unique (à nos amis conservateurs sexistes et homophobes, sachez que Zemmour en parle bien dans son « le premier sexe »...) et cette opposition entre deux supposés extrêmes et supposés distincts : homosexualité / (hétérosexualité + désir d’enfants)
    Rappelons aussi qu’en France il n’y a pas si longtemps l’homme avait sa femme pour les enfants, ses courtisanes pour l’amour et ses maitresses pour le désir (cf encore une fois Zemmour...)
    Mais ce nostalgique de cette époque n’arrive pas à comprendre que l’on peut aimer et désirer une personne (du même sexe en l’occurence) et avoir envie de faire un enfant (forcément par un autre moyen ou avec une autre personne)
    Il est facile d’interdire aux LGTB de faire des enfants et ensuite de dire « ils sont inférieurs la preuve, il ne peuvent pas faire d’enfants »
    Enfin malgré tout ils y arrivent (100 000 enfants en France...)



  • kurochka 4 février 2010 23:11

    Arrêtez tout de suite avec votre homosexualité génétique...
    Les premiers chercheurs de ce gènes étaient homophobes et voulaient montrer que l’homosexualité était une maladie à éradiquer.
    Maintenant ils sont homophiles et veulent prouver que l’homosexualité est une fatalité et qu’il faut donc la respecter.
    Tous cherchent encore... ou alors ont arrêté de chercher car ils ont compris que ce gène n’existait pas.
    Et chaque prétendue découverte et réfutée par la suite, tout comme pour le gène de l’infidélité ou les autres conneries du genre.



  • kurochka 4 février 2010 23:05

    Mais de quel propagande tu parles ?!
    Montrer des h24 des images de couples hétéros parfois des images sexuelles (cf les publicités par exemple) raconter des histoires d’amour entre une princesse et un chevalier faisant au passage l’apologie du mariage hétéro ne te pose aucun problème.
    Par contre montrer un film avec un poisson qui tombe amoureux d’un autre poisson, tu cries au scandale, à la propagande, à la manipulation, à la prise d’otage...

    Si tu n’es pas homophobe, t’es soit aveugle soit dépourvu de toute réflexion.



  • kurochka 4 février 2010 22:42

    Houla...
    Arrêtons tout de suite avec « l’homosexualité est génétique »
    Les premiers chercheurs de ce fameux gènes étaient homophobes et voulaient prouver que l’homosexualité était une maladie à éradiquer.
    Maintenant ils sont homophiles et veulent montrer que l’homosexualité est une fatalité et donc qu’elle est à respecter.
    Tous cherchent encore (ou ont compris qu’ils pouvaient toujours chercher et ont arrêter)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès